SNCF : les grévistes dévoient le droit de grève

Plus les grèves sont dures et fondées sur de seules hypothèses corporatistes, plus elles détournent les principes d’un monopole théoriquement instauré au nom du service public. À lire sur Slate.