Quand la Chine s’enfoncera… Le monde tremblera !

Serait-ce le début de la fin du réveil chinois dont avait parlé Alain Peyrefitte en 1973 ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Quand la Chine s’enfoncera… Le monde tremblera !

Publié le 1 juin 2014
- A +

Un billet d’humeur de Jacques Henry.

Les nouvelles en provenance de Chine se succèdent et se ressemblent. La croissance économique s’effondre, le shadow-banking favorisant une corruption généralisée du monde politique est sur le point d’imploser et l’insécurité devient une préoccupation de tous les instants. À tel point qu’il y a maintenant des portiques de détection de métaux à l’entrée des gares et des stations de métro comme dans n’importe quel aéroport. La chaleur estivale et la pollution (il y a eu des émeutes anti-pollution il y a quelques jours à Pékin quand on a interdit les barbecues en plein air… qui polluent trop) n’arrangent pas la situation et la moindre étincelle pourrait entrainer des mouvements de foule incontrôlables. La police a reçu de nouveaux équipements dissuasifs et le cas échéant n’hésitera pas à tirer dans la foule si la situation venait à se dégrader.

Serait-ce le début de la fin du réveil chinois dont avait parlé Alain Peyrefitte en 1973 ? Il est vrai que gérer un milliard trois-cent millions de personnes, gestion confiée à 60 millions de cadres du parti tous sans exception corrompus, police comprise, n’est pas une mince affaire… Et si, de plus, les velléités territoriales (maritimes) et l’insécurité domestique deviennent récurrentes alors les investisseurs étrangers se détourneront de la Chine, le mouvement est déjà visible, et l’ensemble du pays sombrera dans la récession, le marasme et la misère, situation amplifiée par l’inexorable et violent vieillissement de la population.

bn-cy583_csubwa_g_20140527073106

Quand on voit cette photo prise à la station de train de Tiantongyuan Nord à Pékin à une heure d’affluence matinale on ne peut que penser à l’agressivité qui se développe naturellement dans un élevage intensif de poulets. On rabote le bec et les ongles des poulets et on coupe les plumes de leurs ailes pour réduire les conséquences de leur agressivité due au surpeuplement et parfois, bien que ce ne soit pas autorisé, on leur administre des calmants dans la nourriture. Avec les humains, c’est exactement la même situation. L’émergence de troubles sociaux de grande ampleur en Chine systématiquement attribuée par le gouvernement central à des terroristes pour sauver la face et s’autoriser une répression implacable aura des conséquences incalculables sur l’ensemble de la planète s’il s’avère que ce ne sont pas des terroristes mais des citoyens ordinaires exaspérés par leurs conditions de vie d’esclaves du capitalisme étatique. Il faut se préparer à une telle éventualité mais la question sans réponse pour le moment est : « comment ? » …

Source : The Wall Street Journal China


Sur le web.

Voir les commentaires (47)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (47)
  • « n’hésitera pas à tirer dans la foule »

    Et les Chinois le savent. lls sont dirigés par un PC qui se montrera impitoyable.

  • La Chine a toujours alterné phases de gouvernement autoritaire et phases d’effondrement chaotique. La différence dans l’équation, cette fois-ci, ce sont les Etats-Unis. Si la Chine implose, ils en profiteront pour la faire éclater en plusieurs mini-chines concurrentes pour que ne réapparaisse plus le danger chinois. Tous les courtes-vues qui pariaient sur le dépassement des USA par la Chine auront l’air malins.

  • contrepoint à  » enbocher  » le guignol qui faisait systèmatiquement de la propagande pour son blog sur les commentaires… il faut bien donner la parole à tout le monde !

    et ça accouche de quoi ? d’un catastrophiste !!!!

     » la croissance s’éffondre  » …
     » la coruption généralisée du monde politique est sur le point d’imploser « …
     » l’insécurité devient une préocupation de tout les instants « …
     » la moindre étincelle pourrait provoquer des mouvements de foule incontrolable  » …
     » 60 millions de cadre du parti , tous sans exeption corrompus  » …
     » les investisseurs étranger se détourneront de la chine est l’ensemble du pays sombrera dans la misère  »

    c’est à s’en pisser dessus : tous les poncifs, les ragots , balancé sur la chine dans un article indigent et indigeste , qui bien entendu n’apporte pas l’ombre d’une preuve de ce qu’il avance !!

    je suis sur que si on cherche bien , on trouvera des cadres du parti non corrompu ( simple loi des probabilité … )
    quand à la théorie comme quoi la chine va s’éffondrer quand les investisseurs etrangers vont se retirer , cela aurait pu arriver il y a 20 ans, mais aujurd’hui , ce serait curieux de voir ça , alors que le pays possède les plus grande réserve de change au monde …

    monsiuer henry , je vous pose la question : vous etiez chercheur ? mais etiez vous un trouveur ?

    • « on trouvera des cadres du parti non corrompu »

      Leurs perspectives de réussite sont extrêmement réduites.

    • La chute de la Chine, c’est un peu comme l’Apocalypse, le dérèglement climatique, la prédiction du peak-oil, on se torche le derrière avec…

    • Faudrait vraiment un jour que ceux qui utilisent le mot propagande sans en connaître les sens ouvre un dictionnaire, ça presse.

  • Le chroniqueur exagère , si la Chine est fragile , vu la pollution , sa population etc …qu’en est il d’un pays comme la France ?

  • Raaaahhhhh !!!! On va tous mourir ! Les fachos en europe les cowboys aux etats unis et les meutes de chinois enrages !!!! Lol

  • Quand on voit la photo…
    … on ne voit guère de différence avec ce que j’ai pu constater de visu il y a plus de 20 ans en gare Shanghai, ou dans Nankin road un soir de fête.

    La corruption n’a jamais empêché la Chine de se développer, le terrorisme n’y arrêtera pas le business plus qu’ailleurs, et les troubles sociaux n’ont rien d’anormal. Il y a sans doute des risques pour la croissance en Chine, mais ces « signes » qui frappent l’Occidental ne sont pas, à mon avis, ceux qui sont significatifs.

  • L’analyse est franchement sommaire, et c’est dommage. En plus, elle est partisane. S’il fallait commenter la situation belge ou française depuis la Chine d’aujourd’hui, ça rigolerait bien ! La paille et la poutre…

  • C’est quand même marrant – pour dire les choses gentiment -, de voir que les articles sur la Chine sont systématiquement commentés sous l’angle économique. Comme si les Droits Fondamentaux étaient accessoires. Comme si le libéralisme était né du business et avait le business pour seul critère d’appréciation. Comme si un pays réussit sur les marchés était un pays qui réussit tout court. C’est la très grand différence – de nature, et non de degré – entre le nouveau libéralisme français et l’ancien. Avant, on considérait que liberté économique et liberté politique étaient à juger ensemble : un pays qui favorisait les unes au détriment des autres, ou inversement, était conchié. Aujourd’hui, c’est open bar. Si tu es un tyran, c’est pas grave : du moment que les banques t’aiment bien, tu es un gars respectable. Ainsi voit-on des libéraux préférer considérer que la Chine, c’est « plus libre » que la France. Je vais finir par penser que le néo-libéralisme existe bel et bien, en fait. C’est le libéralisme qui, sous prétexte de mépriser la politique, applaudit un dictature régie par un Parti Communiste.

    • Tant que gouvernement chinois laissent les chinois gagner de l’argent, ils s’en tapent un peu de la politique, et quel homme politique a dit « enrichissez vous », c’est pas un occidentaux, c’est un chinois communiste.

      La chine est devenue la 2eme puissance du monde en 30 ans, ce n’est pas a cause du communisme, ça se saurais si le communisme marche, c’est parce que ils sont ultra capitaliste.

      Citez moi quelle chose de communiste en chine ?

      •  » citer moi quelques chose de communiste en chine  »

        le terrain : il est propriété de l’état ou des collectivités . ce n’est surement pas un système parfait , loin s’en faut , mais quand on voit la gabegie de l’aménagement du territoire en france , on ce demande s’il ne faudrait pas y apporter une dose  » temporaire et limité  » de communisme …

        • « ce n’est surement pas un système parfait , loin s’en faut’

          C’est comme le nazisme : il y a beaucoup à redire, mais les autoroutes sont larges, et les bottes cirées. Faut savoir ce qu’on veut.

        • Faux. C’est fini. Les terrains sont privatisés en Chine. Bien essayé.

          • merci de nous donnez une preuve factuelle de ce que vous avancez concernant la privatisation du foncier en chine, ou alors, ça vient de sortir ? entre vendre des  » droits  » sur une parcelle et vendre la parcelle , ça fait parfois deux …

            • Lois sur la propriété en Chine depuis 2004 puis 2007 :
              http://en.wikipedia.org/wiki/Property_Law_of_the_People%27s_Republic_of_China

              En théorie, la terre appartient à l’Etat et le particulier en possède l’usufruit mais bon, en pratique ça revient à en posséder la propriété et les droits qui vont avec : exploitation, vente, transmission, location, destruction…
              Ca vient de loin d’un système collectiviste, faut quand même qu’ils sauvent la face en faisant croire que la propriété privée n’existe pas hein !

          • Je viens d’interroger ma femme chinoise, dans son village (200kms de Canton), les paysans sont bien propriétaires, ils peuvent vendre leur terrain.

            • Ils peuvent vendre leur terres agricole et leur terre ou ils ont leur maison.

              Sur le terrain ou ils ont leur maison, ils peuvent construire jusqu’a 7 étages sans autorisation sans architecte, du moment qu’il respecte la surface au sol.

              Ils peuvent mettre des fenêtres et des portes aux endroits qu’ils veulent, tant qu’ils respectent toujours la surface au sol.

              C’est cette liberté que j’aime chez eux, bordel c’est mon terrain, je fais ce que je veux.

              Je connais un français qui a une crêperie, personne va lui imposer des horaires, ni un jour de fermeture, il ouvre quand veux, ferme quand il veux, en général il ferme quand y’a plus de clients, logique, pas besoin d’administration qui vient te casse les cacahuètes.

              La CGT n’existe pas en chine.

      • « Citez moi quelle chose de communiste en chine ? »

        C’est bien ce que je dis : pour vous, la liberté politique n’existe pas. À ce niveau-là, c’est carrément du déni de réalité. C’est clinique.

        • C’est juste une question de priorités. Le Chinois lambda fait passer la prospérité avant la liberté politique, le Français lambda, c’est l’inverse. Ca ne veut pas dire que la prospérité ne manque pas cruellement au Français lambda, ni …

          • « Le Chinois lambda fait passer la prospérité avant la liberté politique »

            Non mais je rêve. Quelle condescendance…

            On lui a laissé le choix ? ll y a eu un référendum ? Quel est le pourcentage de chinois qui ont déclaré « On en a rien à foutre, d’être espionnés en permanence sur Internet ! On en a rien à foutre de n’avoir aucune liberté politique ni religieuse ! On veut de l’oseille ! »

            C’est génétique, chez eux, l’absence d’aspiration à la liberté ? C’est parce qu’ils sont jaunes ?

            Ta tirade me confirme vraiment que le ver du mépris est dans le fruit libéral français. Dans ton propos, tous les principes libéraux sont balancés par la fenêtre. Tu ne penses pas autrement que Tapie.

            •  » le chinois lambda fait passer la prospèrité avant la liberté politique  »

              il fait passer sa sécurité avant la chienlit … et quelques choses qui n’existe plus en europe, mais toujours au USA, la fierté du drapeau :

              quand un chinois d’aujourd’ hui ( la quarantaine ) interroge ses parents pour savoir comment c’était sous mao , ils lui répondent que c’était un beau merdier. quand il interroge ses grands parents , s’ils ont la chance d’etre toujours de se monde, comment s’était dans leur jeunesse , ils lui disent que ce que les japonais leur laissaient pour ne pas crever de faim , les nationalistes corrompus leur prenaient pour s’acheter des voitures de luxe … et ainsi de suite, s’ils pouvaient remonter toutes la lignée qui est sur l’autel des ancetres , ils leur raconteraient la misère, les guerres fraticides ou contre les long nez, et l’ humiliation par les occidentaux …

              pour que les chinois se révoltent , il faudra surement attendre quelques années …

              • « il fait passer sa sécurité avant la chienlit »

                Ne pas pouvoir réussir dans le business sans l’aval du PCC, ça serait pas un genre de chienlit, par hasard ?

            • Je ne vois pas de condescendance, je respecte les opinions des Chinois, j’ai discuté avec certains d’entre eux, je ne nie pas qu’ils aspirent à plus de libertés plus que je ne nie que les Français aspirent à plus de prospérité. Simplement, ils n’ont généralement pas les mêmes priorités. 70% des jeunes Chinois veulent créer leur boite, et pragmatiquement ils préfèrent verser les pots de vin qu’il faut aux responsables du parti pour y arriver que vivre une vie de miséreux et défendre les libertés. Ils n’en sont pas moins respectables, ils attachent énormément d’importance à la liberté, mais plus encore à la prospérité, voilà ce que j’ai dit, pas autre chose. Et l’évolution de la Chine ces dernières années le confirme.

              • J’ajouterai que les libéraux doivent représenter en Chine à peu près le même pourcentage qu’en France. On peut le regretter, mais il n’y a rien de mal à constater qu’on part de la même situation, avec aussi peu de désir de devenir libéral dans un pays que dans l’autre. La grosse différence, c’est que le communisme chinois actuel y est vécu comme un cadre qui a permis au plus grand nombre de sortir la tête et les épaules de la merde, et de faire de la Chine un pays qui compte, en plein essor. Et si nous, nous relativisons par rapport à ce que nous connaissons, eux relativisent par rapport à la Révolution Culturelle et aux famines. Une autre différence est que ce système correspond à la culture millénaire de l’Empire Céleste, avec ses dirigeants qu’on ne voit jamais, ses fonctionnaires locaux corrompus, et son peuple ultra-nombreux qui se serre les coudes pour concilier système D et respect des règles et traditions.

                Alors oui, la Chine est communiste, mais guère plus qu’elle ne l’était avant l’invention du communisme, et suivant des modalités étranges. Mais si on les privait de ce communisme, beaucoup de Chinois, j’en prends le pari, seraient perdus.

              • Tout a fait d’accord.

                En France aussi, si tu fait partis du 1er cercle de l’UMP, tu peut continuer a vendre un médicament tueur, rembourse par la secu, médicament interdit partout dans le monde, sauf chez nous.

                Chez nous on appel ça faire un don a un partis politique, ce n’est pas de la corruption, mais c’est pareil.

              • Mais l’idée que vous passez votre temps à vomir sur le gouvernement français, et qu’eux n’ont pas le droit de vomir sur le gouvernement chinois, ça ne vous effleure même pas ?

                Vous me décrivez un pays sans dissidents, sans prisonniers politiques, sans chrétiens persécutés, sans camps de travail. J’hallucine.

                Quelle différence avec « sous Hitler, avant la guerre, les gens étaient heureux ? »

                Si je n’étais pas libéral à vie, je m dirais que le libéralisme est mort, enterré par une génération incapable de regarder autre chose que le PIB, et qui prend la dissidence politique pour un luxe réservé aux paresseux.

                Juste effarant.

                • Voter et l’avoir dans le baba, est pire que pas voter.

                  Le seul referendum de ma vie, et le vote n’est pas respecter NON A L’EUROPE, alors arrêter l’enfumage enarquo-ecolo-socialo-communiste de l UMPS.

                • Je ne vous décris pas un pays sans dictature, mais un pays où les gens vivent malgré la dictature, en la mettant au second plan. C’est peut-être malheureux, mais c’est comme ça, et de quel exemple pouvons-nous nous prévaloir pour aller leur expliquer avec nos 0% de croissance qu’ils doivent de toute urgence se préoccuper d’accélérer leur libéralisation (indéniable malgré tout) au détriment de leur prospérité ?

                  • Et je précise que je ne soutiens pas la dictature en Chine, mais le droit des Chinois de juger plus urgent de s’enrichir que de la renverser.

                • Oui c’est effarant et pourtant. Je ne connais de la Chine que ce que j’ai vu durant un séjour de Une semaine à Changai, en vacance en famille avec un enfant de 2 ans. Je n’ai vu pratiquement que des individus souriants, avenants, offrant dans la rue des cadeaux à mon gamin, simplement, comme ça. Je passais à un moment dans un quartier un peu touristique à visiter, et me suis retrouvé invité dans raison dans un mariage et repartir avec un petit cadeau. Alors je crois qu’effectivement, un grand nombre font un choix qui n’est pas celui de la liberté, qui n’est pas libéral. C’est dérangeant, mais c’est un fait.

          • Tout comme le Russe moyen a choisi d’avoir ni l’un, ni l’autre sous Staline…

          • + 1 MichelO, vous avez parfaitement compris

    • certe , mais c’est réducteur de voir la chine uniquement sous l’angle d’une dictature et du point de vue des dissidents :
      par exemple , on ne peut pas comprendre les évènements de tien an men sans savoir ce qui c’est passé sous la révolution culturelle, 2O ans avant ces mème évènements , si croyez que deng xiao ping avait envie de voir les étudiants prendre le pouvoir ? si vous croyez que le chinois de la rue avaient mème cette envie ? surement pas !
      quand au commentaire de philippe fabry …. que dire de cela , à part que c’est une justification de la dictature de salut public en chine :

       » les américains se préparent à diviser la chine en plusieurs morceaux concurents  »

      quand on entend de pareil appels à le guerre , pas étonnant que la chine voit son budget militaire augmenter fortement chaque années …

      • j’ajouterai que la crainte de voir diviser le territoire en plusieurs morceaux fut une des causes de la terreur jacobine sous la révolution française …

  • « Quand on voit cette photo prise à la station de train de Tiantongyuan Nord à Pékin à une heure d’affluence matinale on ne peut que penser à l’agressivité qui se développe naturellement dans un élevage intensif de poulets »

    Justement non, suffit de regarder la circulation automobile, on peut facilement te faire 20 queues de poisson par jour, moi en tant que parigot tête de veau, ça aurais fini en bagarre, garantit a 100%, mais pas chez les chinois, ça passe, un coup de klaxon, et aucuns problèmes.

    Même chose dans le métro ou autre, les gens te pousse, passe devant toi, te resquille une place, mais pas de bagarre, comprends pas, pas possible de voir ça en France sans qu’on se foute sur la gueule.

  • bizare ce monde ; il suffit qu’un pays , quel qu’il soit , est des problêmes pour que tout les pays de la planête en subissent les contre coup ;

    • « Subir les contrecoups » (quoi que ça puisse vouloir dire) et l’apocalypse, c’est presque pareil que l’autobiographie et la science fiction, les journaleux ne font pas la différence.
      C’est le syndrome du type qui pleure la bouche pleine.

  • Bonsoir je viens de tomber sur cet article plein d’idées reçues… Le pays des fables de La Fontaine sans doute. Je prends le métro à Shanghai tous les matins et tous les soirs. Leur métro est très bien dimensionné, on n’y est pas compressé, il est climatisé avec des écrans plats, va vite et ne fait pas la grève, pour le francilien que je suis c’est un rêve. Les gens sont zen, ne cherchent pas à passer les uns devant les autres, et non ils ne se mordent pas et ne se griffent pas. Il y a des détecteurs en effet à l’entrée des stations et les fliquettes qui regardent les écrans sont souvent jolies et souriantes. Les gens garent leurs vélos et scooters à l’extérieur sans se les faire voler. Sur le plan économique il y a bien des choses exaspérantes comme l’obligation d’avoir un associé chinois dans certains secteurs, ou l’internet qui rame. Ca pourrait être beaucoup mieux certes mais le niveau de taxes et cotisations compense les efforts faits d’un autre côté. Sur l’aspect libertés individuelles, c’est moins libre que l’Europe sur la critique du pouvoir, mais plus sur d’autres aspects quotidiens : les gens engueulent les flics « comme du poisson pourri », roulent sans casque… c’est quelque-chose à ressentir au quotidien l’Etat n’est pas oppresseur pour l’individu lambda.

    • Encore un témoignage de quelqu’un sur place, qui dit réellement ce qui se passent et pas des pseudos journaleux qui n’ont jamais mis un pied en chine et qui savent mieux que les gens qui y habitent.

      Je précise que je ne comprends pas et ne lit pas le chinois, donc je ne sais pas ce que les hommes politiques chinois disent, mais je constate de visu les progrès, visible a l’œil nu.

      Le seul progrès que j’ai connu en France, c’est en 81 , les radios libre-pirate avec Coluche, depuis plus rien, régression total du pays.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le ministre brésilien de l’Économie, Paulo Guedes, a tenu des propos durs envers la France lors d’une réunion des entrepreneurs à Brasilia mardi. En réponse aux critiques de Paris sur la déforestation de l’Amazonie, il a affirmé que l’économie française devient « insignifante » et a déclaré :

« Vous avez intérêt à bien nous traiter, sinon on va vous envoyer vous faire foutre ».

Des propos peu poétiques et diplomatiques, mais qui sont le symptôme d’un problème plus grave : le Brésil se détourne de l’Occident en faveur de la Chine... Poursuivre la lecture

Taïwan
0
Sauvegarder cet article

La Chine répète de plus en plus fortement qu’elle est décidée à « réunifier » le pays en annexant Taïwan. Et tout le monde remarque que le terme « pacifiquement » a disparu. Comme il semble que Taïwan ne puisse pas se défendre sans les États-Unis, une guerre à grande échelle est tout à fait possible si ce soutien se matérialise.

Cela me rappelle des souvenirs historiques désagréables.

 

De nombreux précédents de mauvais augure

L’argument « c’est le même peuple, et il doit donc être rassemblé sous notre autorité », a ... Poursuivre la lecture

Taiwan
1
Sauvegarder cet article

Par Alexandre Massaux.

Depuis plusieurs mois, la presse étrangère évoque la pénurie de semi-conducteurs et de micropuces. Les mesures liées au covid ont perturbé leur production. Ces nouvelles sont passées relativement inaperçues et n’ont pas soulevé beaucoup de réactions en France. Pourtant, l’enjeu est beaucoup plus important qu’on ne le pense.

Dans notre monde actuel dépendant des appareils informatiques, les semi-conducteurs sont essentiels. Sans eux, nos ordinateurs ne pourraient pas être fabriqués. Ainsi, au début de l’ann... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles