Vague bleue

Vague bleue (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Le regard de René Le Honzec.

img contrepoints192

Ce n’est plus une municipale, c’est une mégacipale, vus les scores des partis avenirs de notre Pays. Je ne vais pas ergoter sur les résultats de la droite institutionnelle, ça ne fait pas deux ans qu’on les vouait aux gémonies pour leurs incapacités diverses, aussi bien économiques que politiques, ou sécuritaires. S’ils avaient changé, ça se serait su, au lieu de quoi, ils se sont déchirés à tel point que Hollande-Aubry, à côté, c’étaient les Amants de Vérone. C’est dire le désespoir des Français pour avoir voté pour la peste, le choléra rouge leur étant devenu insupportable.

Et tout cela, on le doit à un seul homme, Sa Médiocrité Pépère Ier, roi de Hollandie, dont les seules qualités reconnues sont celle de la soumission au petit livre rose dont il est l’auteur. Il a fait le grand ménage dans les administrations et en particulier la police, nommé une ministre rouge à la Justice et un gringalet agressif à la Sécurité. Quand au Grand Mamamouchi Nantais, son incompétence reconnue et avérée garantissait la non-application d’un non-programme. Il ne s’est donc rien passé depuis deux ans, à part des impôts.

D’où une déculottée phénoménale, historique. Les baveux de la presse subventionnée se précipitent sur leurs archives pour trouver une équivalence ; moi, je peux vous annoncer, en toute certitude, que c’est la première fois que nous avons un Roi Sans-Culotte en France. Et le symbole est double : cul nul il est à cause de la déculottée, certes, mais aussi parce qu’il n’a aucune marge de manœuvre. Finies les tergiversations « Mon ennemi c’est la finance », « Je suis social-démocrate »: c’est juste qu’il ne sait rien faire à part ruiner la Corrèze. Pas de sous, pas de plan, pas de doctrine, pas de ministre de réserve compétent.

La vague Bleue nous a laissé un Schtroumpf à l’Élysée, éclaboussé par la défaite, par ses scandales, ses maîtresses, ses dépenses somptuaires, ses indécisions et ses écoutes de tout, sauf des électeurs. C’est schtroumpf que pour le remanischtroumpf, ça va etre schtroumpfement schtroumpfant.

img contrepoints193