Remaniement – Une belle bande de cadors

Remaniement 2 (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Le dessin d’actu de René Le Honzec

Il y a un nombre incroyable de politiques qui en ont fait parce qu’ils ne savaient pas faire autre chose, comme créer une entreprise, et parmi eux un paquet de fonctionnaires qui adorent se donner des frissons en devenant des leaders à prétention ouvrière, genre Mélenchon, prof de français en lycée technique, Besancenot, licencié d’histoire qui a piqué la place d’un facteur, Laguiller, retraitée de la banque (un comble !), Ayrault, prof’ d’allemand. La politique leur a permis d’atteindre des niveaux que la société réelle leur aurait interdit, faute de compétences. Et avec raison.

rlh - remaniement 1

Malheureusement le Parti Socialiste, refuge des profs ambitieux et aigris a permis à beaucoup d’atteindre — assez vite — leur niveau d’incompétence, principe de Peter. À la tête du PS, Harlem Désir, licencié de Philo qui n’a jamais exercé de profession, repris de justice ; à la tête de l’État, Hollande, énarque, auditeur à la Cour des Comptes, qui confie dans un interview visible sur Youtube qu’il n’y foutait rien, la preuve étant son incapacité en tant que candidat à chiffrer le coût exact des 60 000 profs qu’il promet de recruter ; politicien professionnel, à la tête du gouvernement, Herr Professor Ayrault, qui, en deux ans, a ratatiné le projet socialiste, l’économie française et les élections. Avec une telle bande de cadors, la Droite la plus bête du monde a réussi à gagner les municipales après avoir perdu toute dignité et crédibilité depuis la chute de l’Aiglon en 2012. Hollande va donc devoir d’urgence remanier son gouvernement, ce qui nous laissera de marbre, parce que ce seront toujours des socialistes, même pas socio-démocrates, et qu’ils ne savent pas faire. Ce pays est foutu, comme le prophétise le sage H16.

rlh - remaniement 2