Mariage forcé, ce lamentable échec du riche blanc occidental

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
mariage forcé (Crédits : 14 Millions de cris, tous droits réservés)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Mariage forcé, ce lamentable échec du riche blanc occidental

Publié le 9 mars 2014
- A +

Samedi, ce fut donc la journée de la femme. Ce fut l’occasion pour certains hommes blancs occidentaux de se mettre du rouge-à-lèvres, pour montrer ainsi comment lutter efficacement contre les problèmes de femmes ni blanches et ni occidentales (le pouvoir du rouge-à-lèvres est finalement très sous-estimé, semble-t-il), et pour des douzaines d’artistes zengagés de faire parler un peu d’eux en balançant deux ou trois platitudes de circonstance. Quelques uns, cependant, ont hissé la barre fort haut. C’est le cas de Lisa Azuelos.

Lisa, c’est l’autrice, pardon, l’auteure (j’ai failli commettre un boulette, ce serait dommage une impair avec le bel égalité qui s’insinue enfin partout) de ces films puissants et devenus cultes que sont « LOL » ou « Comme t’y es belle » et qui a tiré sur toutes les ficelles de son art pour produire un nouveau court-métrage poignant pour dénoncer le mariage forcé, fléau moderne qui concerne 14 millions de femmes dans le monde.

mariage forcé

Et pour dénoncer cette calamité, Lisa a courageusement choisi de stigmatiser un bon coup l’une de ces répugnantes communautés qui usent et abusent de ces cérémonies honteuses bien qu’officielles où de jeunes filles à peine pubères sont ainsi liées à de vieux sexagénaires aussi libidineux que fortunés. C’est audacieux, en France de stigmatiser, parce que normalement, on n’a plus le droit. À l’exception des riches blancs occidentaux, bien sûr ; là, c’est open-bar, on a le droit, c’est sans risque et aucune association lucrative sans but de lutte contre les discriminations, le racisme, les stigmatisations et le réel qui pique n’ira lancer une procédure pénible pour les défendre (d’t’façon, ils sont méprisables, non ?)…

srsly seriouslyCe qui tombe bien parce qu’en plus de ça, il y a des brouettées de mariages forcés en France dans le milieu très fermé, très secret, très discret et très procédurier des riches blancs occidentaux. C’est même ce qui donne encore plus de force au message que veut faire passer Lisa et ses acteurs, Julie Gayet et Alexandre Astier, parce qu’il en faut, en France, du courage en titane avec des burnes en béton précontraint pour dénoncer ces actes ignobles qui se déroulent tous les jours sous les ors de la République. Il en faut, de l’audace, pour oser s’attaquer au puissant lobby des riches blancs occidentaux plus ou moins pédophiles, en ce XXIème siècle, en France ! En revanche, le choix de Julie Gayet constitue plutôt une option marketing judicieuse, là où un courage frisant la folie aurait été de la placer dans une vidéo de propagande contre le divorce, l’adultère ou le sexe sans casque de scooter, par exemple.

Bref, on l’aura compris, le but de ce court métrage consistait à faire parler de lui, tant par le choix judicieux de son paradigme que par le choix malin de ses acteurs dont le nom a fait l’actualité récente, c’est commode. Et pour que les choses soient bien claires, la réalisatrice, pardon, réalisateure (oups, encore un gaffe, un bévue qui peut coûter cher en ces temps d’égalité parfaite !) explique pourquoi elle a si subtilement choisi de camper son histoire en France : c’est tout simplement pour créer un décalage et sensibiliser ces gros amorphes de Français un peu trop mous devant le drame qui touche 14 millions de filles tous les ans dans le monde (c’est-à-dire en dehors des frontières françaises) notamment en Afrique et en Asie. Lisa le répète :

« Ce film est mon cri à moi pour que l’on puisse entendre le leur. Et que cesse l’idée que cela puisse être une normalité »

Rassurez-vous. C’est parfaitement voulu : Lisa explique qu’elle n’est pas là pour « braquer la lumière sur une population et dire ‘Regardez ce qu’ils font à leur femme’  », surtout si la ou les populations concernées pourraient en prendre ombrage, et faire un peu de vent dans les voiles, voire la poursuivre pour l’un ou l’autre motif pratique qu’une association de lutte contre les stigmatisations trouvera. Non, non non. Il s’agit ici d’un besoin d’identification, pour être en empathie :

Quand les gens vont voir ce film, ils vont ressentir quelque chose qu’ils ne pourraient pas ressentir si cela ne les concernait pas.

Eh oui : lorsqu’on a montré les images de tsunamis, les gens (trop bêtes) ne se sentaient pas concernés parce que ce n’étaient pas des blancs qui flottaient le ventre à l’air dans les débris de leurs maisons aux Philippines ou au Japon. Les gens, ces gros mollassons, ne se sont pas du tout identifiés aux massacres rwandais parce que les paquets de cadavres découpés étaient noirs, et pas blancs, voyons. Et toutes les images de guerres, de catastrophes, tous les documentaires crus qui montrent des gens, blancs ou pas, qui subissent des atrocités diverses et variées ne déclenchent, en réalité, rien de bien palpable dans les cœurs et les âmes de ces gros blancs vautrés devant leurs téloches et leurs canapés. Et peu importe que ces riches blancs occidentaux donnent chaque année toujours plus en dons aux charités planétaires pour venir en aide à tous ces non-riches non-blancs non-occidentaux auxquels ils n’arrivent décidément pas à s’identifier.

Et puis, c’est vrai qu’il n’y a rien de plus efficace que d’insulter un gros peu Pierre lorsque c’est pas mal Paul qui commet un crime, n’est-ce pas (les prénoms ont été changés pour préserver patati patata) : d’une part, cela permet de bien mobiliser la communauté autour de Pierre qui n’y est pour rien, et d’autre part, ça permet de bien conscientiser Paul à distance avec une métaphore pratique qui ne le choquera pas, lui. D’autant qu’il y a finalement peu de chance qu’il en entende parler. Sacré Paul.

Epic FailC’est un doublé assez raffiné quand on y pense puisqu’on sait, les statistiques et les informations reconnues sont malheureusement sans ambiguïté, que les Français ne sont pas responsables de mariages forcés et que les principales sociétés à pratiquer ce genre d’unions ne sont pas occidentales du tout. En procédant ainsi, Lisa Azuelos fait preuve d’un courage encore plus inouï puisqu’elle prend le risque évident de saboter durablement tout soutien de ces riches blancs occidentaux qui sont parfaitement d’accord avec son message et qu’elle ne pourra donc pas convaincre plus, sans toutefois ni désigner, ni même alerter ceux qui sont les premiers responsables des exactions, et qu’elle ne convaincra donc pas non plus.

Vraiment, avec tous ces arguments, on ne peut arriver qu’à une seule conclusion : il n’y avait aucun autre moyen de faire passer ce message si délicat, si important. Aucun. Impossible.

Franchement, moi, je dis, Bien Joué Lisa. Carton plein !
—-
Sur le web

Voir les commentaires (39)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (39)
  • Ce film est tout simplement une insulte aux filles mariées de force.

    • Petite déception de voir d’Astier jouer dans une parodie de ce qui se passe, en France peut-être, mais dans les communautés orientales uniquement …
      Une vidéo complètement à côté de la plaque comme tout ce que tente le gouvernement à côté de la réalité, complètement embourbé dans son idéalisme !

      • J’ajoute que cet article est fort mal écrit, style lourd et longues expressions redondantes, il est désagréable à lire.

  • Ça me rappelle un vieux sketch, quelque chose du style : « C’est dur d’être un artiste engagé. Quel courage il faut pour critiquer la dictature de Pinochet à 10000 km du Chili! »

    Je ne me lasse pas d’écouter ces bouffons et bouffonnes nous donner des leçons, c’est fascinant.

  • Les socialistes sont très fiers d’eux il suffisait par exemple de voir Filipetti et Hidalgo glousser de plaisir aux Césars. lls ruinent le pays,font la guerre,divisent les français,construisent pierre après pierre une dictature socialiste (éducation en bourrant le crane des enfants qui votent en grande majorité pour eux, justice qui fait nouveau mets sur écoute l’opposition, médias subventionnés aux ordres). En face il y a le FN socialiste forcené et l-UMP qui au pouvoir en 2017 enverra des signaux aux syndicats( qui auront appelé à voter Hollande) dés le mois de juin.Le système ne pourra changer qu’en s’effondrant sur lui-même car il n y a plus rien à attendre des politiques. D’ici là résistons passivement et espérons.

    • Je ne crois pas que les socialistes y soient pour grand chose dans les déconvenues actuelles de l’UMP. L’élection de 2017 est encore trop lointaine, dézinguer Sarko maintenant lui laisse le temps de revenir en force avant la date fatidique.
      Non, je crois plutot que ça vient de l’UMP elle même. Implication de Copé dans une affaire, puis dans la foulée, implication de Sarko dans une autre, suivi d’une certaine discrétion du premier cité, qui n’est pourtant pas coutumier du silence radio…. L’un a torpillé l’autre, et l’autre a torpillé l’un. Ce qui est plus logique, les primaires auront lieu bien avant la présidentielle et les gros poissons commencent déjà a préparer le terrain…

  • « Vendredi, ce fut donc la journée de la femme. »

    Journée des droits des femmes non ? :-°

  • simple-touriste
    9 mars 2014 at 14 h 44 min

    La nouvelle génération « d’engagés » vaut bien la précédente.

  • À quand un film contre la triche au bac blanc par SMS avec l’aide de sa mère réalisateuse de films comme LOL?

    • Si j’ai bien compris ce film – que je ne regarderai pas comme le film LOL de la même réalisatrice- raconte l’histoire d’une enfant française, obligée par ses parents de se marier à un vieux, gros et riche. On atteint ici des sommets de bêtise, et je parie que c’est une réalisatrice qui doit bénéficier de subventions pour que perdure notre exception culturelle.

  • H16, c était hier, donc samedi, mais 2 jours de suite ça serait bien aussi ( j aurais pu avoir 4 roses au lieu de 2)!

    • Vous n’avez pas envie d’essayer d’autres fleurs ? Là, vous avez de la part de H16 une rhétorique fleurie, par exemple.

      • Mais j’avais pas compris… Vous pouvez m’offrir les fleurs que vous voulez, j’aime bien les fleurs. Après, j’ai une préférence, mais chut!
        Merci H16 🙂

    • Vous avez raison, je corrige.

  • Certes….. mais ce court métrage dénonce aussi la domination masculine sous l’angle du mariage.

    Le mariage notamment religieux est un des piliers du patriarcat et c’est pour cela qu’il doit être combattu. N’oubliez pas que c’est le père qui donne la main de sa fille. La femme devant être en blanc et donc virginité sous entendue (donc pas de liberté sexuelle) et je pourrai égrener …

    De surcroît, beaucoup d’hommes fortunés se payent des filles de l’est (parfois mineures ou à peine majeures) misent, dans le XVI à l’abattage, mais le voudraient-ils pour leurs filles ? Non je crois. Donc c’est aussi ça qui est dénoncé indirectement.

    Je crois que ce court métrage au delà du mariage forcé dénonce aussi la femme vu comme un objet sexuel. Car que va faire le marié quand il la prend à la fin dans ses bras …. il va la consommer.

    • Soit vous êtes un troll, soit vous devez consulter.

    • Malheureusement Adèle votre commentaire donne encore moins envie de voir ce film . Prendre des leçons de féminisme à deux balles devient insupportable.
      La pratique du mariage forcé, qui est en fait un mariage arrangé entre deux familles, est propre aux sociétés traditionnelles, donc ancrées dans des pratiques et des moeurs d’un autre âge.
      Mais on oublie trop souvent de dire que les garçons aussi se voient attribués des épouses qu’ils n’ont pas choisi. En Afrique , les mariages sont décidés alors que les personnes sont encore des enfants.
      C’est en Afrique ou au Maghreb que la réalisatrice aurait dû faire son film. Mais à mon avis sa bien-pensance, et l’ignorance de ces cultures lui aurait interdit de montrer ce sujet dans toute sa vérité.

      • Mais non, c’est l’exception culturelle Française. Et puis un troll qui essaye de lire Ayn Rand c’est super cool.

        Y a qu’à voir les momoan qui élèvent leurs filles en France….ça donne des folles furieuses une fois grandes. Pire, les mamans qui interdisent à leur fils de faire pipi sous prétexte qu’il ne faut pas montrer son ZIZI. Bon, bah, pisse dans ton froc mon gars.

        Homme/femme. Pour un homme, le seuil à ne pas franchir c’est celui de la castration du socialisme et du féminisme. Un homme doit être viril, avec un attribut puissant, et puis c’est tout. Na.

      • erreur : des épouses qu’ils n’ont pas choisies

      • les pères donnent souvent leur fille en mariage pour « payer une dette d’honneur » .
        Je suis toujours étonée que ces filles -et femmes- qui « ne valent pas grand chose » aux yeux de leur communauté détiennent pourtant entre leurs cuisses « l’honneur de la famille » !
        N’y a-t-il pas là un paradoxe ?

    • Pierre Estrelka
      9 mars 2014 at 20 h 50 min

      Fi ! Encore un fantasme de gonzesse/

    • C’est bien Ayn Rand qui a dénoncé la notion de viol légitime dans le mariage non ? Cf Fountainhead notamment ;).

      • Oh oui elle venait juste de faire quelques jours avant une confèrence devant 3 milles personnes au Ford Hall forum…

      • Adèle, n’avez vous pas aussi envie de nous parler un peu de votre jeunesse? A quel age et à quelle occasion avez vous développé ce sentiment de persécution consciemment, etc…?
        Pour Fountainhead, votre analyse est étrangement « inversée ». J’imagine que le souvenir de cette oeuvre est peut-être lointain et brouillé, mais quand même. Avez vous vu le film d’après le roman de B. Branden « The passion of Ayn Rand »? Il y a la quelques clés d’interprétation valables sur la conception Randienne de l’amour. Savez vous ce que l’on entend par « complexe », en psychologie? Si vous avez le sentiment que ce n’est pas l’endroit dans un forum libéral pour parler de cela, c’est tout à votre honneur, mais vous avez été suffisamment loin pour que personne ne vous en tienne rigueur outre mesure sans doute dans ce fil.

        • Feminist Interpretations of Ayn Rand (Re-Reading the Canon) excellent livre.

          J’appuie là où ça fait mal. Mais, je suis une militante ….

          Si j’arrivai a vous faire comprendre que le patriarcat que vous défendez est un constructivisme on aurait fait un grand pas. Le féminisme est un constructivisme certes mais c’est un mal nécessaire qui est la réponse à une domination donc légitime. C’est une honte de dénigrer le féminisme au nom d.une lutte contre le constructivisme si on ne comprends pas ça.

          Si j’arrivai a vous faire comprendre que le libéralisme doit produire un discours audible pour les femmes nous aurions fait un grand pas. Et le libéralisme notamment.

          Quand au complexe de la fille bla bla bla complexée, mal b**** je connais le discours. Comme toutes les féministes on nous le sert tout le temps. A la manif de samedi j’y ai eu le droit dans le métro juste parce que j’avais un tee-shirt avec un slogan qui plaisait pas à ces messieurs … Alors voici ma réponse à votre question : les femmes sont de plus en plus décomplexées et c’est ça qui vous fait peur et explique votre repli identitaire de genre ….. de mâle déboussolé dans un monde où nous prenons le pouvoir et qu’on vous rendra jamais JAMAIS 🙂

          • Adèle: « dans un monde où nous prenons le pouvoir et qu’on vous rendra jamais JAMAIS »

            Tu as oublié le rire de cinglé qui ponctue toujours ce genre de tirades « MUAHAHAHA »

          • Ahhh, le mal nécessaire qui a spolié, tué, relégué et fait disparaître la diversité; mais pour le bien commun!
            Il faudrait une fois pour toute que ces gentils idéologues prennent conscience que la connaissance en toute chose, évolue jours après jours. C’est l’intelligence minimale que de ne pas tout ruiner pour une vision du monde limitée par ce qu’on en sait (ou ne sait pas) à un moment donné.
            Quand Albert Jacquart a terrorisé des enfants sur un plateau de Tv vers 2005 je crois,(coupé au montage, les parents ont failli quitter l’émission) parce qu’il croyait que les « surdoués » n’existaient pas et n’étaient que le résultat d’une projection des parents, ou presque.Quid des émules de Jacquart? Nous savons désormais que les « enfants surdoués » qui ne sont que des enfants qui ont réussi les mêmes tests psycho-techniques dans les 2% les meilleurs, ont un cerveau physiquement différent; merci l’IRM!
            On se demande qui tente de faire passer ses projections pour la réalité!
            Les idéologues sont généralement ridiculisés par l’histoire. Les féministes de ce genre comme les autres.

    • Et les femmes qui épousent des hommes uniquement pour leur situation sociale et financière! c’est quoi ????? Et cette pratique existe depuis toujours ! Et c’est pas forcément des hommes mûres ! Le féminisme intelligent se perd, on se retrouve avec des femmes hystériques qui au bout du compte se comportent aussi mal que les hommes ! Vous avez une vision des choses trop binaire ! Les femmes sont gentilles et sont toujours les victimes des mâles libidineux ! Vous savez que des femmes pratiquent aussi le harcèlement sexuel sur les hommes ? Oui, cela existe aussi ! quand à votre tirade sur le mariage catholique, vous avez hiberné durant 3 siècles !!!. vous avez une vision fausse du catholicisme ! Le mariage non consenti est interdit par l’église catholique depuis 1625 et pourtant je ne suis pas pratiquante mais quand je lis des choses pareilles ! Vous nous faîtes du NAJAT BEKASSINE ou du FOUREST !!!

    • C’est après la lecture de commentaires fouillés comme celui d’Adèle, qu’on devine comme la vie de ladite n’est pas du cinéma.
      On ne sait que conclure… Est-ce de la science fiction? Une allegorie? Une indignation de Stéphane? Ou tout simplement la production intellectuelle de cerveaux républicains bien moulés! A l’étranger, ce genre d’explications fait toujours beaucoup rire! Mais à l’étranger, ils ne comprennent pas le vrai sens des choses…

  • Une femme, une vrai, peut faire n’importe quoi d’un homme. C’est à ça que l’on reconnaît une vrai femme.
    C’est l’intelligence liée au sexe féminin, celui de créer la vie.

    Un homme cherche un nid douillet, voir plusieurs, pour augmenter la survie génétique.
    Il y a une super, méga, complémentarité, parfois l’amour.

    Le féminisme n’est que du socialisme. Qu’on se le dise.

    Le mariage arrangé, c’est une conséquence d’une religion ou d’une politique. Cela ne vient pas d’un instinct humain.

  • La sémantique donne raison à Adèle. Quand un homme se marie, il convole, donc il vole un con. Ah c’est atroce !

  • Les commentaires d' »Adèle » montrent que le problème des mariages forcés peut servir de prétexte pour mettre en cause le mariage en général, les identités masculine & féminine…

    Le libéralisme ne méconnaît pas la nature, l’évolution, les moeurs. Je reconnais que parler du rôle de la famille dans une société libre, du rôle de l’homme & de la femme, du père & de la mère… ça peut paraître machiste par rapport à l’idéologie du rouleau-compresseur étatique.

  • Que de haine et de mépris envers l’homme blanc. C’est la mode du moment, l’homme blanc ne faisant partie d’aucune minorité (pour combien de temps encore) n’a qu’à se laisser insulter. Astier me déçoit sur ce coup, qu’il finisse donc Kaamelot…

  • Ma profession me met en contact avec des populations immigrées en provenance d’Afrique. Le nombre de jeunes garçons forcés à se marier avec une fille qu’ils n’ont absolument jamais vue et qui habite encore au bled alors qu’ils sont amoureux d’une autre fille est absolument hallucinant.

    Adèle est insupportable (elle me fait penser à Belkassine) avec sa haine de l’homme qui transpire dans tous ses écrits et son désir de le transformer selon ses fantasmes. Elle a, à mon sens, un sérieux problème avec sa féminité. Je ne la dirais pas mal-baisée mais sous-baisée ….

  • « …car elle est mort’Adèle, morte et enterrée….. »

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Nathalie Belhoste[1. Enseignant chercheur, Grenoble École de Management.]. Un article de The Conversation

Les récentes déclarations de François Hollande au journal Mediapart sur le choix du partenaire local du projet Rafale (l’entreprise Reliance), qui a également financé le film de sa compagne Julie Gayet, ont relancé la polémique en Inde sur les conditions d’attributions et d’achat de ces avions de combat.

Pour autant, au-delà du potentiel conflit d’intérêts, cette histoire cache une réalité beaucoup plus complexe qu’il n’... Poursuivre la lecture

Par Amira Elfadil. Un article de Libre Afrique

L'Afrique subsaharienne enregistre le plus grand nombre de mariages d'enfants au monde. Environ quatre filles sur dix sur ce continent sont mariées avant l'âge de 18 ans, et six des dix pays ayant la plus forte prévalence de mariages d'enfants se trouvent en Afrique.

Dans ces six pays, le taux de mariage des enfants, avant 18 ans, varie de 45 % à 80 %. Le mariage des enfants est une question complexe, générée par de nombreux facteurs. Ses effets sont dévastateurs à long terme sur le... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

À mesure que baisse la popularité du président Macron, que le taux de chômage monte et que la croissance se fait plus mollassonne, le pays se réveille à la possibilité de moins en moins lointaine que le quinquennat du sémillant quadragénaire soit finalement encore plus médiocre que le précédent de Hollande.

Certes, il reste quatre ans pour redresser la barre et définir enfin un cap un peu cohérent, mais à cœur vaillant rien d'impossible, même si la tâche, de prime abord, semble herculéenne : entre le budget qui s'amenuise, les ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles