Les Français n’ont pas peur de Big Brother

Un récent sondage montre qu’une majorité des Français acceptent la surveillance généralisée de l’internet.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Des menaces nombreuses sur la vie privée

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les Français n’ont pas peur de Big Brother

Publié le 26 février 2014
- A +

Par Alexandre C.

Des menaces nombreuses sur la vie privée

Hier, Orange et Terrafemina publiaient un sondage dans lequel on questionnait les Français au sujet de la surveillance des communications électroniques. Il en ressort qu’un majorité ne se fait pas d’illusions : ils savent que leurs messages, leurs e-mails ou leurs appels téléphoniques peuvent être espionnés par les services de renseignements de par le monde, mais il semble, néanmoins, qu’ils se sont résignés à ne pas protester contre cet état de fait.

Deuxième point inquiétant de cette étude, 59% des Français pensent que la surveillance des communications permet d’améliorer la lutte contre la criminalité et autres terrorismes dormants, même si cela porte atteinte à leurs libertés fondamentales, notamment ici, le droit à une vie privée. Pour une majorité, ce type d’intervention de l’État peut être justifié au nom de la sécurité due à tout un chacun. Cette réponse me rappelle une phrase de Benjamin Franklin, l’un des acteurs de la Révolution américaine qui disait très justement la chose suivante : « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux ».

Laisser un État devenir Big Brother, lui abandonner de plus en plus de nos libertés, cautionner les paroles de nos dirigeants politiques – Manuel Valls en tête comme je le rappelais il y a quelques temps – et les décisions du Parlement auxquels ils sont associés – souvenez-vous du récent vote de l’article 13 de la Loi de Programmation Militaire, qui autorise certains services de sécurité à accéder à des données facilitant la géolocalisation, et ce sans l’accord d’un juge –, n’est pas de bonne augure dans un pays qui est régulièrement pointé du doigt pour s’asseoir de plus en plus sur les libertés individuelles, pourtant garanties par la constitution. Des immixtions de plus en plus importantes qui, si la population n’y prend pas garde, se généraliseront à d’autres secteurs de la vie de tous les jours.

Aujourd’hui, il semble que tous les garde-fous législatifs, normalement institués pour empêcher cela, tombent les uns après les autres sous les coups d’un exécutif omnipotent, rendant les individus vulnérables et à la merci d’un État toujours plus vorace. Paradoxalement, cher lecteur, ce dernier est très certainement plus dangereux que les « marchés » qu’il passe son temps à dénoncer. La sensation de sécurité qu’il tente d’inspirer est trompeuse et la sempiternelle justification « c’est pour votre bien qu’on procède ainsi » n’est en rien rassurante pour nous.


Sur le web.

Voir les commentaires (34)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (34)
  • Les français sont des imbéciles ou sont mal informés (ou les deux !)
    Ce qui est dramatique c’est le nombre d’émission tv/radio qui parlent de Google, Amazon qui garderaient toutes nos données.
    Aucune pour fustiger l’état et ses méthodes fascistes.
    Si je n’aime pas Amazon ou Google, je ne me sers pas de leurs services. J’ai pas le droit de me passer de l’état…

    • Les ignares applaudissent les interventions de la CNIL.

      Dans l’affaire des Google Car enregistrant les données échangées sur les Wifi ouvert (les données non chiffrées), Google proposait de détruire ces données, mais la CNIL a exigé d’y avoir accès pour pouvoir dire qu’ils avaient trouvé des trucs croustillants (des mots de passe, orientation sexuelle, des données médicales, etc.).

      Les avocats US voulaient eux aussi avoir le droit de violer la vie privée en utilisant ces données afin de pouvoir faire des procès pour violation de vie privée. Ils n’ont pas eu ce droit, évidemment.

      Autrement dit, la CNIL s’est placée au niveau du cancer des USA.

  • Toutes les questions concernant les inquiétudes des sondés au sujet de la confidentialité des données, sont occultées, alors que la majorité des questions porte la dessus et qu’ils ne laissent aucun doute à ce sujet: les sondés sont très inquiets.
    De plus, la dernière question (qui est l’objet de cet article) est orientée: on a seulement deux choix, avec comme question ‘laquelle des 2 propositions se rapprochent le plus de ce que vous pensez’.

    Voir le lien du sondage: http://img.terrafemina.net/images/pdf/oot-synthese-privacy.pdf

  • Un sondage n’est que de la manipulation. Dès que vous êtes dans un milieu démocratique vous vous sentez obligé de faire des sondages pour évincer justement le principe démocratique et pour vous protéger, devenir le bouc chassé dans le désert et non égorgé. Je le sais, j’ai fait des dizaines de sondages pipeaux dans le style aller zou un sondage toujours dans les 58 à 63 %, jamais 60% ou alors plus de ou moins de 60%. C’est vieux comme le monde.

  • existe-t-il un peuple plus bête que celui-là dans la galaxie?……

  • En effet, c’est hallucinant de constater tous les jours que les Français veulent interdire toujours plus de choses et veulent diminuer la liberté de tout le monde.
    J’entends en permanence des phrases comme : « ça devrait être interdit » ou « heureusement qu’il y a des lois sinon les gens font n’importe quoi ».
    Et quand ils parlent de lois, ils parlent par exemple de lois d’urbanisme qui interdisent de construire un bâtiment dans son jardin ou d’y faire brûler des déchets naturels.
    Tous les Français sont conditionnés depuis l’enfance pour vivre sous la tutelle étatique. Ils ne s’en rendent pas compte car pour eux c’est naturel, il sont nés dans cet environnement de soumission qui, croient-ils, les « protège ». Ils ne peuvent pas comprendre ce que c’est que la liberté et la responsabilité. Je me demande même s’il n’y a pas eu une modification génétique qui, maintenant, les fait naître soumis et peureux.

  • de toute façon , quand bien même les sondages diraient le contraire de celui dont vous parlez ci dessus , on leur imposera une surveillence de l’internet ; un bon moyen pour les dirigeants péteux de surveiller la populace et ses éventuels sursauts de mauvaise humeur ;

  • Ca ne m’étonne pas trop sachant que personne ne s’est bougé contre la loi de programmation militaire nouvellement passée.
    De plus, si on compte sur les journaux ou les médias traditionnels pour s’informer, pas étonnant ce résultat.
    On ne risque pas de trouver sur l’immonde, labération ou le figaro les résultats réels de la NSA … c’est à dire 0 !

  • Bonjour
    Je n’ai jamais bien compris le rapport entre le droit à la vie privé (droit à) et la liberté.
    Dans la déclaration du droit de l’homme et du citoyen, on parle de liberté d’expression, pas de respect de la vie privé.
    J’ai toujours constaté que le droit à la vie privé allait dans le sens de l’intérêt de la nomenclatura (françois et julie).
    Une entreprise privé peut conserver des données sur vous lors d’un contrat mutuellement consenti, donc pas de problème.
    Pour ce qui est de l’état, il m’espionne mais c’est en effet sans mon autorisation, mais je ne voit pas où est l’entrave à ma liberté. Je suis contre l’espionnage de l’état, mais pas pour un problème de liberté mais que n’en vois pas l’utilité (cf Echelon et la non perception du 11 septembre). De même la surveillance vidéo par rapport a la police sur le terrain.
    Je pense que cette appétence pour l’espionnage des hommes de l’état relève d’une volonté de puissance et de contrôle qui reste illusoire (mitterand et les écoutes des people)

  • Les pays communistes ont aussi surveillé tout et partout.
    Et ils ont fini … comment ?
    Les hommes au pouvoir croient les gens cons , mais il ne sont pas cons, et plus ils deviennent méfiants , moins ils participent. Et moins ils participent moins le pays se développe.
    A la limite se serait aux hommes politiques d’être clairvoyants et détecter la non-participation et les moyens de la redresser. Mais la bande actuelle comme celles qui se succède depuis 30 ans ne voit que son propre interêt et pas le développent du pays.
    Donc la France va suivre le même cheminement que les ex-pays communiste. Aucune chance de faire autrement.

  • C’est PAS les Français qui sont des moutons, c’est leurs institutions qui sont défaillantes !

    D’abord les partis politiques ont été in-foutu de s’entendre pour réunir 60 députés pour saisir le conseil constitutionnels.
    Ensuite, les Français n’ont aucun moyen de mettre un veto sur une loi ou d’en modifier une par référendum.

  • « ce dernier est très certainement plus dangereux que les « marchés » qu’il passe son temps à dénoncer »

    Les marchés ne sont que le Golstein de note Etat Providence.

  • Vous avez un exemple d’actualité « 49% des français préféreraient Valls comme 1er ministre » LOL
    C’est bien pour préparer l’opinion, où voyez vous 49% des français croire à un truc socialo en ce moment ?
    Admettons moi président je dis c’est Valls, tollé, si je fais précéder d’un sondage « j’ai suivi l’avis du peuple » c’est ça la démocracratie. On trouvera toujours des cons dans les troquets pour appuyer « j’aime pas top Valls mais comme 49% des…. »

  • Personnellement j’appréhende plus les bigs brothers privés que d’état. Car l’état doit avoir une éthique et rendre des comptes su ce sujet, pas le privé.

    • Google doit rendre des comptes en cas de violation de sa charte (comme le scandale Buzz).

      • Il n’y a pas que google…Connaissez-vous par exemple les moyens techniques de votre supermarché préféré ? de votre opérateur téléphonique ? des systèmes installés sur l’autoroute ? de la vidéosurveillance de votre ville ?

        • L’opérateur téléphonique est tenu de conserver certaines « méta » informations.

          La vidéo surveillance de la ville, c’est un truc poussé, subventionné, par l’Etat français.

          • Savez-vous par exemple que certains supermarchés associent leurs images vidéo avec votre ticket de caisses ? Idem pour les DAB (distributeurs de billets) ? Que des villes en France identifients les plaques des voitures entrantes et sortantes de la ville ?

            • Les big brother privés n’ont pas de flics et pas de fisc qui te saisir dans tous les sens du terme.
              Le big brother « public », lui, n’a pas qu’un œil, il a une langue et une main.
              Mais en réalité, il n’est même pas public. il est privé, comme les autres ; plus que les autres, même : pour lui tu n’est même pas un client, mais juste un « sujet ».

    • Mais le privé est en concurrence et est évitable.
      Quant à la régulation démocratique de l’État, ce n’est valable que lorsque sa taille est limitée…

      • Evitable ? Encore faut-il le savoir pour l’éviter ! il faudrait surtout s’isoler complètement et ne plus utiliser aucun système numérique, marché masqué dans la rue et ne plus utiliser sa voiture.

        • Avez-vous une idée de la puissance des zoom associée à des images de 5Mp des caméras mobiles aujourd’hui installées avec, en comme options, la reconnaissance faciale, l’analyse des comportements, lire numériquement des plaques par la même occasion, et vous croyez pouvoir éviter quoi ?
          Heureux les ignorants !

          • Citoyen: « et vous croyez pouvoir éviter quoi ? »

            Et les privés vont vous supprimer votre compte Don Patillon et vos bons de réduction la Laitière ?

          • « puissance des zoom associée à des images de 5Mp des caméras mobiles aujourd’hui installées avec, en comme options, la reconnaissance faciale, l’analyse des comportements »
            (sous entendu par vous : mis en œuvre aujourd’hui par l’État pour surveiller la population)

            Sources ?

        • Il suffit d’apprendre le chiffrage de donnée. Rien d’insurmontable et largement suffisant pour se rendre invisible aux yeux de l’État voire même de la NSA si l’on a le niveau.

    • Citoyen: « Car l’état doit avoir une éthique et rendre des comptes »

      vous vous moquez de la réalité monsieur ? Avec une dette à 5000 milliards, des comptes sociaux dans le rouge malgré une place record pour l’imposition et la régulation, la France est non seulement en faillite mais elle est en train de tuer l’hôte qui la fait vivre.

      Qui va rendre des comptes pour les trois génération sacrifiées à venir ? personne ! De quel éthique parlez vous ? Endetter un peuple à 100% sans lui demander une seule fois son avis c’est éthique ?

      On peut lutter contre une société privée, ne pas utiliser ses services, ne pas la payer, elle sera rapidement remplacée, l’état vous pouvez toujours essayer.

    • L’état est bien plus dangereux car il a le monopole de la violence et de la coercition.

    • L’état peut voler, emprisonner, faire chanter. Inévitable..
      Les acteurs privés peuvent dans le pire des cas envoyer des publicités ciblées et c’est évitable.

  • « Les Français sont des veaux » Charles de Gaulle…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

 

« Le privé est politique » expliquait récemment la candidate malheureuse à la primaire des écologistes Sandrine Rousseau au micro du web-magazine féminin-féministe Madmoizelle, « privé » signifiant ici vie privée, vie personnelle. En vertu de quoi elle voudrait voir reconnaître un délit de non-partage des tâches domestiques au sein des couples, écoféminisme de combat oblige.

La nouvelle idée de Sandrine Rousseau

On pourrait évidemment se dire que la propension de Sandrine Rousseau à proférer des âneries pour se faire rema... Poursuivre la lecture

Pass sanitaire
7
Sauvegarder cet article

Les choix techniques faits lors de la conception du pass sanitaire ne protègent pas le citoyen face aux abus de l’État. Bien au contraire, ils facilitent trois types d’abus dont deux sont déjà exploités.

Faciliter les décisions arbitraires

L’État a changé le pass sanitaire en pass vaccinal.

En pratique, il n’y a techniquement aucun changement de pass. Le pass sanitaire ne contient aucun laisser-passer, il doit en fait plutôt être baptisé certificat sanitaire car il contient uniquement votre parcours de santé.

Il ne porte ... Poursuivre la lecture

Par François Jolain.

Facebook a été hors ligne à cause d’une erreur dans la configuration de leur DNS. Voyons plus en détails ce qu’il se cache derrière.

Le Domain Name System (DNS) est un rouage essentiel d’internet qui permet de relier les humains aux ordinateurs. En effet, ce qui fait office de navigation sur internet est le protocole TCP/IP. À chaque machine connectée à internet est assignée une adresse IP telle que 208.76.34.154. Cette suite de chiffres sert aux machines à s’identifier entre elles et ainsi à faire transiter... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles