Jean-François Revel, par Philippe Boulanger

Dans cette passionnante biographie intellectuelle, Philippe Boulanger expose les étapes successives et les multiples aspects de la pensée de combat de Jean-François Revel.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Jean-François Revel, par Philippe Boulanger (Crédits : Les Belles lettres, tous droits réservés)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Jean-François Revel, par Philippe Boulanger

Publié le 18 février 2014
- A +

RevelPhilosophe ayant fait carrière dans l’édition et le journalisme, Jean-François Revel (1924-2006) reste dans les mémoires comme l’éditorialiste phare de l’Express puis du Point et comme auteur d’essais au succès populaire retentissant. De Pourquoi des philosophes ? (Robert Laffont, 1957) à L’Obsession anti-américaine (Plon, 2002) en passant par Ni Marx ni Jésus (Robert Laffont, 1970), La Tentation totalitaire (Robert Laffont, 1976), Le Regain démocratique (Fayard, 1992) et La Grande parade (Plon, 2000) dont la traduction lui a valu une audience mondiale, Revel a été l’un des acteurs intellectuels français majeurs de la seconde moitié du XXe siècle. Allant bien au-delà du seul engagement anticommuniste, la force et la singularité intellectuelles de sa pensée n’avaient jamais, jusqu’ici, fait l’objet d’une synthèse exhaustive qui aurait permis d’en éclairer la place dans l’histoire contemporaine des idées – une béance que le présent ouvrage vient enfin combler.

Avant tout animé par la passion des faits, ce philosophe s’est constamment employé à pourfendre et à déconstruire les impostures idéologiques dont se sont nourries les diverses tentations totalitaires qui ont marqué le XXe siècle, jusque sous leurs récents avatars de l’islamisme et de l’antiracisme dévoyé. Philippe Boulanger, dans cette passionnante biographie intellectuelle, expose les étapes successives et les multiples aspects de cette pensée de combat qui trouve son unité profonde dans la volonté de réaffirmer sans concession l’insigne valeur des principes d’une démocratie libérale, en économie comme en politique. Chaque jour qui passe semble en rappeler l’intempestive et remarquable pertinence.

Docteur en droit public, Philippe Boulanger a publié plusieurs essais sur le Proche-Orient et l’histoire des idées. Il collabore d’autre part à diverses revues, comme Le Banquet et Commentaire.

Philippe Boulanger, Jean-Francois Revel, La démocratie libérale à l’épreuve du XXe siecle, Belles Lettres, février 2014, 444 pages.


Sur le web.

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)
  • Merci de nous faire connaitre cet ouvrage sur l’un des esprits les plus passionnants du siècle passé, et dont les idéesne cessent de résonneer avec une singulière pertinence.
    Et n’oublions pas le passionant site qui est consacré à ce bel « esprit libre »: http://chezrevel.net/

  • Excellente idée de livre sur le plus grand soviétologue français.

  • Jean-François Revel illustre parfaitement le coté « tonneau des Danaïdes » de la lutte contre les divers socialismes: tout a été dit, tout a été démontré, et pourtant, ça continue…Je ne peux m’empêcher de faire le parallèle avec le maoïsme, ou le stalinisme: tout était su, et rien ne changeait chez les thuriféraires de l’époque, qui se sont pour la plupart reconvertis sans problèmes.Item pour l’anti-américanisme…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

On a souvent qualifié l’essayiste, philosophe et journaliste Jean-François Revel de polémiste, terme que Revel rechignait généralement à endosser, dans la mesure où pour lui le bon polémiste est avant tout celui qui s’attache à démontrer une thèse de façon convaincante au moyen d’arguments, le ton polémique n’étant qu’une manière pour l’auteur de susciter davantage l’attention et l’intérêt du lecteur.

Pour Revel, la bonne polémique ne pouvait en aucun cas se passer de thèses étayées par de solides arguments, lesquels devaient eux-mêmes... Poursuivre la lecture

Par Jean-François Revel. Texte présenté par Damien Theillier

Jean-François Revel prend ici l'exemple concret des trains, en France et en Grande-Bretagne, pour illustrer l'omniprésence de la mentalité antilibérale, qui jaillit comme un cri du cœur en toute occasion, notamment lors d'une catastrophe ferroviaire (Voir aussi la vidéo tout en bas). Cette mentalité persiste à l'encontre de toute l'expérience historique du XXe siècle et même de la pratique actuelle de la quasi-totalité des pays. Comme il l’écrit si joliment :

« L'antil... Poursuivre la lecture

Par Matthieu Creson. Un article de l'Iref-Europe

La crise du Covid-19 aura remis au premier plan de nos sociétés les valeurs du tout collectif. Le 15 octobre 2020, Emmanuel Macron déclarait ainsi :

On s’était progressivement habitués à être une société d’individus libres, nous sommes une nation de citoyens solidaires.

Remarquons ici deux choses : la substitution du mot citoyen au mot individu ; l’opposition apparente entre liberté et solidarité.

La crise du Cov... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles