PMA, GPA : les socialistes contre l’égalité

Dimanche, ce n’est pas la Manif pour Tous qui aurait dû défiler dans la rue, mais les électeurs de François Hollande, notamment ceux qui tiennent à l’égalité entre couples hétérosexuels et homosexuels. Explication.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
ventre-femme-enceinte

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

PMA, GPA : les socialistes contre l’égalité

Publié le 4 février 2014
- A +

Par le Parisien libéral.

ventre-femme-enceintePuisque la lutte contre la délinquance est en berne, (mais surtout « parce que le précédent gouvernement a mal fait son boulot »), et comme l’actuelle équipe au pouvoir a transformé la promesse d’inversion de la courbe du chômage en simple « volonté de s’engager sur la voie de la stabilisation », revenons sur les fameux sujets de société, ceux que le PS agite de temps à autre pour distinguer les bons (la gauche, les républicains) des super gros méchants de droite, ces odieux réactionnaires.

Parmi ces sujets, il y a toute une liste de sigles (IVG, PMA, GPA) et de mots (euthanasie). Mais s’il y a un sujet qui fait « rire », c’est celui des hésitations de la gauche socialiste sur l’égalité.

En effet, d’où vient tout ce débat sur le mariage pour tous qui agite tant depuis 2 ans ? Dans la vision classique des choses (vision « rétrograde », diront certains), l’altérité sexuelle est la base de la constitution de la famille : un homme et une femme font des enfants, dans le cadre du mariage ou de plus en plus hors mariage.

Or, il se trouve que la réalité actuelle est plus diverse. Des couples homosexuels, dont les choix privés, qu’ils soient génétiques ou culturels sont de leur ressort strictement personnels et que personne n’a à juger, ont également des enfants. Comment ? Pourquoi ?

  • Soit parce qu’un des partenaires anciennement hétérosexuel et parent dans son précédent couple a amené son enfant dans un couple homosexuel,
  • Soit parce que l’une des partenaires hétérosexuelles a rencontré un géniteur, d’un soir ou pas, de diverses façons (après tout, le phénomène des « mères célibataires » est-il rare ?),
  • Soit par adoption initiée par l’un des deux partenaires, puisque de par la loi ou de par la tradition, dans la plupart des pays, n’adoptent que des couples, ou des célibataires hétérosexuels.

Le fait est que des parents gays élèvent des enfants. Or, sur le plan juridique notamment, la situation n’était pas très satisfaisante pour les personnes concernées, tout comme la situation des beaux parents est, sur le plan juridique, peu satisfaisante, ceux-ci n’ayant aucun droit. On peut penser, notamment, au cas des sorties d’école, quand le nouveau parent, beau-père ou belle mère, vient chercher l’enfant.

Hollande, poussé par les militants gays, est arrivé avec un projet simple : assurer l’égalité de droits entre adultes consentants voulant se marier civilement tout en sortant de l’hypocrisie qui consiste à laisser adopter des enfants par des adultes célibataires mais pas par des adultes gays.

tweet-hes-01

Nous sommes à présent en février 2014. La loi n°2013-404 du 17 mai 2013 ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe dite « Taubira » est adoptée. Les couples gays peuvent se marier et adopter.

tweet-hes-02

La loi n’a pas encore modifié la biologie : deux homosexuels ne peuvent avoir d’enfants ensemble. Mais la science permet de pallier cet inconvénient. Deux hommes doivent adopter (trouver une génitrice), ou deux femmes doivent trouver un géniteur (un papa au sens classique du terme). C’est la gestation pour autrui (GPA), et la procréation médicalement assistée (PMA). Ces deux techniques ne sont d’ailleurs pas liées à la communauté gay. Elles existent, en France pour la PMA, pour les couples qui rencontrent des problèmes de fertilité, ou à l’étranger pour la GPA, pour les couples hétérosexuels dont la femme ne veut pas ou ne peut pas porter un enfant pendant 9 mois.

C’est pourquoi l’égalité entre couples gays et couples hétéros passe par l’ouverture de la PMA et de la GPA, et c’est une demande des associations militantes. Par exemple : Homosexualité Et Socialisme (HES) propose de dépénaliser la gestation pour autrui.

Mais la GPA est un point de discussion entre les différentes composantes de la gauche. Pourquoi ? Parce que la gauche se définit aussi comme étant « anti-capitaliste » et ne veut donc pas voir, pour une partie d’entre elle, de « marchandisation du corps des femmes ».

C’est pourquoi le gouvernement a fait évoluer le statut du mariage mais pas celui des accès médicalisés à l’enfant.

tweet-yagg

Autrement dit, le gouvernement, qui a porté le projet de loi du mariage pour tous, ne veut pas aller au bout de la logique de l’égalité, celle que Pierre Bergé ou Élisabeth Badinter ont décrit.

Il n’y a pas de projet de loi sur la table qui propose d’introduire la PMA ouverte aux couples gays et la GPA dans le droit français. La Manif pour Tous de dimanche a donc manifesté contre une virtualité, certes possible (de nombreux élus veulent changer cela) mais pour le moment non avérée.

En revanche, le gouvernement, par le biais de Valls, Bertinotti ou Belkacem, a dit et répété que la quête d’égalité s’arrêtait là, pour le moment. Autrement dit : ce sont les électeurs de François Hollande, notamment ceux qui tiennent à l’égalité entre couples hétérosexuels et homosexuels qui auraient dû manifester dimanche dans les rues de Paris.


Sur le web.

Lire aussi : Sur le blog de l’auteur, Gestation pour autrui (GPA) : ils font rire, ces socialistes…

Voir les commentaires (70)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (70)
  • madame badinter n’est pas pour l egalite
    elle refuse de payer 20 millions d euro d impot sur son 1millard 3 de capital( sur lequel elle ne paie pas if par un montage astucieux) et cherche un montage pour ne plus rien payer car elle doit ceder se parts avec le rachat de publicis(heritiere de son pere) par la hollande

    madame badinter payez vos impots

    • Mme Badinter a parfaitement raison de tout faire pour échapper au vol fiscal.

    • Quel rapport avec l’article le fait que E.Batinder ne paie pas d’impôts ?

      • Aucun ! par contre si c’est la même « marie » qui a mis les commentaires sur l’article « L’économie souterraine espagnole… », je suis MDR ! car dans ce cas, ce qu’elle s’octroye, elle l’interdit à d’autres… belle leçon de libéralisme…

  • C’est assez mauvais comme argumentaire.
    Rien que l’argument des beaux-pères qui ne peuvent pas aller chercher les enfants à la sortie de l’école est une pure fiction. Il suffit de donner à l’école une autorisation aux personnes qui peuvent aller chercher l’enfant. Cela peut être une nounou, une grand-mère, un grand-père, une tante, un oncle, que sais-je encore. Je le sais, je l’ai fait. Le meilleur ami de mon fils avait sa belle-mère qui venait le chercher à l’école une semaine sur deux.

    Tous les gens qui ont des enfants scolarisés le savent.

    En général, pour être crédible, il faut dire la vérité, c’est plus simple et ça fait mieux.

    • Certaines écoles refusent qu’un individu qui n’a aucun lien de famille avec l’enfant puisse venir le récupérer à la sortie de l’école. Il y a parfois des exceptions pour les nourrices qui possèdent un agrément… Personnellement, j’ai connu une directrice qui ne voulait pas que je récupère 2 autres enfants que le mien, alors qu’il s’agissait de ceux de mes voisins ?!

      « En général, pour être crédible, il faut dire la vérité, c’est plus simple et ça fait mieux. »

      Pour défendre la vérité, il ne faut pas faire de son cas une généralité absolue ! 😉

      • Si vous avez une autorisation des parents dont l’école a connaissance , vous pouvez récupérer l’enfant. C’est exactement le statut des nounous, grands-parents etc…
        Cet exemple n’est pas valable donc .

        • « Si vous avez une autorisation des parents dont l’école a connaissance , vous pouvez récupérer l’enfant. »

          Malheureusement non, même avec une autorisation écrite des parents, le règlement de l’école stipulait bien que seul les membres de la familles pouvaient repartir avec les enfants… Je ne sais pas si c’est encore le cas aujourd’hui, mon fils est maintenant au collège (beaucoup plus souple sur ce genre de question, les enfants pouvant quitter l’établissement d’eux mêmes).

          • De toute ma vie de père, je n’ai jamais rencontré une telle situation. Je ne sais pas si vous le savez mais de nos jours, les deux parents travaillent pour la plupart et ils n’ont pas forcément les moyens logistiques d’aller chercher leurs enfants. Il me semble quand même aberrant qu’une école ait ce genre de pratique.

          • Je n’y crois pas une seule seconde.
            La plupart des enfants sont cherchés par des nounous qui n’ont aucun lien familial avec l’enfants.
            Je le sais car je l’ai fait comme des millions de parents. Il suffit d’une autorisation écrite qui est du reste demandé en début d’année où on doit donner la liste des personnes habilitées à venir chercher l’enfant. Cette liste peut être modifiable durant l’année. Et c’est comme ça dans toutes les écoles !
            Faut pas nous prendre pour des demeurés. On a tous ou tous eu des enfants à l’école et on sait parfaitement comment ça marche.

          • C’est vraiment curieux – cette école doit être un cas particulier- , car comment des parents pourraient-ils faire s’ils ne peuvent pas aller chercher leurs enfants eux-mêmes, et s’ils n’ont pas de parents proches pour le faire ?
            Je n’ai jamais entendu parler d’un tel règlement , il me paraît tellement absurde !

          • Pour vous répondre, c’était une école privée en Bretagne… C’était une idée de la nouvelle directrice et effectivement, les parents ont (très justement) râlé. Les nounous qui possédaient un agrément (et qui étaient déjà connues de l’établissement) pouvaient récupérer certains enfants, pour les autres c’était l’étude.

            • Bref, un vrai cas particulier et trés probablement temporaire :

              Dois-je vous citer : « Pour défendre la vérité, il ne faut pas faire de son cas une généralité absolue ! 😉 »

            • C’était une école privée donc soit les parents sont d’accord avec son règlement, soit ils vont voir ailleurs (ou ils menacent de le faire). De plus étant privée elle pourrait aussi refuser que le beau-parent vienne chercher les enfants.

            • « Bref, un vrai cas particulier et trés probablement temporaire »

              Apparemment, l’auteur de cet article a également un avis là dessus :

              « On peut penser, notamment, au cas des sorties d’école, quand le nouveau parent, beau-père ou belle mère, vient chercher l’enfant. »

              « Dois-je vous citer : « Pour défendre la vérité, il ne faut pas faire de son cas une généralité absolue ! 😉 » »

              Vous avez tout à fait raison de me citer, puisque je n’ai pas fait de mon expérience une généralité… 😉

    • On peut imaginer que des enfants changent de beaux-parents tous les quatre matins, ce sera super cool…
      Ça en fera des papelards… mais bon les écoles tiendront des registres à jour !
      Et puis, il faut prévoir des droits pour les ex beaux-parents qui se seront attachés aux enfants et qui souhaitent continuer à les voir.
      Au diable la stabilité des enfants, il faut qu’ils s’habituent aux caprices amoureux des adultes et qu’ils soient disponibles pour tous ceux qui pensent avoir des droits sur eux.

      Dire que mes parents biologiques vivent toujours ensemble, je me fais l’impression d’être un ringard total…

      • Dans cet ordre d’idées, on parle du mariage homosexuel, mais on oublie de dire, comme la relation homosexuelle n’a, de manière historique jamais été qu’une relation ponctuelle ou un peu plus durable dans le meilleure des cas, très durable de manière exceptionnelle – car l’acte homosexuel est plus lié au sexe qu’aux sentiments, on le voit dans les nombreuses situations de prostitution masculine, beaucoup plus répandue, comme les bains, hammams et saunas pour homos que la prostitution féminine si on rapporte ce chiffre au nombre de clients, très faible – qu’il y a déjà eu de nombreux cas de divorces homosexuels – dont on ne parle pas, cela ferait tâche – alors que la loi a été votée depuis moins d’un an. Quid des enfants dans tout ce barnum de plaisir adolescent ?

        Contrairement aux inepties sorties par Bergé, quui n’a jamais eu ni élevé d’enfants, les enfansst sont mieux élevés (naturellement), mieux éduqués (naturellement), seront plus en sécurité et équilibrés (naturellement), dans une famille hétéroparentale. On ne change pas une nature de millions d’années par une loi communautariste, si tant est que le mariage homosexuel puisse être logiquement adopté pour résoudre les problèmes d’héritage, d’assurance-vie et de soutien de famille chez les couples homosexuels notablement fidèles, amoureux et durables.

        • « car l’acte homosexuel est plus lié au sexe qu’aux sentiments »

          Raaah, ces animaux ne connaissent pas les sentiments !

          Sérieusement ? Vous en avez d’autres des marrantes comme ça ?

          • Parce que vous savez que les animaux ont des sentiments, c’est prouvé ?

          • « Raaah, ces animaux ne connaissent pas les sentiments ! Sérieusement ? Vous en avez d’autres des marrantes comme ça ? »

            J’adore vos commentaires. « La critique acerbe indique toujours qu’on a appris une vérité à son contradicteur. » Jean Moimême

          • un mariage sur deux se termine par un divorce, 75% des divorces sont demandé par la femme et l’adultère reste un des griefs les plus fréquemment invoqués.

    • Je pense qu’il est plus interessant de voir cet histoire de beau-pere en termes plus « juridiques ». En effet, un couple a un enfant puis se separe. Un nouvel honne (le beau-pere) entre dans la vie de cette mere et de cet enfant. Parfois par obligation, parfois par denegation du pere biologique, le beau-pere devient au fil des annees « le pere de coeur » de l’enfant.
      Quid en cas de deces de la mere ? Le beau-pere se retrouve de fait separe de l’enfant qu’il a eleve au profit du pere « absent ».

  • La seule chose de bien que peut faire ce gouvernement : il recule. En pendant ce temps on envisage d’imposer toute la CSG.

    C’est vraiment le pire gouvernement de gauche qu’on est eu. Même sur le sociétal ils sont lâches.

    • Non, le pire gouvernement de gauche fut celui qui officia entre juillet 1940 et août 1944. L’actuel en défend l’héritage.

      • Enfin pour être réaliste, les gouvernements de gauche se battent surtout pour briguer les places de cancres que celles des meilleurs élèves. Les seuls sommets atteints par ces élites sont souvent d’ordre scolaire ou universitaire. Ils sont la plupart du temps profs ou fonctionnaires, ou les deux, ou inversement. Il est difficile de faire un classement de la médiocrité et de la nullité. Qu’apporte le socialisme ? Des ennuis, de la pauvreté universelle, des dégâts sociétaux sans nombre, des pénuries, des conflits communautaires, de la corruption, une escalade permanente de la violence, des guerres. Pas grand chose de positif. Ah, si ! Le théâtre de marionnettes et la pratique de l’illusion généralisée y font des progrès remarquables.

  • Il semble bien que la présence d’observateurs de l’Europe ait réfréné tant les ardeurs de Walls, que l’envoi de gauchistes casseurs à la manif. La police commence aussi à renâcler à jouer le rôle qu’on lui assigne parfois. Se rapprocherait-on enfin d’un dialogue? La loi censée créer un mariage homo tout à fait semblable au mariage hétéro repose sur un mensonge grossier, car elle prétend imposer contre leur gré aux mariés hétéros le contrat asexué inventé spécialement pour les homos !! C’est très exactement l’inverse de l’affirmation, présentée aux députés abusés, qui prétendait accorder aux homos le même mariage que celui des hétéros, en jurant mensongèrement ne rien retirer à ces derniers !. Aussitôt, et même avant, que Hollande et ses boys auront tourné les talons, il faut rendre aux hétéros le contrat de mariage qui leur convient depuis toujours et où les époux sont écologiquement complémentaires, et laisser aux homos le nouveau contrat socialiste bien adapté pour eux, car il s’agit naturellement de deux contrats différents, concernant des couples physiologiquement différents qui ne seront jamais semblables contrairement à la doctrine fascho-socialiste que le gvt. voudrait nous imposer. Le bon sens finira surement par l’emporter contre la grossièreté d’un mensonge devenu insoutenable …mais après combien de manifs pour tous ? L’avenir le dira.

    • Qu’est-ce qu’on a retiré aux « mariés hétéros » ?

      • @Tom, je n’ai jamais obtenu la réponse à cette excellente question.

        J’ai même écouté Mme de la Rochère sur France Inter, exprimer ses craintes les plus farfelues…

        Elle même n’a pas su répondre à cette question posée par un auditeur, et malgré l’instance de l’animateur.

        Analyse pertinente du contradicteur PS invité :  » en fait, les manifestants se moquent bien des lois réelles ou à venir… ce qu’ils ne supportent pas, c’est l’évolution de la société … »

        • Moi je sais ! Aux mariés hétéros opposés au mariage homo, ont leur a retiré leur contrôle sur la vie des autres. Non ?

          Je n’ose même pas imaginer si on leur proposait de supprimer le mariage civil… :-°

          • De quel droit voudriez-vous supprimer le mariage civil ? Qui êtes-vous pour le faire ? Un dictateur ?
            Quant au contrôle de la vie des autres, encore un de vos fantasmes, comme sur les enfants à la sortie de l’école.
            La mariage était depuis des millénaires entre un homme et une femme. C’était la définition du mariage.
            Qui a été changée arbitrairement pour faire plaisir à ceux qui détestent le mariage.
            C’est normal que les gens ne soient pas d’accord puisque c’est bien le mariage qui est attaqué. La preuve, vous parlez de supprimer le mariage civil.
            Les gens qui se rebiffent ne sont pas des imbéciles, et ils ont compris que le mariage homo était en fait une attaque contre le mariage. Et vous voudriez qu’ils se taisent ?
            Vous prenez vraiment les gens pour des crétins.
            Si on vous attaque , vous vous défendez. Alors laissez les autres se défendre, ils y ont autant le droit que vous.
            Qui êtes-vous pour imposer votre vision du monde ?
            Si vous n’aimez pas le mariage, ne vous mariez pas, mais ne venez pas empêcher les autres de se marier ou ne venez pas dénaturer le mariage des autres.
            ça se dit libéral et en fait c’est totalitaire.
            Sinon, c’est du totalitarisme.

            • « Si vous n’aimez pas le mariage, ne vous mariez pas, mais ne venez pas empêcher les autres de se marier ou ne venez pas dénaturer le mariage des autres. »

              En fait ce sera l’exact contraire. Si le mariage civil s’avère dénationalisé alors chacun peut adhérer au contrat de mariage qui lui convient sans obéir au cadre arbitraire fixé par l’Etat. Concrètement il y aurait des mariages religieux (ou non) avec des conditions de ruptures/d’engagements qui lui sont propres et ainsi de suite selon le type d’union auquel on aspire à vivre.

              Il n’y aura plus besoin de débat quand à savoir sous quel forme de mariage légal et unique les habitants d’un pays devront se conformer. Ceux qui accordent une grande signification iront vers des contrats spécifiques et vraisemblablement plus stricts et d’autres qui en accordent une moins grande signification ou simplement différente auront des contrats qu’on peut imaginer plus souples et adaptés. Évidemment des trucs comme le PACS n’existeront plus.

              C’est une solution qui permet de satisfaire toutes les demandes (entre adultes consentants) sans générer de conflit en dehors de quelques groupuscules intégristes religieux ou laïcards.

            • « De quel droit voudriez-vous supprimer le mariage civil ? Qui êtes-vous pour le faire ? Un dictateur ? »
              « Qui êtes-vous pour imposer votre vision du monde ?
              Si vous n’aimez pas le mariage, ne vous mariez pas, mais ne venez pas empêcher les autres de se marier ou ne venez pas dénaturer le mariage des autres. »

              Heu Contrepoints est un site libéral, ce que j’expose là est une idée qui relève du libéralisme justement… Et qui êtes vous pour décider qui peut se marier ou non ? Une dictatrice ? Si le mariage civil est supprimé, vous pourrez toujours vous marier. Et c’est vous qui voulez empêcher les autres (homosexuels) de se marier, ne venez pas m’accuser de vos torts !

              Pour le reste, je vous renvoie vers la réponse de Tom évidemment… 😉

              « C’est une solution qui permet de satisfaire toutes les demandes (entre adultes consentants) sans générer de conflit en dehors de quelques groupuscules intégristes religieux ou laïcards. »

          • Vous n’y êtes pas du tout ! On ne vous parle pas de liberté ou de contrainte mais tout simplement de valeur. Vous n’avez pas compris toute la signification d’une institution comme le mariage pour certains d’entre nous et certainement pour une bonne majorité des gens habitant sur terre.

            Si maintenant, je passe une loi qui dit que le RESPECT et la TOLÉRANCE n’ont plus cours dans notre société, cela ne vous affecte pas directement, mais je suppose que vous n’y serez pas opposé, n’est-ce pas ?

            • Pour untel la valeur d’un mariage est la fidélité inconditionnelle et pour d’autres non, pour untel c’est l’abstention sexuelle avant mariage et d’autres non, pour untel c’est dans le but d’avoir des enfants et pour d’autres non, pour untel c’est uniquement entre personnes de sexe différent et pour d’autres non, etc…

              Ca a donc tout à voir avec les questions de liberté et de contraintes légale. Si vous définissez le mariage comme une institution publique alors il faut définir les mêmes valeurs pour tout le monde et accepter l’arbitraire de la loi. Dans le cas contraire, en dénationalisant, chacun y trouve son compte. Concrètement les mariages religieux d’aujourd’hui seraient reconnus comme des contrats d’unions similaires à celui du mariage civil.

            • « alors il faut définir les mêmes valeurs pour tout le monde et accepter l’arbitraire de la loi. »

              Tom, ne leur donnez pas de mauvaises idées, ils en seraient capables ! :-°

        • « ils ne supportent pas l’évolution de la société »
          Et alors, c’est un crime, ils n’ont pas le droit ? Ils n’ont pas cette liberté ?
          Et vous, vous trouvez que la société est super bien et qu’elle évolue parfaitement bien ?
          Qui êtes-vous pour décider si la société évolue dans le bon sens. Vous n’en savez rien. Vous avez une opinion là-dessus et d’autres ont des opinions différentes.
          Ils ont bien le droit de ne pas penser comme vous ? Non ?
          Vous avez une drôle de conception de la liberté.
          La liberté pour ceux qui pensent comme vous.
          Les autres n’ont qu’à la fermer.
          Vous ne donnez pas envie. Pas étonnant que les libertariens restent une minorité. Qui aurait envie de suivre ces gens sectaires ?

          • « Vous avez une opinion là-dessus et d’autres ont des opinions différentes.
            Ils ont bien le droit de ne pas penser comme vous ? Non ? »

            Il ne vous a pas interdit de vous exprimer, juste d’utiliser l’État pour imposer votre point de vue ! Mais je vous félicite, vous venez de découvrir en quoi la liberté est chère à nos yeux… 😉

      • Je ne sais pas pour les hétéros, mais pour d’autres, c’est la signification de « mariage » qui a véritablement été modifiée.

        • Le mariage civil a-t-il d’autres significations que juridiques ?

          • J’en suis convaincu, sinon autant se contenter du PACS qui n’est qu’une simple formalité administratif. Un mariage civil a certainement plus d’implications que l’on ne croit surtout pour les athées et les agnostiques.
            D’ailleurs, il trouve son pendant dans le baptême civil que l’on appelle aussi baptême républicain.

            • Le PACS est un mariage au rabais et il a été pensé comme tel. Il n’y a donc pas à s’en contenter.

              A partir du moment que le mariage civil existe, il n’y a aucune raison d’exclure deux adultes consentants sur le prétexte qu’ils sont du même sexe. Juridiquement c’est un contrat d’union. Le reste ça regarde les individus. Il y a une multitude de gens mariés qui n’ont aucune sorte « d’implication » et pourtant on ne va pas les forcer à divorcer.

            • @Tom Par définition, le mariage est un contrat d’union entre deux personnes de sexe différent. Créer un prétendu mariage homosexuel c’est changer le sens des mots. C’est comme dire la liberté c’est l’esclavage ou la guerre c’est la paix.

            • Donc les unions ne sont pas possibles entre homosexuels ?

            • @Tom c’est quoi ce sophisme ?

              Je vous dit que par définition le mariage est un contrat d’union entre deux personnes de même sexe et vous me dites que la conséquence serait qu’il ne peut pas y avoir d’union possible entre homosexuels.

              Comme j’ai tenté de vous le faire comprendre, il faut respecter le sens des mots sinon aucune discussion n’est possible. donc je reprend j’ai dit que le mariage était UN contrat d’union pas que s’était le seul possible. Alors oui des unions sont possibles entre des homosexuels (qu’ils soient deux ou plus d’ailleurs) et même entre deux (ou plus) personnes hétérosexuelles de même sexe, mais ces unions ne sont pas des mariages.

          • Ben oui, il y en a même qui font une fête avec tous les amis et la famille.
            Cela s’appelle un engagement.

            • C’est d’abord un contrat. Libre à vous de lui donner l’importance que vous souhaitez.

            • On va bientôt supprimer les mariages où les célébrations n’étaient pas assez festives et la valeur de l’engagement pas assez évidente ! On dirait presque une émission télé ça, non ? :-°

          • Oui, pour ceux qui vivent dans un monde de papelards…
            Vous savez, pas la vie réelle, mais celle qui est décrite dans les papiers administratifs…

      • La notion Père-Mère remplacée par Parent 1-Parent 2. Une régression historique, une révolution, un schisme par rapport à la nature intrinsèque et intrinsèquement normale des rapports humains.

  • Cap 2006
    « L’évolution de la société » : qu’elle est, selon vous, le prochain changement ?

  • Comment des libéraux peuvent-ils s’enthousiasmer de nouvelles lois ?
    De nouvelles lois votaient et approuvaient par des socialistes, des communistes, des trotskistes : des collectivistes quoi !
    Sont-ce eux qui sont libéraux sans le savoir ? ou vous dans un angle mort qui êtes collectivistes ?

  • Question essentielle, fondamentale dans ce débat avec la gauche. A quoi servent les riads de celle-ci à Marrakech dans une des capitales mondiales de la prostitution enfantine ? C’était juste une question en préambule d’un texte de loi, justifiée quand on connaît la réputation de certains de ses promoteurs. Il n’y a pas si longtemps, quelques jours quelques mois, pédophilie et pédérastie étaient synonymes. Pourquoi nos socialistes bien pensants n’adoptent pas les enfants de Marrackech qu’ils connaissent pourtant très bien. C’est une grande famille ! N’est-ce pas ?

    http://www.liberation.fr/monde/2011/06/23/marrakech-des-garcons-et-des-hommes_744609

    Avant de donner des leçons sur la politique familiale hétérosexuelle, qui serait rétrograde, commencez par nettoyer vos puantes, infamantes et criminelles écuries d’Augias.

    • C’est évident. « La gauche » part régulièrement violer des petits garçons à Marrakech.

      Et si je vous dis qu’en plus ce sont des pédérastes franc-maçons sionistes alors c’est que décidément on vit dans une époque satanique.

      (ironie)

      • Votre ironie soralo-dieudonnesque est excellente, très 2nd degree et « che chui tré konteent kar ché réussiii à la komprendr, che ki nez pa du tou facil pour une intellichence teutonik com la mienn »

        Mais l’humour ne change pas les fortes présomptions assumées par les témoins d’un journal de gauche et d’extrême gauche, ci-dessus Libération. Votre commentaire aurait été plaisant si mon article avait été sorti par un vulgaire blog d’extrême droite. Il est d’autant plus crédible qu’il émane d’une des sources principales « crédible » de la presse de gauche et d’extrême gauche. Je n’ai pas dit que « toute la gauche allait se faire poisser à Marrackech ». Relisez-moi ! J’ai dit « quand on connaît la réputation de certains de ses promoteurs ». Tapez sur Google « prostitution Marrakech Villa Majorelle », vous comprendrez mieux le rapport avec l’article ! Je n’ai pas connaissance que ces faits rapportés aient été portés en justice pour diffamation.

        • Et puis, les présomptions sont assorties par la présence en ces lieux de propriétaires de riad libertins assumés qui ont eu des rapports plus que douteux avec la justice récemment dans des affaires sexuelles de notoriété mondiale qui ne représentaient pour leur catégorie sociale qu’un « troussage de domestique ».

          Après, moi, si j’ai envie d’être tranquille et de prendre des vacances au chaud, que ma fortune me permet d’acheter une villégiature dans n’importe quel pays de rêve, pour ma réputation, je pense que je ne choisirai pas le centre névralgique du premier bordel mondial où les prostitués bisexuels sont des enfants. A moins d’avoir des intentions qui peuvent trouver une solution plus que généreuse dans cet endroit. Il y a évidemment une logique dans toutes ces démarches d’installation à Marrakech, en plein dans la médina, dans des propriétés dont les murs hauts et épais peuvent protéger non seulement les secrets d’alcôves mais aussi les partouzes géantes. Mais je n’ai ni preuve ni photographies, seulement, comme beaucoup de gens bien informés, des présomptions qui sont partagées jusqu’au sommet de l’Etat Français depuis longtemps.

          Si vous n’y voyez rien de mal, je doute que vous retrouviez un éléphant dans un troupeau du même nom.

          • qu’un « troussage de domestique »… ou du « matériel » selon les rapports de police, concernant les SMS échangés entre les rabatteurs et les utilisateurs de ces services.

        • « il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. » Proverbe Français

  • Il se peut aussi que vous soyez légèrement sectaire.

  • Franchement, elle commence à nous saouler Elisabeth Bleustein-Blanchet avec ses thèses qui n’ont jamais été vérifiées, qu’elle présente toujours comme des vérités sous le masque de la compassion. La seule réalité de cette dame est sa position sociale d’héritière milliardaire qui lui a toujours ouvert grandes les portes des éditions, comme BHL. Elle est intelligente, évidemment. Par contre, l’aspect révolutionnaire de ses découvertes reste à prouver. Ce ne sont pour l’instant que des lubies féministes – quasi amazoniennes, l’amazone ne se contentant pas d’égalité quand elle obtient le pouvoir, comme on le sait – que seule sa surface financière et d’entregent lui a permis. La tactique éditoriale et philosophique étant de surfer sur l’époque et ses maux, sans jamais en devancer les évolution à venir. Si elle avait été Orwell ou Huxley, voire Debord ou Spinoza, on le saurait déjà. Car les anticipateurs, les visionnaires, ont rarement du succès de leur temps.

  • Quel blabla….
    Le mariage c’est l’annonce d’une nouvelle filiation. Les homosexuels le savent eux qui aussitôt le mariage « pour tous’ acquis exigent l’adoption et autres PMA etc..

  • « Les hommes porteront les enfants » : Mme Badinter sur FRANCE CULTURE (1997, environ)

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

À la suite de la réforme de la Constitution française de juillet 2008, des circonscriptions législatives sont créées à l'étranger pour permettre aux Français établis hors du pays d'élire des députés à l'Assemblée nationale, les Français hors de France n'étaient auparavant représentés qu'au Sénat.

Ces députés, au nombre de 11 (un par circonscription hors de France), ont été élus pour la première fois lors des élections législatives de 2012. Les Français établis hors de France ont voté pour la seconde fois lors des élections législatives... Poursuivre la lecture

Les droits de succession ont fait récemment l’objet d’une attention particulière de la part des politiciens. Certains d’entre eux sont favorables à une augmentation des taux de droits de succession. Cela est particulièrement désirable pour ceux qui sont de manière générale en faveur des politiques d’égalisation (qui justifient par exemple les taux d’impôts progressifs). Ils estiment par exemple qu’il n’est pas juste que certains reçoivent un capital de succession, contrairement à d’autres personnes.

Des droits de succession très discutabl... Poursuivre la lecture
égalité histoire
1
Sauvegarder cet article

Depuis la Révolution de 1789, le concept d’égalité figure dans la devise de la République française (Liberté, Égalité, Fraternité). Mais il a radicalement changé de signification.

Lorsque les hommes d’aujourd’hui pensent égalité, ils se réfèrent en général à une acception économique du mot. Les inégalités constituent un thème récurrent des partis de gauche, qui proposent de les réduire par un mécanisme de prélèvements coercitifs et de redistribution. Telle n’était pas la conception des révolutionnaires de 1789.

La notion actuell... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles