Le robot qui imprime des maisons

3d printer (Crédits : Nina Misuraca Ignaczak/Shareable.net, licence Creative Commons CC-BY)

Il est désormais possible grâce à l’impression 3D « d’imprimer » une maison en 24 heures.

Par Nina Misuraca Ignaczak.

Alors qu’en ce début de XXIème siècle, la technologie continue de progresser à une vitesse folle, environ un milliard de personnes continue de vivre dans des bidonvilles, et l’on estime que ce nombre pourrait atteindre les 2 milliards d’ici à 2030.

Est-ce que la technologie de l’impression en trois dimensions sur béton pourrait fournir des abris pour loger les personnes les plus pauvres et les plus vulnérables de la planète ?

Les bidonvilles dans le monde sont majoritairement concentrés dans le « sud » : Afrique, Asie, Amérique latine ; des endroits où le processus d’urbanisation ne s’est pas accompagné d’un développement économique, et, qui sont caractérisés par des conditions sanitaires déplorables, des habitations entassées les unes sur les autres et des constructions de mauvaise qualité, le tout exposant les populations qui y vivent aux maladies et aux catastrophes naturelles.

D’après un article de MSN Innovation, du professeur Behrokh Khoshnevis de l’université de Californie du Sud, les bidonvilles constituent « un problème de construction classique, qui est lent, laborieux et inefficace ».

Khoshnevis a développé une technologie de « contour crafting » qui utilise une grue robotique géante pour littéralement imprimer le béton. Guidé par un plan créé par ordinateur, le système peut construire une maison de 2500 pieds carrés (soit environ 230 m²) en 24 heures, et le résultat final est bien plus robuste que les constructions traditionnelles.

F488721A57A236459DCDF157181B91

D’après Contour Crafting.

« La plupart des biens d’aujourd’hui – vêtements, voitures, appareils électroniques – sont produits grâce à des processus automatisés » poursuit Khoshnevis. La construction d’habitations sera la prochaine étape.

Mais cette automatisation du secteur ne va-t-elle pas détruire des emplois dans ce domaine ? Environ 5,8 millions d’Américains et 110 millions de personnes dans le monde travaillent dans la construction. Dans l’article, Khoshnevis indique que cette nouvelle technologie peut potentiellement créer de nouveaux emplois, plus sûrs pour les ouvriers, ce qui permettrait d’éviter la mort de plus de 10 000 personnes chaque année sur les chantiers.

Comme toutes les nouvelles technologies innovantes, la construction de maisons par impression en trois dimensions devrait perturber ce secteur économique. Mais, après tout, des Américains étaient fermiers au début du siècle dernier et aujourd’hui, il en reste encore, fait remarquer Khoshnevis.

Il y a quelques inconvénients. Les chantiers doivent être méticuleusement dégagés et nivelés pour que les imprimantes 3D puissent fonctionner. Dans plusieurs bidonvilles dans le monde, telles que les favelas au Brésil, les terrains plats sont une denrée rare. Aplanir ces zones ne se fera pas automatiquement ce qui nécessitera encore l’intervention d’ouvriers pour effectuer le travail.

Pour l’instant, aucune habitation n’a encore été construite et le système continue à être testé. Avec le développement et la distribution de cette technologie, de plus en plus d’objets sont imprimés, et on peut penser que ce n’est qu’une question de temps et d’argent pour que cela n’arrive dans le secteur du bâtiment.

ABF19792BF881E9024BA66D13D7091

Ce « contour crafting » (test de mur) présente une résistance de 10000 PSI contre 3000 simplement pour un mur traditionnel.


Sur le web (article paru initialement sous licence CC-BY) – Traduction Xela42/Bribes N Trib/Philippe F