Rassurez-vous, le pire est à venir

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Rafale Mali 2013

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Rassurez-vous, le pire est à venir

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 16 janvier 2014
- A +

Un Conseil de Simplification, un Observatoire des Contreparties et un Conseil stratégique de la dépense : voilà donc ce avec quoi les Français ont été enfumés mardi par un président de la République englué dans des affaires frivoles aux frais du contribuable. Heureusement, ce fut une avalanche de questions pertinentes et poussées par des journalistes qui n’ont rien lâché et ont vraiment mis le chef de l’exécutif dans l’embarras : courbe du chômage qui refuse de s’inverser, économie française qui tousse, entreprises qui calanchent par milliers, rien ne lui aura été épargné.

Ah tiens, si. Comme il était parfaitement prévisible, la conférence de presse fut un pénible exercice de communication servi d’un côté par un président délicieusement décalé des réalités et de l’autre par un parterre de journalistes dont la servilité, enrobée d’une couche d’obséquiosité gluante, aura éclaboussé les médias (étrangers notamment) comme rarement dans l’Histoire du pays.

Au passage, je mettrai l’absence de réaction vraiment virulente à l’installation d’un Observatoire des Contreparties sur le compte de la mithridatisation déjà bien avancée du peuple français, passablement habitué à ces idioties avec toute la kyrielle roborative de Commissions Théodules débiles et de ministères dont les noms (Redressement Productif, hein, mes petits amis, fallait le trouver !) constituent quasiment des moquages de visage érigés en méthode de gouvernement.

La réalité reste toujours la même et elle ne doit d’être cachée au public qu’aux limaces rampantes qui officient comme journalistes en cour actuellement : la France est en faillite, et son salut actuel ne tient que par l’emprunt, lui-même basé sur la croyance toujours fragile de nos créanciers qu’il y a encore de quoi faire dans la tonte des moutontribuables.

Et en coulisse, cependant, certains ont bien compris que des coupes devaient absolument être faites. Et bien évidemment, lorsqu’on doit couper et que cela va faire mal, on choisira par défaut les endroits où la douleur sera la plus facile à réprimer. Et puis, comme on dit que les grandes douleurs sont muettes, c’est précisément la plus Grande d’entre les muettes qui va prendre en premier : sabrer dans les dotations aux armées s’impose donc logiquement.

leboncoin porte avion charles de gaulleOh, on savait déjà que les moyens dont disposait l’Armée française n’étaient plus que l’ombre de ce qu’ils furent jadis, du temps où la France pouvait encore prétendre à son rôle de puissance nucléaire. De nos jours, la vétusté moyenne de l’équipement, les déboires informatiques (au niveau des soldes, par exemple) ou la gabegie tranquille des moyens dans une haute hiérarchie composée d’un nombre pléthorique de généraux lourdement payés aboutit, on le sait, aux résultats médiocres de nos troupes sur les sols où ils sont envoyés à la faveur d’une lubie présidentielle.

Mais à cette détérioration continue des corps armés français, on va bientôt devoir ajouter des coupes drastiques encore jamais vues. C’est au détour d’un récent article du Point qu’on découvre l’ampleur de la catastrophe : on y apprend ainsi que même le scénario le moins douloureux reste particulièrement dévastateur puisqu’il envisage la perte de 30.000 emplois dans les armées et 15.000 dans l’industrie de défense (rassurez-vous : ces pertes seront probablement compensées par ces emplois d’avenir vitaminés, pertinents et durables que la Socialie magnanime nous a concoctés). Et dans ce cadre, le maintien de la composante aérienne de la dissuasion nucléaire est même remis en question.

Et l’hypothèse retenue du côté de Bercy est encore plus acide puisque les crânes d’œuf en charge du budget préconisent d’y aller encore plus fort et envisagent de faire sauter trois milliards d’euros de budget en deux ans, soit 10% d’une enveloppe annuelle ; cela conduirait notamment à la disparition du programme Rafale, celui de l’A400M, l’extinction de sociétés entières développant du matériel militaire. La vente du porte-avion Charles De Gaulle est même envisagée sérieusement… Le commentaire effaré d’un interlocuteur du ministère de la Défense est d’ailleurs très éclairant :

« On prend le mur en pleine gueule. On a bien tenté de faire comme d’habitude, de repousser les problèmes après 2017 ! Mais ça n’a pas marché… »

Il est nécessaire d’insister un peu sur la formule utilisée : oui, l’armée aura été pendant des décennies le premier poste dans lequel on aura coupé, précisément parce que les militaires ne se plaignent pas. Et maintenant que les coupes devraient toucher tous les autres ministères, l’armée, encore une fois appelée à trinquer en premier, n’en peut plus et fait la grimace, du reste compréhensible alors que les budgets de la Culture ou de l’Éducation Nationale n’ont pas arrêté d’augmenter, avec les résultats mirifiques que l’on constate.

armee chat triste

Pour certains, naïfs, une telle réduction tient enfin de l’action concrète et libéralo-compatible : l’État réduit son périmètre, youpi. Moui. Mais si l’on peut se réjouir d’une réduction de budget en général, j’avoue cependant que réduire celui de l’armée me laisse perplexe : si le pays court, comme je le pense, à la catastrophe, les politiciens ne sont probablement pas très avisés de réduire les moyens des seuls capables de les protéger lorsque le vent tournera. Et parallèlement, au lieu de réduire le périmètre d’action des militaires à un cadre adapté à leur budget, ils sont encore plus idiots d’envoyer régulièrement ces derniers en opérations coûteuses qui ne leur rapportent rien politiquement, qui tournent lentement au fiasco, et qui grèvent encore plus des budgets déjà miséreux. Heureusement qu’on va avoir un Observatoire des Contreparties et un Conseil de la dépense pour y mettre bon ordre !

En tout cas, même sans les précieux avis de ce formidable Conseil, certains, en haut lieu, n’ont pas perdu le nord : il n’y a plus un rond, certes, l’armée est en déliquescence avancée, en effet, mais ne nous laissons pas abattre ! Il y a encore des moyens insoupçonnés pour ponctionner encore un peu : si, jusqu’à présent, l’assurance-vie n’était pas saisissable pour le recouvrement des impôts, ceci est en train de changer.

Et tout comme les coupes claires et abrasives dans la Défense, ceci, bien que fort discret, n’est pas un petit changement fortuit. En effet, jusqu’à présent, dans le cadre de l’assurance-vie, c’est la compagnie d’assurances qui est propriétaire des fonds, et non l’épargnant qui ne dispose que d’un droit de résiliation. Cependant, la dernière loi votée et publiée au JO du 7 décembre dernier permet maintenant au fisc de mettre la main sur les sommes placées dans ces contrats ; pour le moment, cette disposition est encore limitée à ceux qui sont rachetables, dans lequel l’épargnant peut retirer l’épargne constituée, mais c’est déjà un joli début qui, on le comprend, met en appétit les agents de Bercy.

Ce mardi après-midi, François aura fait un fort joli numéro de clown. Amusant la galerie, il aura occupé les esprits avec ses bourdes (quelques-unes étant même involontaires) pendant qu’en coulisse, les événements continuent leur course folle vers ce proverbial mur que la Défense semble avoir déjà percuté. Ne vous y trompez pas : lorsqu’un État brade son armée, lorsqu’il commence à redéfinir la liberté d’expression, et qu’il s’attaque goulûment à celui de propriété privée, c’est qu’il ne va pas, subitement, devenir meilleur.

Ce pays est foutu. Fuyez.

—-
Sur le web

Voir les commentaires (45)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (45)
  • Je ne suis pas contre réduire le budget de l’armée. Le seul problème c’est que cela ne s’accompagne pas d’un changement de stratégie.
    En clair, nous avons deux choix:
    – Soit l’armée française s’occupe de défendre le territoire français et arrête d’intervenir en permanence avec du mauvais matériel et en sous-effectif dans des conflits coûteux qui n’apportent rien, et dans ces cas-là la baisse du budget de la défense se justifie mais se fait en bon ordre. C’est ma position.
    – Soit nous continuons à intervenir de manière intempestive et à montrer nos muscles, et donc il faut s’en donner les moyens.

  • Effectivement,le ralliement de politocards et des journaleux de tous bords pour nous vendre la conf. du père françois(et donc préserver leurs zacqis)laisse présager le pire

  • A propos de la force militaire française.
    Peut-on, objectivement évaluer, aujourd’hui en 2014, combien de pays dans le monde et lesquels ont une puissance militaire supérieure à la France ?

    • Pour quel type de conflits?

    • J’ai toujours considéré que la force d’une armée résidait dans sa supériorité aérienne.
      Si l’on regarde les chasseurs actuels, le rafale est en effet dans les meilleurs.
      Par contre dans les 5-6 ans à venir, la Russie et la Chine risque bien de nous rattraper et de nous dépasser (PAK-FA et J20).

      Pour ce qui est de l’intervention directe, la France est sans aucun doute dans le top 5 en matière de déploiement. Rappelez vous le Mali. Bref, de toute façon mise à part quelques exceptions (USA, Chine, Russie, enfin BRICS plus généralement) les pays développés comme l’Allemagne ou l’Angleterre ont tendance à couper dans le budget militaire.

      Pour répondre à la question, il est très délicat d’établir un classement, sachant que plusieurs alliances militaires sont crées (comme l’OTAN par exemple).
      L’OTAN c’est un peut on fourre tout, meme dans l’Europe y’a pas mal de projet réalisé/en cours comme le Tornado. Dire objectivement qui est le meilleur relève de l’exploit, puisque les memes armes viennent souvent des memes fournisseurs.
      Après cela vient de la formation et de l’entrainement (la Corée du Nord est peut etre la première armée du monde, elle en est pas moins ridicule technologiquement).

    • Les pays capable de nous nuker avant qu’on ne les nuke. Le reste, c’est de la branlette intellectuelle. Pour le conventionnel, Les USA, la Chine et la Russie et Israël doivent être largement devant nous. On fait partie du ventre mou, potentiellement puissant, mais obligés d’avoir recours à la logistique des grands frères pour faire mumuse dans le désert.

    • la france ne pourrait pas soutenir un conflit de grande ampleur aujourd’hui, pour la simple raison qu’il n’y a plus d’unité nationale: cela déboucherai sur une guerre civile !

      • Depuis de nombreuses années la France intervient militairement face à des adversaires du tiers-monde qui ne sont pas vraiment des troupes d’armées d’etat et sont surtout en sous-équipement .
        Si le conflit opposait la France à un pays disposant du même niveau de richesse et possédant une armée de métier et très bien équipée, il en serait différemment.
        Les gens sont persuadés que nos armées ne seraient pas capables de résister longtemps à un envahissement du pays comme en 1940.
        Qu’en pensez-vous ?

        • ben le problème, c’est qu’en 40, comme vous dites, on n’a déja pas résisté trés longtemps !!

          le 15 mai, 5 jours aprés le début de l’offensive, lorsque churchil téléphone à paul reynaud, celui-ci lui explique que la situation est désespèré car l’armée française est tournée, et que le général gamelin, dans sa grande certitude que la guerre se déroulerait comme en 14, n’a pas prévu de réserve stratégique pour contrataquer…

  • l’article de Jean Guisnel que vous citez date du 13 mars dernier (il y a 10 mois) : avez-vous des infos plus récentes ?

    • Oui, l’article est « pas neuf ».

      Le livre blanc une fois publié, la coupe a été moins drastique que prévu (ce qui est normal : on fait peur, et on coupe bien sans trop aller à fond). Le constat reste cependant le même : l’armée a encore pris cher, alors que les dépenses ailleurs ont continué leur ascension. La situation est au final encore plus tendue, les opérations centrafricaines ajoutant au marasme.

  • Il serait intéressant de connaitre les politiques militaires des autres pays.

    Les années avant la IIeme guerre mondiale, les socialistes bradaient aussi l’armée pendant que d’autres pays, notamment l’Allemagne s’armaient, qu’en est-il aujourd’hui?

    • S’agissant des dépenses militaires avant guerre, c’est une idée reçue.

      Si les dépenses militaires ont en effet baissé sous Pierre Laval, elles ont repris à partir de 1935 et plus particulièrement à partir de 1936 sous le front populaire.

      Elles sont ainsi passées de 20,5% des dépenses de l’État en 1934 à 33,1% en 1938.

      On peut difficilement parler de brader, dans ces conditions.

    •  » les socialistes bradaient l’armée avant la 2ième guerre mondiale …  »

      faux: pour des raisons d’équilibre budgetaire, et de conflit encore lointaint, c’est la droite, avant le gouvernement de front populaire, qui à le plus rogné sur le budget de l’armée. blum c’est facilement défendu de cela au procés de Riom, en prouvant qu’il avait au contraire fortement augmenté le budget de la défence. c’est vrai qu’il ce sentait moins tenu d’équilibrer le budget ( tout comme hitler ) et que la menace devenait de plus en plus clair…

  • Pas d’accord, si Diallo balance Hollande , ça va rapporter un max et on pourra sauver l’armée Française !!!

  • Bonjour h16
    C’est le vrai grand n’importe quoi cet article.
    J’ai vérifié sur le boncoin.fr il n’y a pas de bateau appelé ch. de gaulle en vente.
    C’est un fake. Un peu de serieux, vérifiez vos informations, il en va de crédibilité des medias. 🙂

    • @gillib

      c’est du second degré j’espère pour vous, sinon, nettoyez vos lentilles et lisez les petites lignes jusqu’au bout!

    • « il n’y a pas de bateau appelé ch. de gaulle en vente »

      Il est appelé comment alors?

    • Il n’y a pas de bateau, tout court, vous voulez dire…

    • je ne crois pas que c’était un fake, c’est juste que depuis la mise en vente le vendeur a réalisé qu’une sérieuse opération de maintenance était à réaliser pour espérer en tirer un pris correct, en conséquence la vente est en pause pour l’instant.

      🙂

      • Pour être exact, le porte-avion était quasi-vendu mais l’acheteur a annulé à la dernière minute parce qu’à la place des éplucheuses de patates promises, il n’y avait que des autocuiseurs de riz.

  • Excellent ! On va en bouffer de l’Enarque à 10 000 euros par mois (hors avantages en nature) et du fonctionnaire inutile avec toutes ces commissions à la con !

    Rappel sur les 1450 agences d’état créées pour l’essentiel ces 20 dernières années, pour un budget de 65 milliards d’euros par an (soit plus que l’Eduction Nationale)… Il faut en virer les deux tiers ! http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/09/17/20002-20120917ARTFIG00388-les-gapillages-des-agences-d-etat-denonces.php

    Ces pseudo-élites publiques et politiques me dégoutent. Ils méritent le pire.

  • C’est un réflexe socialiste de type pavlovien de sacrifier les fonctions régaliennes, regroupant les seuls vrais fonctionnaires, notamment la police et l’armée, au profit des lubies sociales qui dissimulent de moins en moins les poches personnelles des politiciens et des hauts fonctionnaires. La question est de savoir combien de temps les militaires et policiers supporteront le mépris sans borne des socialistes à leur égard.

    • à quand la parité dans l’armée ?

    • C’est comme Peillon avec les ZEP.
      Il est prêt à sacrifier des centaines d’etablissements ecoles qui marchent en les privant de ressources afin de les refiler ,en pure perte, à des écoles de ZEP où l’injection d’argent n’apportera rien.

  • « Dans Gala, le 12 octobre 2010 Le petit « mec » de Julie Gayet nous affirme «Depuis plusieurs années, je partage ma vie avec Valérie Trierweiler pour mon plus grand bonheur » …(sic), ajoute le député corrézien, précisant que « l’essentiel, c’est l’amour » »… (sic) « … je peux comprendre que les Français veuillent mieux connaître la personnalité de ceux qui les représentent ». » (sic) Dans le même temps il se croyait obligé , pour leur plus grand bonheur, d’honorer Ségo et Julie et sans doute une autre : il ne faut pas lui demander en plus de s’occuper de toutes les françaises et tous les français. Pour le moment il s’en tient à Hidalgo qui craint sa réputation sulfureuse. Il sait qu’on a l’habitude qu’il ne tienne pas ses promesses, et pense avoir déjà mérité une retraite bien majorée pour métier pénible…comportant des « moments douloureux » selon ses dires! Ce n’est pas de sa faute s’il est trop beau, et bon aussi …avec notre pognon. C’est pour son courage et sa droiture, son respect de la parole donnée, sa dignité irréprochable que le monde entier le déteste et que nous l’aimons tous, comme nous aimions de Funès qui nous faisait tant rire avec ses méchantes grimaces.

  • Bah, supprimons l’armée, les militaires, les bateaux, les avions, les bombes…le chit des militaires ainsi que la bière.
    Utilisons l’argent pour construire un avenir pour les enfants à la place.

  • Je suis totalement d’accord avec vous. réduire encore le budget de l’armée est une folie !
    La Défense est une des rares missions régaliennes et à ce titre doit être menée sérieusement.
    Cet Etat est devenu débile, il s’occupe de tout ce qui ne le regarde pas en dépensant des fortunes et délaisse ce qui est au cœur de sa raison d’être.

    Je note que vous ajoutez « fuyez » à la fin du billet.
    Hélas, vous avez raison.

    • Je suis entièrement d’accord avec vous, Florence. L’Etat s’occupe de tout ce qui ne le regarde pas, dépensant ainsi des fortunes et délaissant ce qui est au coeur de ses missions. Les « OPEX » (opérations extérieures) ne débouchent sur aucune solution politique stable et pérenne. Nous pourrons le constater à nouveau en fin d’année 2014 : lorsque les armées occidentales auront retiré leurs troupes d’Afghanistan, ce pays sombrera complètement dans le chaos, la corruption, le terrorisme et le trafic de stupéfiants produits sur place, à peu près comme l’Irak. Franchement, que les Afghans, les Lybiens, les Maliens ou les Centrafricains aient envie de s’entretuer me laisse de marbre. Que fait l’armée française dans ces bourbiers ?

      Je propose que l’Etat réduise aussi le budget d’autres missions que la Défense nationale. A l’Education nationale et à l’Intérieur, par exemple, il y a de très sérieuses économies à faire… Les dépenses fiscales, notamment les fameuses niches fiscales, coûtent également très cher.

      Bien entendu, la première masse de dépenses publiques sur laquelle il faut agir, ce sont les dépenses de personnel. Continuer à ne pas remplacer un fonctionnaire sur deux partant en retraite serait une excellente chose pour faire maigrir un Etat français obèse par rapport à son homologue allemand.

  • L’Armée n’a pas de raison d’exister, a part les sous-marins nucléaires. On est plus en l’an 40. Ça a beau être une fonction traditionnelle de l’État, c’est tout autant un parasite de l’économie que la santé, l’éducation ou les retraites.

    • Un Etat qui ne compte que sur l’arme atomique pour se défendre sera toujours tiraillé entre tolérer des violations de sa souveraineté ou, pire encore, y réagir de façons (totalement) disproportionnée.

      Par exemple : comment les britanniques auraient pu défendre les malouines sans armée conventionnelle ? En envoyant une bombe nucléaire sur Buenos Aires ?

      Et ne parlons pas du rôle de l’armée dans lutte contre les insurrections, domaine dans lequel l’arme atomique est totalement hors-jeu.

      • il y avait aussi le role social de l’armée, notament à l’époque du service militaire: personnelement, j’y ai appris à tirer ( ça pourra servir un jour ) et à nager… certains ont besoin d’apprendre à ne pas cracher sur le drapeau ?
        quand à l’arme nucléaire, on peut se demander à quoi ça sert réellement?
        l’histoire nous apprend que pour etre à l’abris, il faut soit avoir un pays immense ( chine, russie, usa ) soit la meilleur flotte du monde ( angleterre )

        • yeneralalcazar : « l’histoire nous apprend que pour etre à l’abris, il faut soit avoir un pays immense ( chine, russie, usa ) soit la meilleur flotte du monde ( angleterre ) »
          ————————————
          Oui mais c’est de l’histoire pré-atomique. Ca ne nous renseigne pas des masses.
          Faut partir de l’après Hiroshima & Nagasaki.

  • C’est tout simplement l’agonie d’un système en phase terminale…Quelle forme et combien de temps dura cette agonie je n’en sais rien ;Mais en cherchant bien dans les événements mondiaux de ces 30 dernières années on peut sans doute avoir une idée…

  • Coup de tonnerre !

    Figurez-vous que le collectif budgétaire… qui date de NOVEMBRE… Est aujourd’hui confirmé… faux.

    http://tinyurl.com/lhbonnl

    Ainsi mi novembre 2013 , Neuneu et sa clique estimaient le déficit budgétaire à 71,9 milliards pour 2013.

    http://tinyurl.com/q4epkud

    Aujourd’hui, c’est à dire 2 mois après (!), Mouscovici lâche la valda : ce sera 74,9 milliards..

    Oups. Désolé.

    Comme prévu, les recettes fiscales ont été encore moins bonnes que prévu en novembre…

    Nous les tenons !

    Baisse de la base imposable… déficit en hausse… dos au mur… Endettement supplémentaire ou coupe dans les dépenses.

    La terrible machine à broyer du gauchistes et du neuneu est en route.

    Mettons les en faillite !

  • Pour le commentaire du chaton non ! pas d’ accord ! en fait ces animaux font comme par exemple l ‘armée , ils simulent l’ attaque d’ une proie exactement comme s’ ils attrapent une souris ou oiseau avec leurs pattes avants et leur gueule c’ est ce que j’ ai pu constater une fois d’ autant plus qu’ après avoir terminé son exercice ce chat a regardé plus haut dans un arbre et en effet il y avait un rouge gorge .

  • La grande majorité des gauchistes ont été les idiots utiles à l’époque de la Soviétie triomphante, à faire les bons petits soldats de l’agitprop pour le désarmement et pour la paix (comme si on pouvait être contre-la-paix) concocté par les maîtres de la guerre psychologique du KGB. Leur génération a été nourrie depuis tout petit avec les foutaises politiquement correct comme « peace & love », « la violence, c’est mal », « la guerre, c’est pas bien », « les hommes sont tous frères »…

    Ils ne voient aucun problème à supprimer l’armée, il n’y a donc aucune surprise qu’ils en font une cible de choix, le déficit du budget étant le prétexte parfait. Comme dirait un socialaud ricain : « il ne faut jamais gaspiller une bonne crise ».

  • la « suspension » du service militaire date de 1998. Ce qui veut dire en pratique que la valeur militaire des jeunes né après 1980 est nulle. Et la culture FPS des tout jeune fait encore empirer les choses : c’est une culture où on apprends à se faire tuer vite … et pour couronner le tout non seulement ils sont nuls, mais en plus ils ont l’impression de s’y connaitre.
    A l’autre bout, les gens nés avant 1960 sont en général trop vieux pour un affrontement.
    Ça laisse la génération des enfants de 68ards au pouvoir

  • je voudrais bien quitter ce pays qui se dirige plein pot dans un énorme mur , mais je ne peux pas partir a moins de tout plaquer et de me retrouver surement dans une situation pire que celle que je quitterais…..
    alors pour limiter la casse j’investis une partie de mes économie dans l’or physique …………..

    • Je sais pas si vous avez free, mais vous avez entièrement raison. L’armée Française….ouaaaah aaah, je rigole. Le monde entier rigole. Quelle bande de gros nazes !
      Autant supprimer camions au jus de patates et les reste. C’est juste une dépense pour rien (ou pour faire rire les nord coréens !)

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Décidément, Gérald Darmanin se souviendra longtemps de l’année 2022.

Après le fiasco du Stade de France, les refus d’obtempérer, les rodéos, la fronde de la police judiciaire, la Cour des comptes estime que face à une menace terroriste qui a changé, il n'est « plus pertinent » de confier l’opération Sentinelle aux militaires. Ce lundi 12 septembre 2022, dans son rapport, les Sages de la rue Cambon proposent de transférer cette mission aux forces de sécurité intérieure…

« Il n’est plus pertinent de poursuivre sans limite de temps... Poursuivre la lecture

La fin de l’ancien monde et le basculement vers un nouveau monde incertain, inquiétant voire dramatique revient périodiquement sur la scène depuis la nuit des temps. L’Ancien Testament avait narré Noé et son Arche seuls survivants du déluge, l’Évangile selon Saint Jean l’Apocalypse.

À chaque époque son prédicateur ! Durant le premier confinement, le prophète Hulot ne nous avait-il pas annoncé que le coronavirus devait être compris comme un « ultimatum de la nature ».

Après ce premier conseil des ministres de la rentrée, c’est ce... Poursuivre la lecture

Pour épargner, commencer par définir ses objectifs

La première priorité pour bien placer son argent ? Savoir ce qu'on veut en faire, ce qu'on aura besoin d'en faire et quand. Il est essentiel de commencer par vous demander pourquoi vous mettez de l'argent de côté : pour un projet à court terme ou à long terme ? Pour un objectif précis comme un achat immobilier ou les études de vos enfants ?

Cette première étape vous permettra ensuite de choisir les produits appropriés. Elle ne doit pas être négligée, faute de quoi vous risqueriez de so... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles