Hollande : virage à droite ?

Le regard de René Le Honzec.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Virage social libéral (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Hollande : virage à droite ?

Publié le 9 janvier 2014
- A +

imgscan contrepoints 2013-2556 virage à droite

Hollande a repris du poids depuis sa silhouette maigrichonne de la campagne électorale, quand il n’y avait pas de crise, mais un mauvais Sarkozy. Du coup, il s’est rendu compte (ou Valérie lui a dit : « tu as pris des fesses » – elle s’exprime plus directement, mais nous autres libéraux aimons flirter genre vieux françois – non, pas Tonton) que son popotin de programme débordait du siège auguste de l’État, et pris d’une soudaine illumination, il s’est dit : « T’as le cul entre deux chaises, profite ! » Et il a réussi l’exploit de faire l’alliance au centre UMPS (parce qu’on peut dire ce que l’on veut sur l’UMP, mais ils ne sont pas de droite) en se la jouant virage à droite, ou social-libéral selon les titres de médias dixit.

Le Medef de Gattaz sent un frémissement côté portefeuille, Copé sent un frémissement coté poche arrière de pantalon (vous me comprenez, j’aurais pu dire dans le Fillon, mais on ne va pas jouer les M’Bala, surtout en ce moment). C’est que Flanby lui a quasiment fauché son texte de rentrée et que dire de plus sinon « il n’a rien fait qu’à me copier ». Mais qu’il soit rassuré : ce n’est pas un sciences-po-énarquien blanchi (enfin, cheveux teints, mais…) sous le harnais socialo-marxiste qui va brusquement comprendre et appliquer les règles du marché de la concurrence.

Entre dire que l’État est trop gros, et le faire maigrir, y’a de la marge. Il me souvient d’un fringant ministre qui voulut « dégraisser le mammouth » en son temps. Et là, Hollande-le Barbare, c’est tout le troupeau qu’il devrait trucider ? En conservant les défenses pour ne pas heurter la sensibilité de la tribu alliée des Verts.

Lire aussi :

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Quand les temps sont moroses, quand les perspectives semblent sombres, rien de tel qu’un peu de distraction sans prétention pour se changer les idées et rire un peu. En France, alors que les prix de l’énergie s’envolent et que la guerre en Ukraine nous désole, nous réalisons une fois de plus avec effroi que nous n’avons pas de pétrole et beaucoup trop d’impôts. Mais par chance, nous avons François Hollande pour nous dérider !

Ancien Président et héros improbable de virées amoureuses en scooter, il rêvait de rendosser l’habit de Capitai... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Par Jean-Philippe Feldman. Un article de l'IREF Europe.

Les supputations sont allées bon train après que François Hollande a récemment déclaré qu’« un ancien Président peut très bien être candidat à l’élection présidentielle ». Pourtant, la question essentielle n’a pas été posée : comment François Hollande peut-il encore exister en politique ?

L’exception française

Les commentateurs n’ont pas manqué de railler les ambitions présidentielles toujours vertes de l’ancien chef de l’État. On peut comprendre humainement que François Ho... Poursuivre la lecture

Suspense intenable ! François Hollande va-t-il bientôt nous annoncer sa candidature présidentielle ? Des propos habilement équivoques tenus récemment par l'ancien chef de l'État devant des lycéens relancent la machine à spéculation politico-médiatique : "pour l'instant", il n'est pas candidat. Mais comme "ça ne va pas bien" - sous-entendu, à gauche, vous l'aurez immédiatement compris - forcément, il s'interroge :

"Est-ce qu'une candidature de plus serait utile ? Je ne sais pas. Je ne le pense pas, d'ailleurs. J'ai les mêmes idées qu'av... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles