Pince-Mi et Pince-Moi dans un avion

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Pince-Mi et Pince-Moi dans un avion

Publié le 10 décembre 2013
- A +

imgscan contrepoints 2013-2461

On a soigneusement évité de mettre Pince-Mi et Pince-Moi dans le même navion, mais on peut rêver. Les funérailles de l’ « Idole des Tiers-Mondistes » permet à la France de se jouer un petit air républicain à peu de frais, Hollande jouant les Saint Martin en partageant son invitation à défaut de manteau.

Parce que le manteau de la Croissance-avant-Noël ne sera pas dans la hotte du Père Noël, ce libéral affirmé qui refuse frontières, taxes, impôts, ne pensant qu’à écouler sa production sans distinction de races, de religions (enfin, presque…), d’age, de sexe (il est un brin phallo, quand même avec toutes ces poupées orientant), son analyse prévisionnelle lui évitant de fâcheux frais de retour.

Ce qui n’est pas le cas de Napohollande, qui nous refait le coup de (l’absence de) la stratégie malienne : j’y va pas, j’y va juste un peu, je reste un peu plus, j’y suis toujours (dans la m….!).

Au moment de la mort de celui qui avait lutté et parié sur son pays, les pots d’échappements des blindés français sonnent le glas d’une Afrique cinquantenaire en indépendances et millénaire en pesanteurs décourageantes.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Imaginez un candidat d’extrême gauche expliquer qu’il a très envie d’emm… les 700 000 millionnaires hexagonaux. Admettons que l’exemple est mal choisi tant celui-ci risquerait d'être élu lorsqu’on se souvient de l’effet d’un « mon véritable adversaire, c’est le monde de la finance » sur l’opinion française.

Prenons un exemple plus parlant : imaginez une France alternative dans laquelle un candidat d’extrême droite déclarerait qu’il a très envie de faire la même chose aux 6 millions de musulmans de ce pays. Quel tollé profondément légit... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Julien Plouchart.

Il a officiellement mis fin à l'apartheid et libéré l'icône Nelson Mandela: Frederik de Klerk, dernier président blanc sud-africain et prix Nobel de la paix, est mort à 85 ans #AFP pic.twitter.com/QL2FBrR84j

— Agence France-Presse (@afpfr) November 11, 2021

Le dernier président blanc d'Afrique du Sud Frederik de Klerk s'est éteint à l'âge de 85 ans. Ce dirigeant a eu une destinée particulière : alors qu'il fut un homme fort de la dictature sud-africaine des années 1980, i... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Claude Robert.

Hollande et Macron ont tous deux polarisé la vie politique à leur manière. Comme leur maître Mitterrand, ils ont su casser le jeu politique, le retourner à leur avantage en imposant des règles défavorables à leurs adversaires.

Surtout, ils l’ont fait en s’appuyant sur des ressorts affectifs, au détriment bien sûr de la transparence démocratique. Ils l’ont fait dans un seul but, celui d’accéder au pouvoir suprême.

Une fois installés à l’Élysée, ils ont continué d’abuser de cette technique pour à la fois ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles