Hollande invite Sarkozy pour les funérailles

Le regard de René Le Honzec.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Hollande invite Sarkozy pour les funérailles

Publié le 9 décembre 2013
- A +

imgscan contrepoints 2013-2457 funérailles

Du coup personne ne fera remarquer que Hollande n’y va pas en train, aux funérailles, il a récupéré l’avion qu’il avait prêté à Jean-Marc. D’accord, ç’aurait été plus long. Plus personne n’ergote sur l’avion de luxe commandé par Sarko et vilipendé par la Gauche, ce qui démontre au passage que le seul moteur idéologique de cette Gauche, c’est la jalousie effrénée. Maintenant qu’ils ont l’aéroplane présidentiel, il a toutes les qualités et vertus républicaines.

Bon c’était sympa d’inviter le jeune Sarko, parce que le Vieux Chirac en plus, ils auraient risqué de ne repartir qu’à deux. Toutes les « démocraties » et pas mal de dictatures ont voté un budget « costume noir » pour assister aux funérailles du leader incontesté de la lutte anti-apartheid, devenu icône révérée quasi malgré lui, conscient, semble-t-il, des limites de son action une fois au pouvoir : pays record en criminalité, chômage, sida, pauvreté. Un million de blancs ont émigré, apeurés par l’ambiance revancharde.

J’entendais un journaliste souligner avec indignation que 60 000 fermiers Afrikanders possédaient 80% des terres « cultivables ». Mais 1600 d’entre eux ont été assassinés depuis l’arrivée de Mandela au pouvoir. L’exemple zimbabwéen est dans toutes les têtes : expulsion des fermiers blancs, installations arbitraires de Noirs sans compétences agricoles, effondrement de la production, disette, famine.

En 1980, l’Afrique importait 11 millions de tonnes de nourritures, 45 millions en 1995, 33 milliards de dollars de nos jours. Et pourtant d’immenses espaces sont cultivables, ce qui intéresse les pays asiatiques qui, eux, en manquent.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

On attendait une rencontre sportive, on a droit à un numéro de cirque tragico-comique supervisé par le Qatar et ses différents soutiens. Entre les faux supporters qui défilent, les sponsors floués au dernier moment et un président de la Fifa qui joue grossièrement la carte de l’antiracisme woke pour répondre aux critiques adressées au Mondial dans le domaine des droits de l’Homme, le spectateur a droit à une suite de sketches en marge des matchs programmés.

🗣 “Today I feel Qatari. Today I feel Arab. Today I feel Af... Poursuivre la lecture

Un entretien avec Guillaume Kiefer, libéral au sein du parti Les Républicains.

Dans une récente tribune co-signée avec François-Xavier Bellamy et Julien Aubert, Bruno Retailleau inventorie le bilan des deux derniers présidents de droite : Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy.

 

Contrepoints : Cette tribune est-elle la démonstration que la droite est en train de se guérir de sa passion pour les hommes providentiels ?

Guillaume Kiefer : Tout d’abord, d’une certaine manière je pense que cet inventaire est salutaire ... Poursuivre la lecture

Par Maxime Lefebvre.

Il y a 14 ans, pendant que tous les regards se tournaient vers Pékin où s’ouvraient les 29e Jeux olympiques d’été de l’ère moderne, la guerre éclatait entre la Géorgie et la Russie. En jeu, les régions séparatistes pro-russes d’Abkhazie et d’Ossétie du Sud, officiellement rattachées à la Géorgie.

Ce conflit présente de nombreuses similitudes avec celui qui sévit en Ukraine depuis le mois de février : une Russie de Poutine (qui, en 2008, était certes Premier ministre entre deux présidences, mais demeurait le ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles