Ne serrez pas les fesses devant la police

Ne donnez pas l’impression de serrer les fesses quand vous ne marquez pas l’arrêt à un stop, ou vous serez torturé par des médecins. Amérique : ceci est votre guerre contre la drogue.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
[cp_donation]

Ne serrez pas les fesses devant la police

Publié le 8 novembre 2013
- A +

Par Brian Doherty.
Un article de Reason.

stopDu ministère « les gars, on marche sur la tête » de lutte contre la drogue, raconté par KOB TV 4 au Nouveau Mexique. Ils relatent un procès qui découle d’un incident qui a commencé le 2 janvier 2013 quand David Eckert venait de terminer ses emplettes dans un Wal-Mart de la ville de Deming. Selon un procès verbal fédéral, Eckert n’a pas marqué le stop en sortant du parking et a été immédiatement arrêté par la police.

L’avocat d’Eckert, Shannon Kennedy, a déclaré dans une interview accordée à KOB qu’après que la police lui a demandé de sortir du véhicule, il donnait l’impression de serrer les fesses. Les policiers ont pensé que c’était probablement parce qu’Eckert cachait des stupéfiants dans sa cavité anale. Pendant qu’ils maintenaient Eckert en détention, ils ont obtenu d’un juge un mandat de perquisition qui permettait une fouille anale.

Le procès verbal allègue que la police de Deming a essayé d’emmener Eckert aux urgences de Deming, mais un médecin sur place a refusé d’exécuter la fouille anale arguant que c’était « contraire à l’éthique ».

Mais les médecins du Centre Médical Régional Gila à Silver City ont accepté d’effectuer la procédure et quelques heures plus tard, Eckert y a été admis.

Pendant son séjour là bas…

1. La région abdominale d’Eckert a été radiographiée ; aucune drogue n’a été trouvée.

2. Les médecins ont alors pratiqué un touché rectal sur Eckert, aucune drogue n’a été trouvée.

3. Les médecins ont pratiqué un deuxième touché rectal sur Eckert, aucune drogue n’a été trouvée.

4. Les médecins ont pratiqué un lavement sur Eckert, qui a été contraint de déféquer devant des médecins et policiers. Eckert a regardé les médecins fouiller ses selles. Aucune drogue n’a été trouvée.

5. Les médecins ont pratiqué un deuxième lavement sur Eckert, qui a été contraint de déféquer devant des médecins et policiers. Eckert a regardé les médecins fouiller ses selles, aucune drogue n’a été trouvée.

6. Les médecins ont pratiqué un troisième lavement sur Eckert, qui a été contraint de déféquer devant des médecins et policiers. Eckert a regardé les médecins fouiller ses selles, aucune drogue n’a été trouvée.

7. Les médecins ont ensuite radiographié Eckert à nouveau, aucune drogue n’a été trouvée.

8. Les médecins ont préparé Eckert pour une chirurgie, l’ont sédaté puis ont effectué une coloscopie durant laquelle une caméra a été insérée dans l’anus d’Eckert, ainsi que dans son rectum, son côlon et son gros intestin. Aucune drogue n’a été trouvée.

Tout au long de cette épreuve, Eckert a protesté et n’a jamais donné aux médecins du Centre Médical Régional Gila son consentement pour effectuer ces procédures médicales….

De grandes inquiétudes pèsent sur la façon dont le mandat de perquisition a été exécuté. Kennedy affirme que le mandat de perquisition était beaucoup trop vague et dépourvu de cause probable. Mais au-delà de ça, le mandat n’était valable que dans le comté de Luna, où se trouve Deming. Le Centre Médical Régional Gila est situé dans le comté de Grant. Cela signifie que toutes les procédures médicales ont été effectuées illégalement et que les médecins qui ont effectué ces procédures l’ont fait sans aucun fondement juridique et sans le consentement du patient…

Le mandat avait également expiré lorsque les « actes médicaux » ont été réalisés. Eckert poursuit en justice la ville de Deming et les policiers de Deming Bobby Orosco, Robert Chavez et l’officier Hernandez, ainsi que trois adjoints du comté d’Hidalgo et deux médecins du Centre Médical Régional Gila.

Les petites illégalités concernant le temps et le lieu de la réalisation de ces affreux supplices seront, je l’espère, suffisantes pour qu’Eckert gagne son procès. Mais l’ensemble de cette histoire est une abomination du début à la fin. Si seulement il pouvait simplement poursuivre ces gens pour « petits crétins de policiers autoritaires et abrutis, et médecins violant leur éthique professionnelle et toute décence humaine en exécutant les ordres des policiers ».

J’ai blogué lundi sur les médecins militaires violant aussi leur serment et la décence au nom des ordres qu’ils ont reçus.

Au dernières nouvelles : Le procès d’Eckert. Eh oui : ils essaient de lui facturer les actes médicaux qu’il a subis. Du procès : « le défendeur Centre Médical Régional Gila a facturé le demandeur pour les « services » qu’il a fournis à la demande de la police… Le demandeur reçoit encore des factures médicales de plusieurs milliers de dollars pour ces procédures médicales illégales, invasives et douloureuses. »


Sur le Web traduit de l’anglais par Laure Lancelle Sanvito pour Contrepoints

Voir les commentaires (10)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (10)
  • Tout cela sent le bon gros hoax, évidemment !

    Mais si c’est vrai, vu les indemnités que donne la Justice, le type n’a plus à se préoccuper de ses vieux jours 🙂

    • @mps: Hoax??? Hélas, je n’en suis pas si sure. A lire les journaux américains, il y a tellement de « bavures », surtout dans les « bleds » un tant soit peu reculés où les flics sont tout puissants. Mais vous avez raison, si c’est « vraiment vrai », avec un bon avocat, son avenir est assuré!

    • A priori ce n’est pas un hoax : les conclusions laissées en copies en dessous de la page de la source sont vraisemblablement authentique vu leur contenu.

    • Les indemnités que donne la justice américaine… sur le dos des entreprises et des professions libérales. Quand c’est l’Etat qui doit payer c’est une autre histoire.

  • Cela aurait été en France j’aurais pu le croire, mais aux USA, quand même !
    Ils sont pas communistes là bas….

  • Hoax ou pas, c’est parfaitement possible, il y a quelques flics bien débiles, du reste la police américaine ne recrute pas au dessus d’un certain Q.I, c’est dire.

    Il faut connaitre ce pays, pour savoir que ce qui est le plus effrayant, c’est justement la police (sherrif) de certains états, on peut tomber sur des gens charmants ou des gugusses qui peuvent faire preuve d’un acharnement sans limites.

    Une petite histoire :
    c’est un type qui a un Q.I de nouille, un savant fou inventeur d’une machine capable d’augmenter le Q.I et l’intelligence, propose de la tester sur lui.
    Rendez vous est prit, le savant pose un casque sur la tête de son cobaye, règle la machine sur 180 et lance la procédure. Au bout de 15 minutes, il enlève le casque, regarde son cobaye, ce dernier se lève et force est de constater que le type fait maintenant preuve d’une intelligence exceptionnelle, se permettant même d’opérer quelques réglages sur le programme de la machine du savant.
    Quelques mois passent, puis le type vient trouver le savant et lui dit « je m’emmerde, le monde est trop lent, personne ne me comprend, pouvez vous abaisser mon Q.I ? », le savant répond « pourquoi pas ».
    Même opération, casque sur la tronche, la machine se lance, le savant règle sur 110, et attend 15 minutes… oui mais problème, la machine s’emballe et le compteur descend : 100, 80, 70, 50… quand il se décide à tirer sur la prise.
    Affolé, le savant enlève le casque de sur la tête du type en se demandant quelle sera sa réaction… il se passe quelques secondes, le type se redresse d’un bon, claque des talons, fait un salut militaire, puis dit « bonjour, gendarmerie nationale, papiers du véhicule… ».

    Bon, je sors.

  • Ptain ils ont aussi des jacobins aux states ?

  • Cela me fait penser a un état totalitaire comme l’Iran ou l’Arabie Saoudite…Et dire que les USA se permettent de donner les leçons de morales à la Chine ou à la Russie…

  • Cette histoire est bien triste car finalement son cul, c’est du poulet !

  • Les commentaires sont fermés.

[cp_donation color="blue" margin_bottom="10"]

L’UE prépare à présent des directives et missions au-delà des frontières de la zone.

Le groupe répand ses bienfaits jusqu’au cœur de l’Afrique.

Rapporte Politico :

« Les projets-phare du Global Gateway de l’Europe visent à offrir aux pays en développement une alternative à la générosité stratégique du programme Belt and Road de la Chine, à travers lequel Beijing projette son autorité sur des voies commerciales, via le développement de ports, des projets dans l’énergie, et des réseaux de télécoms.

Les premiers proje... Poursuivre la lecture

maltsev donnant un cours
1
Sauvegarder cet article

Par David Gordon.

 

Je suis désolé de devoir annoncer le décès de Yuri Maltsev. Il était professeur d'économie au Carthage College dans le Wisconsin. Il a occupé divers postes au gouvernement et dans la recherche à Moscou, en Russie. Avant de faire défection aux États-Unis en 1989, il était membre d'une équipe économique de haut niveau qui a travaillé sur le paquet de réformes du président Mikhail Gorbachev, la perestroïka. Avant de s'installer dans le Midwest, il a été chercheur principal à l'Institut de la paix des États-... Poursuivre la lecture

école
3
Sauvegarder cet article

Jamais le choix scolaire n’aura été si important.

Ce n’est un secret pour personne : l’école publique moderne est basée sur le modèle prussien du XIXe siècle. Elle avait pour but de former en masse des citoyens dociles. C’est d’ailleurs de là que vient l’expression anglo-saxonne Toe the line : c’était tellement strict que les écoliers devaient placer leurs orteils derrière une ligne.

Néanmoins, le libéralisme a permis de réformer cette aberration en introduisant des programmes spéciaux pour captiver les... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles