Contrôles Urssaf : le pire est à venir

Le rythme des contrôles continue de s’accélérer et ne laisse pas les entreprises inertes. N’acceptant pas passivement les redressements, plus d’un quart osent l’action en contentieux.

Le rythme des contrôles continue de s’accélérer et ne laisse pas les entreprises inertes. N’acceptant pas passivement les redressements, plus d’un quart osent l’action en contentieux.

À lire sur LesEchos.fr