Affaire Léonarda : Stéphane Hessel réincarné

Le regard de René Le Honzec.

imgscan contrepoints 2013-2280 Hessel

La puberté étant une phase difficile, surtout avec des boutons rouges plus démangeants, on pardonnera à une jeunesse ignorante et totalement minoritaire malgré les efforts « d’information » de la presse aux ordres (de l’État) de vouloir encore une fois refaire le monde en s’indignant et en bradant des biens qui ne sont pas (encore) les siens.

Cela va du portefeuille de papa-le-contribuable à la civilisation judéo-chrétienne en passant par le droit d’asile détourné depuis longtemps de son louangeable but de départ. Manque de bol, Léonarda est issue d’une famille difficile, surtout à caser dans les formulaires administratifs par ailleurs de plus en plus laxistes – hein, Valls, et tu n’as pas de quoi ricaner, Nicolas. Papa menteur, tricheur, voleur, Maman fidèle (aux défauts de son conjoint, parce que mari, on ne sait pas, vu les faux-papiers) et tabassée et l’adorable victime rapatriée-expulsée qui entend des bombes et couche sous les ponts au Kossovo. Sans doute les bruits de la télé de la maison qui leur a été fournie.

Bref, en dehors des idiots utiles habituels spécialisés dans l’aide aux clandestins, la Gauche se retrouve dans un beau merdier, celui des basses contingences, qui, depuis l’économie au social en passant par les roms font rigoler la droite qui se croit intelligente en comparaison, un peu oublieuse de ses prestations passées.

Hollande est effectivement devenu le pourvoyeur du FN en paupérisant ses ex-électeurs et en braquant le Français de base (on ne dit plus « de souche », interdit) qui constate la loi bafouée par tous « ceux-là » mais à lui imposée, avec factures, taxes et impôts à l’appui .