La propagande sur la baisse du chômage : trop c’est trop !

Selon le gouvernement, le chômage baisserait et les courbes seraient en train de s’inverser. C’est faux : le chômage augmente fortement !

Selon le gouvernement, le chômage baisserait et les courbes seraient en train de s’inverser. C’est faux : le chômage augmente fortement !

Par Nicolas Nilsen.

Il y a tout de même des limites à la propagande ministérielle – et à la servilité des médias. Le métier – et l’honneur – des journalistes, ce n’est pas seulement de recopier les chiffres du chômage que leur jette en pâture un ministre. C’est de les décortiquer, de les interpréter et de faire les comparaisons utiles pour informer les citoyens sur la réalité de la situation économique. Comme ils ne font pas leur travail, je vous donne ci-après les chiffres officiels publiés le 25 septembre.

(1) Je vous donne d’abord le commentaire officiel du gouvernement et je vous explique après pourquoi il ment.

Pour le gouvernement, et je cite : « Le nombre des demandeurs d’emploi a fortement baissé au mois d’août, confirmant l’amélioration progressive du marché du travail depuis plusieurs mois. il y a une baisse significative : 50 000 demandeurs d’emploi de moins en catégorie A, soit -1,5%. C’est la première enregistrée depuis avril 2011. Elle l’est également avec les inscrits à Pôle emploi ayant exercé une activité réduite (catégories A+B+C) : -62 700 soit 1,3%. »

Vous avez bien lu : le nombre des chômeurs a fortement baissé en août. Ça confirme l’amélioration du marché de l’emploi depuis plusieurs mois. La baisse est significative pour la catégorie A (-1,5%) mais aussi pour les catégories A, B et C (-1,3%). Et, comme le gouvernement ne manque pas d’air, le communiqué officiel ajoute même que « ces résultats positifs justifient la politique conduite depuis un an et poussent à amplifier encore la mobilisation générale pour l’emploi. »

(2) Donc le chômage baisserait et les courbes seraient en train de s’inverser ? Non ! Le chômage augmente fortement et voilà pourquoi.

Le gouvernement prend l’évolution sur un mois (donc les chiffres à fin août, quand les chômeurs étaient en vacances) alors que ce qui est intéressant pour juger l’action d’un gouvernement et ses résultats, ce sont évidemment les chiffres sur un an que nous donne la DARES. Voilà les vrais chiffres d’août sur un an :

  • les chômeurs de catégorie A augmentent de 7,3 % sur un an,
  • les chômeurs de catégorie B augmentent de 5,6 % sur un an,
  • les chômeurs de catégorie C augmentent de 5,2% sur un an,
  • au total les chômeurs de catégories A, B et C augmentent de 6,7% sur un an.

Ces chiffres de la DARES sont officiels. Vous pouvez les vérifier, ils sont ici. Et donc le gouvernement ment délibérément aux Français en mentant – par omission – sur la période de référence. Car c’est évidemment la référence sur un an qui donne la bonne mesure de l’évolution du chômage (et pas la référence estivale fin juillet-fin août).

Et puisque le Gouvernement ne vous donne pas le nombre exact de chômeurs, je vous les donne :

  • 3 235 700 chômeurs de catégorie A
  • 1 553 500 chômeurs de catégories B et C
  • 4 789 200 chômeurs de catégories A, B et C (France métropolitaine)
  • 5 085 800 chômeurs de catégories A, B et C (avec les DOM)

Donc je vous résume la situation et les chiffres qu’il faut retenir :

— en août le chômage a augmenté de 6,7% sur un an,
— et il y a 5 millions de chômeurs en France (car on ne peut décompter les DOM que si on est raciste, et donc – contrairement au gouvernement – j’inclus les chômeurs des DOM dans les citoyens français demandeurs d’emploi ! Et il devrait faire pareil. Les statistiques c’est sérieux.

Sources officielles :
La propagande du ministre est ici
Les vrais chiffres officiels de la DARES sont là


Sur le web.