Bingos mafieux pour les douanes

Grâce à la vigilance des douanes et du fisc, les retraités qui jouent au bingo seront implacablement pourchassés et ruinés. Ouf, on l’a échappé belle !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
douanes

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Bingos mafieux pour les douanes

Publié le 19 août 2013
- A +

La Nature, avec cet esprit taquin qui assure que l’évolution des espèces sera toujours une course-poursuite, a produit pour chaque animal un nuisible qui lui est spécifique. Par exemple, pour le chien, on trouve la gale sarcoptique canine. Pour le chat, il y a l’ankylostome, un ver rouge assez dégueu d’un à deux centimètres de long. Pour l’honnête homme, il y a le douanier.

Bien évidemment, j’en vois deux ou trois, dans le fond, qui s’agitent un peu, l’air mal à l’aise : « Comment peut-il dire des choses pareilles, enfin, voyons ! » ou, pire, qui se disent, en se rappelant un de mes vieux billets : « Au secours, il remet ça ! »

ProtectionnismePourtant, je ne fais ici que constater une chose évidente et la redis simplement, sans fard et sans les chichis politiciens qui enrobent d’habitude ce genre de franc-parler pour faire passer la pilule de merde en la camouflant dans une gélatine goût fraise : le douanier n’est, par essence et par nature, qu’un parasite de l’honnête homme. Il n’existe que dans le but exclusif de lui pourrir la vie. Plus exactement, son métier consiste exclusivement à lui amoindrir le pouvoir d’achat en renchérissant les biens importés ou à faire le gros bras pour des monopoles mafieux qui le rétribuent directement ou indirectement. Comme le faisait déjà remarquer Bastiat en son temps (et rien n’a changé depuis), le douanier intervient dans le but de saboter le commerce entre adultes consentants.

Sans le commerce qu’il entend parasiter, il n’existerait pas. Sans la force que lui procure l’État pour accomplir sa mission, il n’existerait pas. Sans la demande expresse d’autres parasites qui préfèrent tordre les bras des concurrents qu’améliorer leurs offres, ils n’existeraient pas. Sans le besoin de certains d’évincer les plus faibles, à coup de talons si besoin, il n’existerait pas. Le douanier n’est, véritablement, que la matérialisation physique des jalousies, des bassesses et des lacunes insurmontables des aigris et des ratés qui ont l’oreille du pouvoir. Et la plupart du temps, le douanier se trouve parfaitement heureux de cette condition de parasite.

customsJ’en veux pour preuve un récent article paru dans Le Figaro, publié dans une grande discrétion. À l’unique exception de Contrepoints, les autres médias, en vacances (intellectuelle et aoûtienne), s’occupaient des bavouseries ministérielles et n’ont donc pas eu le temps de traiter l’histoire, je suppose. Dans ce petit papier, on découvre, absolument pas étonné dans cette France qui se délite de plus en plus, que la douane française réalise un travail parfaitement indispensable et réclamé à grands cris par toute une population : le tabassage fiscal de retraités impécunieux qui ont l’audace inouïe de répondre favorablement à des associations pour animer des séances de lotos-bingos. La violence même des actes perpétrés par ces pervers pensionnés me provoque des frissons de terreur dans le dos.

Il faut bien saisir toute l’ampleur du problème pour comprendre pourquoi la douane devait intervenir. On parle ici de lotos-bingos, c’est-à-dire, dans l’échelle de l’horreur, quelque chose qui se situe à mi-course entre le remplissage d’une feuille d’impôts et un samedi soir sans télé avec la visite impromptue de tante Gertrude, oui, celle qui a du poil au menton, une haleine de poney et des recettes de cakes reconnues chez Lafarge ; ce niveau d’horreur-là justifie à lui seul que les forces douanières agissent promptement et sans faiblir.

En effet, malheureusement populaires dans toutes les contrées de France où tant d’innocents continuent à voter, les lotos-bingos sont ces tirages au sort de boules numérotées promettant le panier garni ou la perceuse électrique et ne sont pas, loin s’en faut, un jeu de hasard aux airs bon enfant pour animer les clubs provinciaux du troisième âge ou le spectacle annuel de majorettes. Que nenni. Il s’agit, véritablement, d’un de ces moyens retors pour spolier l’État de son juste tribut ; c’est une façon astucieuse et presque imparable de blanchir de l’argent de la drogue, du sexe et du trafic d’armes. Au moins. D’ailleurs, le fait que ce soit généralement organisé ou animé par des retraités en dit long sur la puissance du lobby des joueurs de loto-bingos qui se trouve derrière !

le bingo, un jeu de mafiosi

Et c’est donc en toute logique que les douanes et les services fiscaux sont intervenus dans des dizaines de dossiers à côtés desquels les fusillades marseillaises et corses font figure d’apéritifs : débarquement à 6h du matin chez des retraités impliqués dans ces trafics massifs de Bingo, avec à la clef des perquisitions, des gardes à vue, des procès en correctionnelle, des peines d’amende et de prison ; 650.000 euros en appel pour Bruna, petite retraitée de Bergerac, connue dans tout le milieu du grand banditisme pour ses recettes de gâteaux au yaourt ; 400.000 euros pour Patricia, à Nantes, qui faisait partie d’un vaste réseau de mamies tricoteuses. Près de 3 millions d’euros pour Philippe, dit le Caïd de Colmar, qui organisait des douzaines de cercles clandestins de bingos sauvages et dépravés avec panier de la ménagère à gagner chaque premier dimanche du mois. L’horreur.

Il était temps : la douane ferre de plus en plus de gros poissons, comme Annie, 62 ans, qui cumulait déjà une retraite scandaleusement confortable de 100 euros par mois (car oui, la retraite par répartition permet ce genre de largesses inouïes), et dont la cupidité sans bornes l’a poussée à participer à plus de 181 lotos en 4 ans (soit à peu près 1 par semaine, la stakhanoviste !) pour près de 300 euros par mois (oui, vous avez bien lu : 300 euros par mois – que peut-on faire de toute cette montagne de pognon ?). Le fisc, heureusement, a vu clair dans le jeu de la trouble retraitée : elle a évidemment omis de s’être acquittée de l’impôt sur les spectacles de 127.923 euros (soit 106 années de sa copieuse retraite) et n’a pas déclaré les recettes des associations pour lesquelles elle travaillait, d’un montant total de presque 1.000.000 d’euros (on nage dans la plus pure folie).

Schnouffe à tous les étages. Diamants de gros calibres. Billets authentiques et contrefaits. Prostitution, traite des blanches, et, probablement, pédo-pornographie, tout y est.

Oui, on peut le dire : les douanes ont fait un fier travail. On est bien loin, ici, des quartiers sensibles de Grenoble, Marseille ou de Seine Saint-Denis. On est au-delà des anicroches banales, à coups de pierre ou de kalachnikov, entre jeunes et pompiers, policiers. Le bingo des retraités, c’est, à l’évidence, l’étage au-dessus des vols de passagers de trains (déraillés ou non). Il faut bien comprendre : le bingo, c’est l’antithèse de la République, du vivrensemble, du multiculturalisme, de la France apaisée. Il fallait donc écraser toute velléité de recommencer.

D’ailleurs, (et je cite l’article du Figaro), à la Direction générale des douanes, on dénonce « la prospérité inquiétante d’organisations structurées à l’enrichissement vertigineux » – un enrichissement vertigineux, en France, manquerait plus que ça, non mais ! – et, surtout, leur lien étroit avec les milieux du grand banditisme. Et même que d’abord, ils ont eu une affaire en mars dernier, à Aix-En-Provence. Alors ça ne rigole pas. Annie, Philippe, Bruna ou Patricia, ils vont morfler grave.

À ce point de l’analyse des conneries éhontées débitées par les parasites méprisables des douanes, on doit s’arrêter, et laisser refroidir la machine quelques secondes.

Implied Facepalm

On doit, en effet, se poser quelques questions, essentielles, ces questions que tout honnête homme se pose, et que même tout fonctionnaire, même travaillant pour les douanes, aurait dû se poser avant d’aller plus loin dans les dépôts de plaintes, dans les poursuites qui furent menées contre ces retraités.

Elle est où, la décence et l’honneur attachés à leur fonction, lorsqu’on voit ce qu’ils font ? Elle est où la mesure et la morale lorsqu’on lit que les enflures du Parquet firent appel de la relaxe d’Annie ? Quel est le but ? Écraser du vieux ? Ruiner du retraité ? Pourquoi ? Pour les trois francs six sous qu’ils devraient, hypothétiquement, à un fisc tentaculaire et de plus en plus fou ?

Oh, soyez sûrs d’une chose : les coprophages extrémistes qui ont lancé ces fatwas contre les bingos municipaux se regardent le matin dans la glace et disent, tous, à un moment ou un autre : « J’ai suivi les ordres », dans le meilleur des cas. Dans le pire, ils sont, comme je l’ai dit, joyeux d’écraser des honnêtes gens. Pour ceux-là, la justice, l’équité, la morale sont sans intérêt. Seule la Loi (aussi idiote soit-elle) et seul l’appât du gain (honorifique ou financier) attachés aux faits d’armes les motivent.

Peu importe qu’on ne verra jamais ces minables douaniers et ces inspecteurs du fisc orduriers tenter des descentes dans certains quartiers « connus des forces de police ». Peu importe que leur job consiste à saboter celui des autres. Peu importe que ces douaniers et ces Bercy-boys n’ont jamais été là pour demander des comptes à Hollande, ou à Cahuzac. Peu importe parce que tout ce qui compte, maintenant, c’est de remplir les caisses de l’État. Il est aux abois et il ne recule plus devant aucune saloperie, aucune immondice.

Et ce n’est que le début : Français, Françaises, l’État s’attaque à vos ancêtres, à vos vieux. Il s’en prend aux honnêtes, aux pauvres et aux vulnérables. Combien de temps le supporterez-vous ?

—-
Sur le web

Voir les commentaires (44)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (44)
  • Merci ! J en ai litteralement pleure de rire !

  • Merci, il fait de bien ce billet.
    Vous avez des nouveaux copains on dirait !
    Un exemple sur le contrôle fiscal: http://www.linternaute.com/argent/impots/conseils/ce-qui-declenche-le-controle-fiscal.shtml
    Quel idée de vouloir gagner de l’argent, non mais….reste au chomage, à la CMU, dans un HLM et deal de la drogue, ou mieux fait ministre.

  • C’est soit le beurre ou l’argent du beurre.

    Vous faites mine de prendre la défense de la veuve et de l’orphelin en tirant sur les argousins.

    C’est tendancieux et ne me convainc pas du bien fondé de la position de la pauv’ mamy retraitée.

    Bien que n’ayant pas de sympathie particulière pour les gabelous je dis qu’une personne qui n’a que 100 € de retraite(s) à travaillé au noir,
    probablement en vendant en direct sa production fermière, finit toujours par toujours par vivre de la collectivité d’une manière indue.

    Les retraites dites par répartition, que je ne défend pas non plus dans leur principe, sont réparties proportionnellement aux cotisations.

    Bref je préfère la fourmi à la cigale, surtout quand la cigale à l’impudeur en plus de quémander aux fourmis, de piller la fourmilière. (minimum viellesse)

    En plus ça manque du folklore des pays à foie gras où les gens sont forts en bouche.

    Quitte à mettre la pâtée à la maréchaussée, autant s’inspirer du marché de Brive-la-Gaillarde où de furieuses autochtones occitanes décimes la gendarmesque engeance à coup de mamelles furibondes et finissent en jambonnant les cognes de leurs gigantesques fesses.

    Les cognes trépassent mais c’est un poèmes.

    • Je.ne vois pas où réside le problème. Ces gens ont bafoué la loi édictée par les représentants du peuple. Il est normal qu’ ils en payent lourdement le tribut, et ce d’autant plus qu’ils ont escroque le peuple en fraudant le fisc. L’administration, en ce cas, ne fait que faire respecter l’État de droit.

      • @ alter-eco

        1/ Quand la loi est absurde il faut en changer.
        2/ Frauder le fisc ce n’est pas escroquer le peuple. Le fisc n’est pas le peuple. Quant aux « représentants du peuple » ils ne sont représentatifs que d’une minorité en réalité.
        3/ Comme l’indique ce billet, l’Etat s’acharne contre les petits au lieu de s’attaquer aux gros car cela rapporte et c’est sans danger. Je n’ai pas envie de payer des impôts pour çà.

    • pour votre information, des retraites de 100 à 200 € sont très fréquentes chez les commerçants/artisans et surtout leurs épouses, même en déclarant dans les règles (sans le moindre travail au noir). C’est peu bien sûr, mais ça correspond à des cotisations tout aussi dérisoires, et comme on ne rase pas gratis…

      • @P

        Il est loisible aux commerçants/artisans, qui sont leurs propres patrons, de cotiser à des caisses de retraites ou de capitaliser.

        On ne peut pas à la fois vouloir son indépendance, à la fois vouloir ne pas dépendre des autres et venir larmoyer en fin de carrière.

        La réalité leur rend un pied de nez et un coup de pied occulte.

    • « Les retraites dites par répartition, que je ne défend pas non plus dans leur principe, sont réparties proportionnellement aux cotisations. »
      Non, la durée de cotisation compte également, si vous cotisé pendant 20 ans vous ne toucherez quasiment rien donc vos cotisations seront perdu corps et bien.

  • Bravo pour cet édito !

  • l’organisation de ces lotos pose un autre énorme problème : c’est un moyen pour les citoyens de financer des organisations/clubs qui sont autonomes et échappent ainsi à la main-mise de l’état ou de ses filiales.
    et l’état il aime pas ça , les citoyens qui pensent/agissent indépendamment de l’état-maman-providence, ça pourrait leur donner de mauvaises idées.

    • Non seulement la lutte contre les paris clandestins (jeux clandestins) est pleinement justifiée, mais il va falloir que l’Etat se penche aussi sur la dérive des brocantes.
      Au départ, les brocantes étaient un simple lieu de troc entre particuliers mais de plus en plus de professionnels y participent afin d’écouler de la marchandise (souvent de provenance douteuse) en échappant à la TVA.
      Je suis très étonné de voir les libéraux défendre les intérêts de tricheurs.
      On voit où la triche a conduit la Grèce
      Hein ?

      • quel rapport entre des bingo tous ce qu’il a de plus public, souvent annoncé dans le bulletin municipal dont le maire est directeur de publication, et les « paris clandestins » ???
        Quand aux brocantes, la dérive c’est celle des charges, dont la TVA, subies par les pro.
        La Grèce n’a pas souffert de la triche, mais de dépenses publiques délirantes.

        • @P

          Les maires sont de petits pantins, élus, mais pantins et ils imaginent, à raison peut-être, flatter leur électorat avec ces dévidoirs à horreurs que son les vide greniers.

      • Tricheurs en quoi ? En quoi est-ce comparable à la Grèce ? Les papis et les mamies qui jouent au bingo, ce serait donc un crime pire que le grand banditisme, le caillassage, les fusillades ?

        Au moins, ce genre de chose, telles que les brocantes, démontre à quel point le commerce se développe bien lorsque l’État ne ponctionne pas et ne met pas autant de bâtons dans les roues.
        On voit où l’étatisme a conduit la Grèce, Détroit…
        Deuh ?

        • Complètement irréaliste de faire croire qu’un commerce échappant à la TVA dans un grand pays occidental est une option.envisageable.
          La TVA existe partout.
          Donc il est normal qu’elle touche toutes les transations sinon il y aurait injustice et ceux qui payent la TVA auraient le droit de se dire lésés.

          • @ turnover :

            la tva n’existe pas partout.

            Sa seule justification est les desoins financiers sans cesse croissants des états.

            Ceux qui payent la TVA doivent protester pour ne pas la payer, pas pour la faire payer aux autres !!

            Je porte des chaines, pour rétablir l’égalité, doit-on enchainer tout le monde ou me libérer de mes chaines ?

          • En droit commun la TVA ne concerne pas les biens d’occasion ; pas par grandeur d’âme de l’état, mais au contraire parce que sinon il y perdrait.
            Par définition, toute la brocante a déjà payé de la TVA.
            Ce qui effectivement n’empêche pas l’état d’exiger un paiement derechef (TVA sur la marge.. mais seulement quand elle est positive …), mais il faut être cinglé pour trouver ça juste parce que le contraire serait « irréaliste dans un grand pays occidental ».

          • @turnover

            Ce qui serait juste c’est que la tva n’existe pas ou soit réduite au minimun! Cà vous arrive de vous poser la question de l’utilité de l’impôt, de qui l’utilise et comment? Les contribuables devraient avoir un droit de regard sur la façon dont est utilisé chaque euro de leur impôt. Après tout, c’est leur argent, le fruit de leur travail, non? A vous écouter on a l’impression que le contribuable n’est qu’un esclave qui doit travailler pour les autres et fermer sa g…

          • @ turnover

            Dans un pays où règnent l’oppression fiscale et des taux d’imposition confiscatoires, les citoyens ont le droit et le devoir de se défendre: c’est de la légitime défense fiscale.

        • @ ph11
           » Les papis et les mamies qui jouent au bingo, ce serait donc un crime »
          Tiens Contrepoints se met à défendre les vieux ?
          Changement de ligne éditoriale ?
          Fini le mépris et la haine.
          Quel bel opportunisme.

          • « Tiens Contrepoints se met à défendre les vieux ? »

            Depuis quand sont ils attaqués sur ce site?
            Problème de lecture?
            Dur de faire la différence entre un combat contre le régime par répartition et les retraités eux-mêmes?
            Quel bêtise effarante.

          • les libéraux défendent l’individu…

          • Pour une fois que H16 ne brule pas des chatons, vous pourriez avoir un commentaire gentil.
            Bon en même, temps, moi, je ne les aime pas les vieux. C’est dit, je préfère les chatons. Au moins avec eux on peut rigoler. Quant aux douaniers, H16 a fait un très beau descriptif. Après les histoires de TVA, brocante, de vieux qui veut echapper au FISC (fist)…vous aimez ça, hein. La misère humaine, la méchanceté. C’est ça qui vous fait du bien. Parfait, la France est votre pays, restez y !

          • Tiens, le filtre à QI négatif ne fonctionne plus ??? 🙂

      • Il est vrai qu’agir pour tabasser des adultes consentants qui font commerce discrètement sans provoquer le moindre dégât ni la moindre gêne à quiconque, c’est essentiel dans un état de droit.

        Il n’y a que les trolls, les abrutis finis et les moutons, esclaves et autres soumis qui acceptent cet état de fait.

      • niquer le fisc et l’état ce n’est pas de la triche c’est de l’auto défense (à la robin des bois). Quand quelqu’un refuse le raquette de la mafia c’est un héro, il n’y a pas de différence.

        • @Laurent,

           » la triche c’est de l’auto défense  »

          ça c’est l’apo

          — Ah désolé. Votre quota de bêtises mensuel est atteint. —

  • Très en forme ce matin, h16. Un régale.

  • A rpopos de douanier, en voilà un qui passe bien chez les libéraux :
    http://www.contrepoints.org/2012/04/28/81133-le-douanier-adam-smith

  • Les délices d’une lecture engagée, merci pour les frissons et l’envie de courrir dans les rue avec une pancarte « Douniers Parasites »

    • ah et petite citation aussi du figaro, en toute fin

      « Sur le site maVéritésur, qui relaye le scandale des lotos-bingos, une vidéo s’interroge, preuve à l’appui, sur les lotos organisés par les services des douanes, gendarmerie et police eux-mêmes. Infraction doublement répréhensible au titre des publicités qu’ils font paraître dans les journaux régionaux pour inviter le plus grand nombre à participer. «Sont punis de 100.000 euros d’amende ceux qui auront colporté ou distribué des billets, ceux qui, par des avis, annonces, affiches ou par tout autre moyen de publication, auront fait connaître l’existence des loteries», dit la loi…

      « 

  • Bonjour,

    N’hésitez pas à aller faire un tour sur le site http://www.maveritesur.com qui a révélé cette affaire. Il y a un texte de synthèse et un reportage avec interview des avocats et des animateurs.

    Ce n’est pas très compliqué mais attention aux amalgames !

  • Ne nous énervons pas, en 2025 il n’y aura que des associations autorisées et subventionnées par le Parti . Donc il n’y aura plus de fuites fiscales . Problème résolu !
    Merci qui ?

    • oui mais des associations 3.0 numériques et faisant de l’impression 3D pour relocaliser la production et ( euuhhh , j’ai oublié la suite mais ça va être vachement bien 🙂 )

  • Pour une fois qu’un organisateur de LOTO y perd !

  • Autour de mon ancien logement à la campagne il y avait 3 putes dans des camionnettes. 3 sur un rayon de 10 km… Et elles paient comment les flics ? Car elles non plus ne payent pas TVA…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

https://www.youtube.com/watch?v=BK99Rh5Y0DE

 

Différents médias ont relayé la pénurie de Doliprane produit par Sanofi, qui a commencé à le rationner. Dafalgan et Efferalgan produits par UPSA sont bien achalandés, d’où l’intérêt de la concurrence.

Cette tension sur ce médicament est causée par la demande accrue entraînée par diverses infections, covid, infections ORL et respiratoires saisonnières, grippe et autres. Son principe actif, le paracétamol, provient de Chine, d’Inde ou des USA. Il n’est plus produit en Franc... Poursuivre la lecture

impôt
6
Sauvegarder cet article

Par Lourmais.

Si la France a des frontières, sachez que son État n’en a pas. Car s’il y a bien quelque chose que les pouvoirs ont appris de leurs siècles d’exercice, c’est que s’il y a un temps pour l’essor, il y en a surtout un autre pour l’essorage. Le bon citoyen se doit de nos jours d’être absolument sec et blanc de tout crime de richesse, quitte à reléguer la dignité humaine au rang de loi désuète.

La fiscalité est au fond un esprit d’État autant qu’un état d’esprit : il n’est pas seulement question de financer la souverai... Poursuivre la lecture

 

En ces moments de pénuries de vent et de soleil quand ils sont nécessaires, (l’intermittence n’étant pas gérable, même au niveau européen, n’en déplaise à certains), et en l’absence depuis plusieurs décennies de constructions de centrales nucléaires nouvelles aux émissions les plus faibles de gaz à effet de serre, à la suite du démantèlement de nombreuses centrales au charbon très polluantes, l’Europe s’est réveillée avec pour seul recours le gaz vendu à prix fort, en particulier par la Russie.

Une dépendance envers la Russi... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles