Les 3 pays les plus libertariens au monde

Guide rapide des trois pays les plus libres sur les drogues, les impôts, la prostitution ou les droits des homosexuels.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Drapeau Gadsden (Image libre de droits)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les 3 pays les plus libertariens au monde

Publié le 4 août 2013
- A +

Guide rapide des trois pays les plus libres sur les drogues, les impôts, la prostitution ou les droits des homosexuels.

Par  Alasdair Baverstock, depuis le Royaume-Uni.

Drogues

1. Portugal

En 2001, le Portugal est devenu le premier pays d’Europe à décriminaliser la possession pour usage personnel de toutes les drogues. Le pays a mis en place des programmes d’accompagnement thérapeutique pour les drogués, ce qui a permis d’aider des nombres records de personnes. Les morts liées à la drogue ou au VIH ont chuté de 50% dans les dix ans qui ont suivi la loi.

À lire : bilan de dix ans de décriminalisation des drogues au Portugal

2. République tchèque

Alors que l’on pense spontanément aux Pays-Bas pour les lois sur la possession de drogues, ce sont en fait les tchèques qui ont les lois les plus libérales pour la consommation personnelle de drogues. Les habitants peuvent légalement y posséder jusqu’à 15 grammes de mariajuana, 40 champignons hallucinogènes, 4 tablettes de LSD ou d’ecstasy ou un gramme de cocaïne.

À lire : la FeL relance le débat sur les drogues

3. Corée du Nord

Même si les toxicomanes encourent le peloton d’exécution en Corée du Nord selon une campagne récemment lancée par Pyongyang, la consommation de cannabis ou d’opium sont complètement légales dans le pays. Une contradiction qui s’explique par le fait que le gouvernement ne considère pas ces produits comme des drogues.

Sans surprise, le plus haut taux de consommation de cocaïne n’est pas dans un de ces trois pays mais sur l’île de Man selon l’ONU. 3,5% de la population y aurait consommé de la cocaïne.

À lire : rescapé du camp 14, sur la vie en Corée du Nord

Droits des homosexuels

1. Argentine

En 2010, l’Argentine a été le premier pays à légaliser le mariage gay, alors qu’en 2012 sa loi sur l’identité de genre a permis aux transgenres de changer de sexe sur leur certificat de naissance. D’autres pays de la région ont suivi, comme le Brésil et l’Uruguay.

À lire : dossier spécial mariage gay

2. Pays-Bas

Si les pays scandinaves ont été les premiers en Europe à autoriser les unions civiles entre personnes de même sexe (et les avantages fiscaux qui en découlent), ce sont les Pays-Bas qui ont reconnu en premier le mariage gay en 2001. Depuis, plus de 16 000 couples de même sexe se sont unis dans le pays.

3. Afrique du Sud

Seul pays africain à autoriser le mariage gay, l’Afrique du Sud est un îlot de reconnaissance des droits des homosexuels sur un continent où l’homosexualité est encore punie par la peine de mort au Soudan ou au Nigeria.

À lire : un camerounais voit sa peine de prison pour homosexualité confirmée

Prostitution

1. Canada

Payer pour du sexe n’a jamais été illégal au Canada. Toutefois, certaines lois en vigueur, comme l’interdiction de la sollicitation de clients, rendent compliqué l’exercice légal du métier. Les maisons closes (Bawdys Houses) y sont illégales mais tolérées généralement.

À lire : Prohibition de la prostitution, dérive de la démocratie

2. Allemagne

La prostitution est légale (et réglementée) en Allemagne. Les maisons closes y sont taxées par le gouvernement comme tout autre commerce. Elles ont ainsi besoin des mêmes licences pour la vente de boissons ou d’aliments. Les prostituées doivent s’enregistrer et passer des visites médicales régulières. Leurs prestations sont soumises à TVA et à l’impôt sur le revenu.

À lire : Faut-il réglementer la prostitution ?

3. Pays-Bas

La prostitution est légale aux Pays-Bas, pays qui reconnaît aussi la profession de maquereau. Le red district d’Amsterdam est l’une des destinations les plus prisées au monde pour le tourisme sexuel.

À lire : la prohibition de la prostitution n’est pas l’abolition d’un esclavage

Impôts

1. Andorre

En Andorre, pas d’impôt sur le revenu ou d’impôt sur les sociétés. Les citoyens y paient 9% de leurs salaires pour la sécurité sociale. Les expatriés espagnols en Andorre doivent malgré tout acquitter leurs impôts espagnols pendant les 5 premières années de leur expatriation dans le pays.

2. Monaco

Monaco n’a pas d’impôt sur le revenu pour ses résidents, confirmant sa réputation de paradis fiscal. Les citoyens français qui résident à Monaco doivent toutefois régler les impôts français et les charges sociales patronales y sont élevées.

3. Jersey

Pour acheter une maison à Jersey, il vous faudra soit être né là-bas, soit y avoir vécu pendant cinq ans, soit avoir 5 millions de livres sur votre compte en banque. Les impôts y sont particulièrement bas et il suffit d’un compte dans une banque locale pour en bénéficier.

Corruption

Selon Transparency International, le Danemark et la Nouvelle Zélande sont les pays au monde les moins corrompus, avec un score de 9,3 sur 10 sur le Corruption Perception Index. La Somalie était, de loin, le pays le plus corrompu, avec un score de 1,1. Le pays occidental le plus corrompu étant la Russie.

À lire aussi : Premier indice de la liberté humaine dans le monde, la France 33e, Alexis Vintray


Sur le web. Traduction Alexis Vintray

Voir les commentaires (27)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (27)
  • pire article que je n’aie jamais lu sur contrepoint…

    pour savoir quel est le pays le plus libertarien il conviendrais de regarder l’ensemble de la situation, car venter canada, Monaco, l’argentine et la Corée du nord sur le même article est vraiment pitoyable.

    • Je plussois,

      Visiblement pour l’auteur le libertarianisme tient essentiellement à la consommation de drogues et à ce que l’état ait le monopolise le mariage (pour le détruire comme toujours quand il détient un monopole).

      Quand on en vient à citer la Corée du Nord comme référence libertarienne, on touche vraiment le fond.

      A mettre à la poubelle.

  • « Le pays occidental le plus corrompu étant la Russie. »
    Ca se discute…

  • Je ne vois pas en quoi le mariage gay serait libertaire.
    Les homosexuels ont exactement les mêmes droits que les autres citoyens.
    Le mariage civil est à l’origine un cadre juridique qui est censé protégé les enfants, en les mettant à égalité concernant l’héritage et qui détermine de façon systématique la reconnaissance paternelle, la maternelle semblant aller de soi.
    Depuis, la science a fait des progrès, il est depuis quelques décennies possible de déterminer « à coup sûr » la paternité, par un test ADN.
    Plus besoin pour le marié de reconnaître systématiquement tous les enfants nés et à naître, même s’ils ne sont pas de lui dans les faits.
    Le mariage civil est donc devenu obsolète. Il ne s’agit, ni plus ni moins que d’une niche fiscale comme il en existe un grand nombre chez nous.
    Un enfant ne peut avoir que deux géniteurs : un mâle et un femelle. Si l’un d’eux disparaît ou si les deux disparaissent, il conviendrait de chercher dans l’arbre généalogique des géniteurs pour trouver les futurs tuteurs légaux par priorité.
    Si l’on considère comme libertaire de donner un « droit » nouveau à un groupe particulier d’individu, sous le pretexte « qu’ils s’aiment », alors il est urgent de légiférer sur la polygamie. Parce que je ne vois pas pourquoi il ne serait pas admissible pour un individu d’aimer plusieurs personnes à la fois : deux femmes, deux hommes, dix femmes, dix hommes, des femmes et des hommes, etc…

    • Bonjour
      Sur le mariage entre adulte de même sexe non allié, je reprends la réponse de Ron Paul  » Je suis favorable à toutes les unions (associations) volontaires, et les gens peuvent les appeler comme ils le veulent » (wiki). 🙂

      • « et les gens peuvent les appeler comme ils le veulent »

        Il faut ajouter, dans la mesure ou le terme n’est pas déjà utilisé.

        De toute façon ce n’est pas le sujet, ici c’est l’état qui a un monopole du mariage et de l’adoption. et la prison en est la sanction.

        Article 433-21
        Modifié par Ordonnance n°2000-916 du 19 septembre 2000 – art. 3 (V) JORF 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002
        Tout ministre d’un culte qui procédera, de manière habituelle, aux cérémonies religieuses de mariage sans que ne lui ait été justifié l’acte de mariage préalablement reçu par les officiers de l’état civil sera puni de six mois d’emprisonnement et de 7500 euros d’amende.

      • Certainement, mais cela n’a aucun rapport avec le mariage civil.

        Le mariage civil est défini par la loi.
        Les mariés ne définissent pas leur projet mais acceptent les contraintes et les avantages définis pas la loi (et payés par le contribuable).

        Que vient faire la loi dans une union à deux ?
        Si ce n’est pas organiser la procréation (sujet d’intérêt général s’il en est), je ne vois pas.

        Est-ce le rôle de l’État de guider les individus dans leur recherche du bonheur ?
        Si vous répondez oui, vous êtes socialiste, pas libéral…

  • Où on apprend que le libertarianisme, c’est la drogue, la prostitution et les homosexuels. Je viens de me souvenir pourquoi je suis un libéral et non un libertarien.

    • Bonjour Blueglasnost
      Le liberalisme, c’est aussi la drogue, aussi la prostitution et aussi les homosexuels.

      • La prostitution et la drogue sont interdite, ça c’est une question de liberté

        personne n’interdit le mariage entre un gay et une lesbienne, ni les relation homosexuelles, ou les partouzes. Je ne vois pas ou est le problème. c’est juste hors sujet. Exactement comme l’usage ou non des slips roses ou de savoir si un couple sadomasochiste peut se marier.

      • Le libéralisme, c’est avant tout de remettre l’Etat à sa place, de le ramener à son minimum afin de maximiser la liberté individuelle. On peut être libéral et penser que la drogue est une abomination (sans pour autant vouloir la faire interdire). On peut être libéral et penser que la prostitution est vile (sans pour autant vouloir la faire interdire). On peut libéral et ne pas approuver l’homosexualité (sans pour autant vouloir la faire interdire). Le libéralisme n’a strictement rien à voir avec des jugements de valeur sur la drogue, la prostitution ou l’homosexualité (cf. le dernier article de Daniel Tourre). Vous ne servez pas le libéralisme, ou même le libertarianisme, en le faisant passer pour une idéologie boboïde.

    • Blueglasnost,

      C’est bien vu 🙂

      Ce n’est pas ce qu’ils font qui est du libertarianisme, c’est le fait que tant que ça ne nous touche pas, ça ne nous regarde pas.

  • Je pense que la référence à la Corée du nord était sarcastique.

  • Les libertariens sont donc des communistes drogués homosexuels qui encouragent la prostitution, ont une résidence secondaire à Jersey, ne payent pas d’impôts et sont peu sensibles à la corruption car leur compte en banque est déjà suffisamment rempli. C’est ça?

    • @Idiocratie

      Excellent ! 🙂

      « Les libertariens sont donc des communistes drogués homosexuels qui encouragent la prostitution, ont une résidence secondaire à Jersey, ne payent pas d’impôts et sont peu sensibles à la corruption car leur compte en banque est déjà suffisamment rempli. C’est ça ? » …. enfin, c’est la définition, non pas d’un libertarien, mais de celui du socialo-libertaire, cad le bobo.

  • En Andorre l’impôt sur le revenu existera l’année prochaine, l’impôt sur les sociétés de 10% existe depuis Janvier 2012. Les citoyens y paient 5,5% de leurs salaires et les employeurs 14,5% pour la sécurité sociale. La drogue est sévèrement punie de prison, le mariage gay n’est pas possible.

    • « En Andorre … le mariage gay n’est pas possible. »

      C’est une horrible dictature ! Allons délivrer ces gens de l’oppression obscurantiste !

  • Quel article bidon !

    Taxes: EAU, Bahamas, BVI

    Vous ne connaissez rien, votre article est inutile. Vous m’avez fait perdre mon temps et pourri contrepoints

  • La prostitution n’est pas illégale en France.
    C’est le racolage qui l’est.

    • Belle hypocrisie, comment trouver  »des clients », sans les quémander, d’une manière ou d’une autre ou sans racoler, si on préfère ?

      Sinon un peu d’air frais, régénéré les poumons ! Merveilleux article salutaire, nous rêvons d’un pays, qui à lui seul réunit tout cela, sachant que ce ne sera jamais la France, ou ce qu’il en reste..

      • Interdisons le mariage pour les hétéros ! Je vous jure qu’ après deux divorces, et surtout le paiement de deux pensions alimentaires, on déteste le mariage, principale cause du divorce. Quand aux homos, pas du tout concerné, donc … qu’ils fassent ce qu’ils veulent.

        La prostitution existe depuis que le monde est monde, et continuera autant de temps qu’il tournera, arrêtons les hypocrisies de toutes sortes, et rouvrons les maisons closes.

        La drogue, sous toute ses formes idem ! Nulle interdiction  » étatique  »  » policière  » ne l’éradiquera. De bons cigares, et des doses de cow-boy adultes de bourbon, sans aucune modération personnellement, me satisfont pleinement. Chacun a le droit de se faire plaisir et de s’agrémenter la vie, de la façon qui lui semble la plus agréable. (Oui, je sais, cela peut nuire, pour avoir posté sur Contrepoints, le soir très tard, j’ai failli me faire virer! À juste raison, cet été ! )

        Vous avez oubliez dans l’article des paradis fiscaux franco-français : Saint Martin, et Saint Barthélémy. Ne faites pas comme Sarkozy et Moulande, qui en cherchent, veulent les éliminer, sans regarder  » chez eux  ». Tient au fait, j’ai un petit pied à terre secondaire, dans l’un d’eux, tout va bien…….

  • Les pseudo-libéraux partisans du mariage pour tous pourraient-ils cesser d’amalgamer opposition au « mariage pour tous » avec l’homophobie ou le soutien à la répression de l’homosexualité ?

    On se croirait sur Libé…

    Je suis contre le mariage pour tous parce que je refuse absolument que l’État se mêle de pourvoir au bonheur des individus pour se consacrer à protéger leur liberté de le chercher par eux-mêmes.
    Les deux visions sont antinomiques, comme F. Bastiat l’a fort bien enseigné.

    Je ne vois pas comment on peut prôner le « mariage pour tous » et contester la redistribution des richesses: Le libertarianisme est schizophrène.

    • Si vous lisez attentivement, l’Argentine est qualifiée de havre libertarien pour avoir légiféré sur l’identité de genre. Autrement dit pour avoir augmenté le contrôle social de l’Etat sur la sexualité. Le gouvernement crée un nouveau droit créance en étendant l’ingénierie sociale à l’état civil. Ainsi avec cette loi de lutte contre la transphobie, l’Argentine impose à la collectivité de payer les opérations de changements de sexe, et le lobby gay y a obtenu le remboursement de la PMA et de la GPA par la sécu! C’est ce qui nous pend au nez en France, sous les applaudissement de prétendus libéraux. A en croire cet article, les libertariens seraient donc les idiots utlies du socialisme le plus intrusif.

      • Cette notion de libertarianisme est vraiment fumeuse.

        En français, on a affaire à des socialistes résignés à un certain de degré de liberté économique (pour des raison d’efficacité et non de fond), tout en réclamant que l’État régisse étroitement la vie privée – vers le droit opposable au bonheur ?
        Au point de croire que si l’État ne marie pas les homosexuels, c’est donc qu’il va les réprimer. Ce qui n’est pas expressément autorisé et promu par l’État est donc interdit: Drôle de vision de la liberté !

        En anglais, où le mot « liberal » est préempté par les socialistes, et le mot « conservateur » moins « sexy », c’est plus ambigu.

        Mais en français, libertarien = socialiste.

        • Fucius,

          La Corée du Nord en pays libertarien, vous prenez ça pour argent comptant vous? 🙂

          Mariage homo ou hétéro, ce n’est pas à l’Etat de faire de la morale. Les libéraux n’ont pas eu l’occasion d’expliquer que l’Etat devait se contenter d’enregistrer les conventions en dehors de toute considération de sexe ou de nombre.

          C’est le mariage tout court qu’il faudrait retirer de l’égide de l’Etat.

  • Apparemment, le cannabis est légal aussi dans les locaux du Telegraph.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Finn Andreen.

Retrouvez les autres parties de l’article ici, ici, ici et ici.

Pour conclure cette lecture libérale de Les Machiavéliens de James Burnham, il faut commencer par dire que la science politique machiavélienne est essentielle pour comprendre la réalité du pouvoir politique dans la société. Elle reconnaît le manque de représentation politique réelle pour la majorité, et fournit des explications complètes de ce phénomène, en puisant dans la sociologie, la psychologie et la théorie politique. De plus, les travaux des... Poursuivre la lecture

Par Finn Andreen.

Les libertariens se demandent souvent pourquoi le socialisme continue à être si populaire, alors qu’il s'est avéré être un tel échec en tant qu’idéologie politique et système économique. Bien que l’idéologie de l’éducation publique et des médias traditionnels soient des raisons importantes qui expliquent cela, la persévérance obstinée du socialisme est aussi quelque peu fictive, car le socialisme a évolué : le socialiste d'aujourd'hui n'est pas le socialiste d'antan.

Cette distinction est importante à garder en... Poursuivre la lecture

La première partie de l’entretien avec Gloria Alvarez, dirigé par Raphael Krivine, est ici.

 

En France, il y a un débat sur le protectionnisme. Dans les années 1990, au siècle dernier, nous étions en faveur du marché libre, de la loi de Ricardo. Mais aujourd'hui, notre industrie ne représente plus que 12 % de l'économie. Sommes-nous allés trop loin, en faisant le choix d'acheter des produits industriels à des pays qui n'utilisent pas les mêmes règles ? Quelle est votre position ?

Permettez-moi de faire une comparais... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles