Sarkothon : donnez !

Festival de faux-culs dans le microcosme : sauvons le soldat UMP qui s’est foutu dans la m…. en étant in-foutu de gérer sa logistique.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Sarkothon (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Sarkothon : donnez !

Publié le 28 juillet 2013
- A +

Le regard de René Le Honzec.

Festival de faux-culs dans le microcosme : sauvons le soldat UMP qui s’est foutu dans la m…. en étant in-foutu de gérer sa logistique. Des élus de gauche (non, pas de l’UMP ou UDI, la « vraie ») signent des chèques, hilares, pour donner des leçons de démocratie. J’ai bien aimé la cellule communiste (ça existe encore ?) qui a donné un euro : on aurait peut-être dû le verser à la fondation pour la mémoire du Goulag (non, y en a pas, curieux, hein ?).

Le plus beau, ce sont les vacheries entre compagnons (ça se dit encore ?) qui continuent de se haïr en se battant pour 2017, en espérant qu’on aura oublié d’ici là leurs mesquineries d’incompétents. Et ça risque d’être le cas, hélas…

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Maxime Lefebvre.

Il y a 14 ans, pendant que tous les regards se tournaient vers Pékin où s’ouvraient les 29e Jeux olympiques d’été de l’ère moderne, la guerre éclatait entre la Géorgie et la Russie. En jeu, les régions séparatistes pro-russes d’Abkhazie et d’Ossétie du Sud, officiellement rattachées à la Géorgie.

Ce conflit présente de nombreuses similitudes avec celui qui sévit en Ukraine depuis le mois de février : une Russie de Poutine (qui, en 2008, était certes Premier ministre entre deux présidences, mais demeurait le ... Poursuivre la lecture

L'Élysée maintient la consigne déjà édictée par Emmanuel Macron il y a cinq ans, et héritée de Nicolas Sarkozy en 2007. Les ministres défaits lors du scrutin des 12 et 19 juin devront quitter le gouvernement, a confirmé le palais présidentiel ce dimanche. Élisabeth Borne, fraîchement nommée à Matignon, ne dérogera pas à la règle. La moitié du gouvernement est concernée.

Bien que la situation soit nettement différente de celle de 2017 - ils n'étaient que six concernés -, l'Élysée a décidé de maintenir la consigne déjà édictée par Emmanu... Poursuivre la lecture

C’est la dernière ligne droite avant l’élection présidentielle, et Valérie Pécresse continue de stagner dans les sondages.

??? L'évolution de l'ensemble des sondages publiés pour le premier tour :

?Macron 29% ↘️ ⚫️Le Pen 18% ↗️ ?Mélenchon 14% ↗️ ?Pécresse 11% ↘️ ?Zemmour 11% ↘️ ?Jadot 6% ➡️ pic.twitter.com/ulxIu1T0DB

— mathieu gallard (@mathieugallard) March 24, 2022

Parmi les raisons qui affaiblissent sa candidature, certains accusent le silence embarrassant de celui qui reste le mento... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles