L’UE resserre les restrictions économiques sur Israël

L’UE restreint de fait ses échanges économiques avec Israël aux frontières d’avant 1967.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Israël

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’UE resserre les restrictions économiques sur Israël

Publié le 21 juillet 2013
- A +

L’UE restreint de fait ses échanges économiques avec Israël aux frontières d’avant 1967.

Par Daniel Hannan depuis Oxford, Royaume-Uni.

Israël

Ça s’est peu remarqué, mais Bruxelles serre la vis à Israël. Dans ses dernières lignes directrices en date, l’UE restreint de fait ses échanges économiques avec Israël aux frontière d’avant 1967. Je dis « peu remarqué » parce que la décision n’a reçu presque aucune couverture médiatique en Europe ; mais le gouvernement israélien est suffisamment inquiet pour convoquer un conseil des ministres d’urgence. De la façon dont le voit Benjamin Netanyahu, l’UE cherche à porter préjudice au résultat final de tout accord israëlo-palestinien, en déclarant que tout Jérusalem Est et toute la Cisjordanie sont en dehors de cet État. Le Centre Simon Wiesenthal considère que cette règle, qui a pris effet le 19 juillet, est « un tremblement de terre ».

C’est une décision bizarre, même aux normes de Bruxelles. La résolution de la frontière est la clé de tout accord. En mettant les pieds dans le plat, l’UE risque de répéter l’erreur qu’elle a commise à Chypre et de lever toute incitation au dialogue direct. Personne ne s’attend sérieusement à ce qu’un accord puisse être atteint sur la base de la ligne de 1967 inchangée (ou bien, si vous y songez, la ligne de 1949 inchangée). En mettant cette idée sur la table, l’UE rend le compromis plus difficile.

Cependant, j’ai bien peur qu’il ne s’agisse pas réellement de paix ici. Il s’agit plutôt du penchant naturel de l’UE pour le conflit. J’ai déjà écrit par le passé sur cette tendance et ses raisons d’être, essentiellement le ressentiment que les euro-fédéralistes ne peuvent pas manquer d’avoir pour un État qui, de toute évidence, incarne le principe national.

Je ne suis pas un de ces commentateurs qui refusent systématiquement de critiquer l’État juif. Israël, comme tous les pays, peut se comporter de façon minable. Son attaque de 2010 contre un bateau sous pavillon turc dans les eaux internationales, par exemple, était mauvaise légalement, moralement et tactiquement. En même temps, nous devrions reconnaître que, dans un voisinage dangereux, Israël a réussi à rester une démocratie glorieusement vive en débats et en disputes.

Parce que c’est une démocratie, son gouvernement devra vendre tout accord auquel on aboutira à son électorat. Ça crée des contraintes sur ce pays, que l’UE ne comprend simplement pas. Ceci dit, étant donnée lattitude des eurocrates sur la démocratie à l’intérieur de leurs propres frontières, au moins, ils sont cohérents.


Sur le web – Traduction Contrepoints.

Voir les commentaires (44)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (44)
  • La complaisance envers les forces belliqueuses n’a que trop durée .

    La théocratie israélienne est une honte . Elle capte l’eau à son unique profit. Elle asservit le peuple autochtone en alimentant le terrorisme arabe.
    Les deux peuples doivent vivre en paix …

  • le message n´est-il pas: » Stop aux colonies et on cause » ? Parce qu´ils veulent les pousser jusqu´ou les frontieres ces braves democrates?

  • Il y a des chances non négligeables qu’Israël se retrouve un jour dans la situation politicomédiatique de l’Afrique du sud de l’Apartheid. Tenue de « fusionner » avec des voisins sous pression internationale.

  • « C’est une décision bizarre, même aux normes de Bruxelles. »
    Et les normes du droit international, ça ne compte pas?
    En 2007, la Cour international de Justice a tranché cette question : la Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est et la bande de Gaza sont des « territoires palestiniens occupés » (et les colonies israéliennes sont illégales). Et la décision des 15 juges qui formaient cette instance était unanime, ce qui est rarissime, il faut le souligner.
    Il ne peut y avoir d’accord de paix sans justice ! Israël doit faire face à ses obligations au regard du droit international.
    Il ne peut pas non plus y avoir d’accord de paix tant que les États-Unis jouent le rôle de modérateur puisqu’ils sont parti prenante dans le conflit. Leur mauvaise foie crève les yeux.

  • Le droit international est une fumisterie. Dans un monde où la plupart des États sont socialistes, comment un droit international ne pourrait être autre chose qu’une autre forme de droit positif qui vise à imposer le socialisme?

    En quoi les frontières actuelles des pays européens seraient-elles plus légitimes que celles d’Israël? Elles sont également le résultat de guerres colonisatrices et d’écrasement de minorité…

    La France a elle aussi des indépendantistes corses, bretons, basques, alsaciens, est-ce que Israël devrait considérer les frontières de la France sans ces régions? Et le Royaume-Uni ne peut pas faire beaucoup plus le fier, avec la question d’Irlande du Nord.

    • A la différence que les habitants qui peuplent les régions françaises que vous citez souhaitent majoritairement rester français.
      Les palestiniens, eux, veulent être palestiniens, et non devenir israeliens par la force de l’avancée illégale des colons….

      • @ Cavs

        Il n’y a eu aucun référendum dans les régions indépendantistes de France, en Irlande du Nord, ou même en Israël. Il me paraît donc difficile de pouvoir dire qui veut être quoi.

        • c’est vrai qu’avec les attentats suicides quotidiens, les tirs de roquettes sur les préfectures, les gosses qui se jettent des pierres sur l’armée et les drones qui patrouillent au dessus des quartiers de Bretagne, de Corse et du pays Basque, on se demande pourquoi il n’y a pas de référundum d’organiser ?
          Non mais, méga lol… osez comparer la situation en Palestine et celle de quelques gangsters en France; fallait le faire !

        • @ aloygah

          Il y a déjà eu dans un passé pas si lointain un référendum en Irlande du Nord (1973) et une consultation en Corse (1998) qui a révélé qu’ils ne souhaitaient pas l’indépendance.
          Au Pays Basque, les indépendantistes obtiennent rarement des résultats prometteurs lors des différentes élections.
          Très récemment, les alsaciens ne se sont même pas intéressés au référendum visant à créer une collectivité alsacienne unique.

          Il y a des signes qui ne trompent pas…

          • @ Abitbol

            La comparaison tient plutôt du fait que ni l’autorité palestinienne, ni les terroristes palestiniens ne sont représentatifs de leur population, et ce, au même titre que les indépendantistes européens.

            Alors avant de réclamer qu’Israël restitue des territoires qu’il a acquis en position de légitime défense, il faudrait d’abord que ces territoires se démocratisent réellement, et cessent les hostilités.

            Ce n’est pas par la force armée que l’apartheid a pris fin en Afrique du Sud ou aux USA.

            @ Cavs

            Si l’on s’en tient aux signes, ceux que donnent les Palestiniens parlent plutôt de vouloir détruire Israël par tous les moyens que de vouloir cohabiter pacifiquement…

            Je suis pour l’autodétermination des peuples et que le peuple palestinien puisse avoir un État représentatif, mais si ce peuple se fait manipuler par des dirigeants arabes qui essayent de détruire Israël par la ruse, là où la force a échoué, je ne marche pas.

      • Les palestiniens est un peuple qui a été crée par la ligue arabe en 1964, la Palestine mandataire n’existe plus depuis 1947 renseignez vous. La palestine mandataire a été divisée en 2, une partie juive 22% une partie arabe 78% qui s’est appelée la transjordanie, puis le royaume arabe hachémite de Jordanie – qui colonise qui ? 78% du foyer national Juif alloué par la société des nations en 1922 par le traité de San Rémo – relisez la résolution 80 des nations-unis au lieu d’avoir le cerveau lavé – Quand on ne sait pas de quoi on parle on se tait

        • Soit, j’ose espérer que vous pardonnerez de ne pas être encore capable de vous réciter la charte des nations unies en fermant les yeux. D’autant plus qu’il n’y a que sur les sites pro-israélien que l’on trouve des informations sur cette résolution 80.
          Permettez-moi une seule recommandation : adoptez un ton plus respectueux quand vous vous adressez aux gens, sinon vous allez vous étonner encore longtemps de n’être écouté par personne.

    • aparatheid en israel ??? La Knesset (le parlement israélien), compte 14 députés arabes musulmans sur 120. Un Juge de la Cour Suprême israélienne, Salim Joubran, a condamné l’ancien Président israélien à la prison. Ce juge est un arabe musulman. Israël a eu un Président par intérim arabe musulman : Majalli Wahabi, ancien Président de la Knesset, Président d’Israël par intérim, Vice-ministre des Affaires étrangères et Vice-président du Parlement. Youssef Mishlab, arabe musulman, est général de Tsahal. Il y a des officiers arabes dans l’armée israélienne.
      Israël a été représenté par des arabes musulmans dans des compétitions sportives et artistiques : Mira Awad, actrice, chanteuse arabe musulmane a représenté Israël à l’Eurovision 2009. Rana Rasian, arabe musulmane, Miss Israël. Walid Badir, arabe musulman, une star du foot israélien, capitaine de l’HaPoel Tel Aviv, Bnei Skhanin équipe arabe de D1 en Israël. Le théâtre arabo-juif de Jaffa… Les exemples abondent… Plus de 200.000 palestiniens vivant en Cisjordanie et à Gaza ont été soignés dans les hôpitaux israéliens durant l’année 2012.

    • Le terme d’apartheid ne peut pas s’appliquer à Israël, les noirs en Afrique du sud sous le régime d’apartheid étant considérés comme de sous-citoyens. Les Palestiniens, eux, revendiquent tout sauf la citoyenneté israélienne puisqu’ils ne reconnaissent pas la légitimité de cet Etat

  • Eh bien l’Union euopéenne qui finance allègrement les entités de Ramallah et de Gaza, saura qu’avec ces dispositions aberrantes et contre-productives risque de mettre 100.000 de ces petits protégés arabes qui travaillent dans les villes et villages juifs en Judée-Samarie, au chômage.

    2 analyses qui expliquent très bien cela

    http://www.israel-flash.com/2013/07/leurope-peut-avoir-son-opinion-mais-sans-travestir-les-faits-33/#axzz2Zg5azl39

    http://www.israel-flash.com/2013/07/peuple-juif-lextermination-inachevee-shmuel-trigano/#axzz2ZftMwirl

  • Pour moi, c’est la meilleure nouvelle depuis bien longtemps.

    L’impérialisme israélien lui a fait considérer le droit international avec un mépris hallucinant, et tente perpétuellement de surfer sur ses « droits acquis », soit le mitage total de la Palestine.

    L’UE ne fait que se conformer à ce Droit International, ce qui est tout de même le minimum. Doit-on céder à tout, par crainte on ne sait trop de quoi ?

    Au contraire, cette nouvelle donne va inciter Israel à rentrer dans le rang de la bienséance, et cesser sa prédation du bien d’autrui.

    Bref, pour la première fois, Israel aura sans doute intérêt à conclure un accord avec la Palestine, au lieu de tout saboter depuis 60 ans, pour poursuivre on grignotage.

    Bravo !

    • Tout le monde ici parle du droit international – et le traité de San rémo vous connaissez – au lieu de raconter n’importe quoi renseignez- vous.

    • israel veut juste se défendre, je ne vois pas ce qu’il y a d’impérialiste là dedans. l’Etat juif se voit attribuer arbitrairement les « frontières de 1967 ». Un bornage qui n’est que la ligne d’armistice de 1949. Une ligne de cessez-le-feu qui pourra, éventuellement, devenir frontière internationale que suite à un accord de paix approuvé et signé par l’Etat d’Israël. Jusqu’à lors, cette ligne ne peut légalement être considérée autrement.

    • « Israel aura sans doute intérêt à conclure un accord avec la Palestine, au lieu de tout saboter depuis 60 ans, pour poursuivre on grignotage’ tu connais pas l’histoire. en 48, ce sont les arabes qui ont refusé la création des deux états. chaque ce sont les « palestiniens » qui ont refusé les accords de paix comme en 2000 à cause du droit de retour (si ce droit était accordé cela signiferait automatiquement la fin d’israel). il faut se rendre à l’évidence il n’y aura pas d’accord de paix car les palestiniens ne veulent pas la paix, ils veulent juste massacrer tous les israéliens. chaque fois qu’israel a fait des concessions comme le démentelement d’implantions juives à gaza à chaque fois il y a eu un regain de terrorisme. soyons un mimimum sérieux regardez l’autorité palestinienne jamais un état palestinien ne serait viable les « palestiniens » sont incapables de se gérer. sans parler du fait que très vite, cet état serait gouverné par des fanatiques islamistes

  • L’ONU avait donné un Etat aux Palestiniens en 1947, le résultat immédiat fût l’attaque d’Israel par les arabes, les lignes d’armistices furent décidées en 1949, des attaques successives de l’Etat d’Israel par les arabes ont suivi en 1967 et 1973 au cours de ces guerres défensives Israel est sorti victorieux , un dialogue de paix une vraie paix peut s’instaurer si les Palestiniens reconnaissent à Israel le droit d’exister – Israel s’est complètement retiré de la bande de Gaza, devenu par la suite base de lancement de Roquettes sur les populations civiles israeliennes (plus de 12000 roquettes depuis 2005)– De nouvelles négociations vont avoir lieu prochainement à la suite de la mission diplomatique de Kerry – Ce n’est pas le moment d’attiser les haines laissons les négociateurs oeuvrer

    • L’Etat d’Israel est une pure production « constructiviste » des empires occidentaux à la fin de la 2nde guerre mondiale. Les leaders sionistes, Ben Gourion en tête, assumaient parfaitement le fait de mener un projet (re)colonisateur en milieu hostile. Lors du vote du plan de partage à l’ONU, (taillé à la serpe pour tenter de réunir tous les juifs dans un seul Etat et inéquitable sur le plan du partage des ressources) tous les Etat arabe ont voté contre, et il a fallu que le ministère américain des affaires étrangères fasse pression pour que le plan passe, de justesse. Le dialogue est parfaitement inutile pour apporter la paix en ces lieux, il s’agit d’un conflit ethnique qui se règlera fatalement à la force des armes et de la démographie et se soldera fatalement par l’éviction totale d’une des parties. Aucun parti ne peut être considéré comme « victime » dans cette histoire. Tous ont joué la carte de la violence.

      • « L’Etat d’Israel est une pure production « constructiviste » des empires occidentaux à la fin de la 2nde guerre mondiale » tout comme le peuple palestinien est une invention des communistes et des régimes arabes. l’état palestinien existe déja c’est la jordanie.

  • L’UE doit consolider son islamisation d’abord avant de prendre de telles décisions.

    • quand on parle du danger de l’islam pour la democratie francaise tout le monde comprend mais quand il s’agit d’israel, plus personne ne pense. le sionisme c’est le diable ! ah ah ah !!!!!!!!!!!

      • « quand on parle du danger de l’islam pour la democratie francaise tout le monde comprend … »

        Je ne comprends pas.

        • @ Nick de Cusa

          Contrairement à d’autres religions, non seulement le livre saint de l’Islam a un message fortement politisé, mais en plus son fondateur a mis en pratique ce message de manière très concrète en tant que chef de guerre.

          Si cela ne posera pas de problème aux musulmans peu pratiquants qui représentent une bonne part des immigrés, c’est moins le cas pour ceux qui ont envie de renouer plus profondément avec cette religion et qui n’hésitent pas à le manifester…

  • Israel est et demeure une des rares démocraties au proche et moyen orient ( comme Chypre -sud membre de l’UE).Maintenat les accusations d’aparthed sont bidons dans la mesure ou les citoyens Israeliens Arabes ont les mêmes droits que les juifs.Maintenat il est vrai que la régime d’occupation imposé aux populations dans les territoires est exessivent rigoureux…

    • Quel régime d’occupation ? De 1948 à 1967 soit pendant 19 ans la Jordanie a occupé illégalement la partie allouée au Juifs par les nations unies en 1947 – Les arabes qui ne se faisait pas appelés encore palestiniens avaient la nationalité jordanienne – Israël n’a fait que de récupérer que ce qui lui était du, le frères arabes qui sont venus en 1948 et 1967 avec 4 armées pour massacrer les Juifs et les mettre à la mer se sont pris une trempe. Que diriez vous si on disait aux français que l’Alsace lorraine sont occupées illégalement par la France et qu’elles appartiennent aux Allemands. c’est une abbération de voir des commentaires de gens si ignorants de l’histoire Proche-Orientale – mais ce n’est pas étonnant, quand on est déneuronée par la politique arabe, pour un peu de pétrole, et lorsque l’on voit l’islamisation galopante en Europe, il n’est pas étonnant qu’on peut faire gober n’importe quoi à ceux qui sont désinformés – Le jour où les arabes enfin comprendront qu’il faut faire la paix en respectant les accords historiques alors on pourra respirer et être tranquilles. Le jour ou l’Europe cessera de financer des terroristes alors on respirera

      • On a occupé illégalement nos territoires pendant 19 ans donc il est tout à fait normal que l’on fasse pareil aujourd’hui. Logique implacable…
        Avec tout ça, la paix est certaine !

      • Vous parlez la période de 1948 à 1967… Vous qui maitrisez l’histoire proche orientale pourrez facilement répondre à ces quelques réponses tres simple…. En quelle année l’état d’Israël a t il été créé ? Par qui ? Pourquoi ? Et où (sur quel territoire) ?

    • On ne peut qu’occuper ou coloniser des terres qui ont jadis appartenus à des gens et qui en ont été dépossédés .Ce n’est pas le cas ,puisque cette terre a été ottomane,puis britannique. En fait, on pourrait dire que les Turcs ont été dépossedés ,car ils en ont eu la propriété pendant plusieurs siècles .Les Palestiniens, immigrés récents, n’en ont jamais eu la propriété politique ; Ils n’étaient que des colons venus de plus de 30 pays, et en 1948, ils ont refusé leur premier état en répondant NON à l’ONU, à la proposition de créer un état qui leur soit propre, et sont partis d’eux même sur ordre de leurs chefs. « La somme des preuves essentielles actuellement à notre disposition, indique que l’évacuation de la Palestine est due à l’exhortation des chefs militaires ou politiques des États arabes eux-mêmes. » (Analyse de l’institut des affaires publiques (Washington)

    • les « palestiniens » d’aujourd’hui sont en grande partie de descendants d’immigrés des pays arabes qui ont chassé les juifs et les chrétiens. ces gens n’ont aucune légitimité. le principale problème s’est qu’au moment de la création d’israel on a hésité à appeler le nouvel état palestine ou israel. on aurait du l’appeler palestine. le « peuple palestinien » n’est qu’une invention communiste après la guerre des 6 jours. En suivant le raisonnement des propalestiniens,ils devraient être offuscé de l’existance meme de la Jordanie qui a « colonialisé » 80% des terres « Palestinienne » (les 20 autre etant la Judée-Samarie et la bande de Gaza).
      Comme quoi… quand c’est la Jordanie, ca ne dérange pas. lisez ceci: http://www.dreuz.info/2014/08/france-vague-darrets-cardiaques-en-decouvrant-la-une-dun-vieux-journal-lintransigeant/ http://www.dreuz.info/2014/08/16-mai-1948-les-troupes-arabes-envahissent-la-palestine-ils-ont-vole-la-terre-des-juifs/ http://www.dreuz.info/2014/09/crise-de-nerfs-chez-les-antisionistes-un-journal-de-1945-rappelle-que-les-palestiniens-ce-sont-les-juifs/ comme quoi lire les journaux à la fin des années 40 cela a bcp d’intérêt

  • si je lis correctement ce texte il ne concerne que les aides de toutes sortes :  » grants, prizes and financial instruments funded by the EU ». Lesquelles ne devraient tout simplement pas exister du tout, même pas pour des européens ; alors des étrangers …

  • Je suis le seul que ce conflit idiot saoule complètement ?

    Je ne parle pas des israéliens et des palestiniens mais de ceux qui en font à l’autre bout du monde une sorte de bataille idéologique permanente et absurde.

    • Non, vous n’êtes pas seul.

      Le plus pénible est de constater que nos (supposés) représentants, élus ou fonctionnaires nationaux ou européens, choisissent de soutenir un camp ou l’autre en notre nom. Mais de quelle légitimité démocratique peuvent-ils se prévaloir pour agir dans ce domaine ? Quand donc leur avons-nous donné pour mission de soutenir les uns ou les autres ? Mais où est donc passée la démocratie ?

  • article intéressant pour comprendre l’hopcrisie des européens: http://www.i24news.tv/fr/opinions/66273-150401-pour-l-europe-il-est-rentable-d-harceler-israel « Si l’Europe harcèle Israël, ce n’est pas à cause des droits de l’homme ou à cause de la démocratie. C’est à cause de la valeur géopolitique du monde arabe et du poids électoral des musulmans européens »

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Marine Le Pen n’a pas caché sa volonté de créer une Europe des nations qui reposerait sur les États membres de l’Union européenne (UE), une politique générale proche de la ligne directrice du groupe européen CRE (conservateurs et réformateurs européens) qui regroupe un certain nombre de partis eurosceptiques comme les conservateurs de Droit et Justice polonais ou les libéraux conservateurs tchèques de l’ODS tous deux au pouvoir. Cette conception de l’Europe repose sur la coopération entre États plutôt que sur une approche plus fédérale.

<... Poursuivre la lecture

Si le vote des Français en France concentre logiquement toute l’attention, celui des Français à l’étranger donne des éléments sur la mentalité des expatriés, émigrés voire des binationaux. Un vote qui peut toutefois avoir une certaine importance.

Le vote des Français à l’étranger a représenté 500 000 votes sur 1,4 million d’inscrits (un taux de participation de 35 %). 45 % ont voté pour Macron et 22 % pour Mélenchon, Zemmour faisant 8 % et Le Pen ne représentant que 5 %.

Ces chiffres méritent d’être étudiés de plus près, car ils... Poursuivre la lecture

Dans le numéro de juillet-août 2015 de La Revue de l’Énergie j’écrivais au sujet de l’accord nucléaire iranien signé le 14 juillet 2015 :

« Avec l’exportation du gaz iranien, le rôle du gaz russe va être redimensionné au point que l’on se demande quelle contrepartie la Russie a bien pu obtenir pour laisser ce futur grand concurrent venir sur le marché international du gaz. ».

Cette interrogation reste plus que jamais d’actualité et explique pourquoi le Premier ministre israélien, Naftali Bennett, est allé rencontrer le maitre de... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles