Vu de Chine, l’Europe est en déclin

UE Chine flags

Dans le conflit Europe-Chine sur les panneaux solaires chinois, la Chine refuse de céder et rappelle à l’Europe son « déclin ».

Dans le conflit Europe-Chine sur les panneaux solaires chinois, la Chine refuse de céder et rappelle à l’Europe son « déclin ».

Par Richard North, depuis le Royaume-Uni.

Nous avons observé le différend commercial enfler entre l’UE et la Chine sur les panneaux solaires, avec la riposte de la Chine lançant une enquête anti-dumping et anti-subvention contre le vin européen.

Ce n’est pas d’une grande importance – nous avons déjà connu cela avant – rappelez-vous les «guerres des soutien-gorge« ? Mais ce qui est très différent cette fois-ci, c’est l’attitude de la Chine. Certains peuvent la qualifier d’arrogante, mais au lieu d’être intimidé, le gouvernement chinois a averti l’Union européenne que « son refus de reconnaître que sa puissance est en déclin » est une invitation à encore plus de représailles de la part de Pékin.

Cela vient du journal chinois Le Quotidien du Peuple, organe du parti au pouvoir.

Il y est dit : «Le changement de temps et de pouvoir n’ont pas réussi à changer l’attitude condescendante de certains Européens», et que «la Chine ne veut pas d’une guerre commerciale, mais le protectionnisme commercial ne peut que déclencher une contre-attaque ».

Voilà pour la «puissance douce» de l’Union européenne, et la plus grande influence dont nous bénéficions de par notre appartenance à l’UE. La réalité, cependant, est que nous sommes enchaînés à un cadavre. Le déclin de l’UE est désormais une réalité et, quand les Chinois la rendent si simple, c’est irrécupérable.

Nous n’avons rien à perdre à nous détacher de l’UE.

Traduction : Laurett pour Contrepoints.


Sur le web

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.