Conférence Contrepoints : tarif préférentiel jusqu’à minuit !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Après la faustérité

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Conférence Contrepoints : tarif préférentiel jusqu’à minuit !

Publié le 15 mai 2013
- A +

Comment sortir la France et l’Europe de l’ornière ?

Quels vrais remèdes après la fausse austérité (faustérité) que les politiques imposent à tout sauf à la dépense publique ?

Pour y répondre Contrepoints vous propose de rencontrer lors de débats exceptionnels le samedi 15 juin à Paris de grands spécialistes et praticiens du sujets : économistes, anciens ministres, philosophes, politiques ou acteurs de la société civile.

Un programme de grande qualité pour identifier les meilleurs pistes de réformes pour la France et l’Europe, et annoncer officiellement le lancement d’un mouvement paneuropéen pour la segmentation contrôlée de la zone euro.

Pour vous inscrire et le détail du programme, tout se passe à cette adresse !

Programme prévisionnel :

9h – Grand débat : La politique fiscale du gouvernement français 

Débat sur les sujets qui font l’actualité dont notamment les nouvelles taxes et la crise économique et sociale avec 4 représentants de partis politiques.

10h – Conférence de presse : Lancement du Manifeste pour la Solidarité Européenne

Un groupe d’économistes du nord, du sud de l’Europe et de pays non-membres de la zone euro présentera une stratégie pour une segmentation contrôlée de la zone euro afin d’aider l’Europe du sud et sauver l’Union européenne et le Marché commun.

Modérateur : Jean-Jacques Rosa (Sciences Po Paris)

Intervenants : Hans-Olaf Henkel (ancien président de la Fédération des industries allemandes), Stefan Kawalec (ancien vice-ministre des finances polonais), Brigitte Granville (Université Queen Mary de Londres), Alfred Steinherr (ancien économiste en chef de la Banque européenne d’investissement)

11h – Panel 1 : Baisser les dépenses publiques

Redéfinir le fonctionnement de l’État, des collectivités locales, des retraites, de l’assurance-maladie et de l’assurance-chômage.

Intervenants : Jean-Michel Fourgous (maire d’Élancourt, ancien député), José Piñera (International Center for Pension Reform), Dan Mitchell (Institut Cato), Pierre Garello (Université Paul Cézanne), Edward Stringham (Université Fayetville)

12h – Panel 2 : Libérer la croissance

Assouplir les contraintes fiscales et réglementaires qui pèsent sur le développement des entreprises et de l’emploi, simplifier l’administration afin de laisser la société se réinventer.

Intervenants : Enrico Colombatto (Université de Turin), Barbara Kolm (European Coalition for Economic Growth), Nicolas Lecaussin (Institut de Recherches Économiques et Fiscales), Erich Weede (Université de Bonn)

Pour vous inscrire, tout se passe à cette adresse !

Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)
  • Et les représentants des contribuables, il n’y a pas que l’économie! C’est à chacun de se prendre en charge pour sortir son pays du marasme!

  • Le sujet a l’air interessant, mais je voudrais poser quelques questions.

    Vous dites : « grands spécialistes et praticiens du sujets : économistes, anciens ministres, philosophes, politiques ou acteurs de la société civile. »

    Les economistes : aucun d’entre eux n’a vu arriver la crise et depuis 2008 aucun d’entre eux n’a de solution. Quand a prevoir l’avenir,…..soit ils mentent, soit ils possedent une machine de science-fiction.

    Les anciens ministres : ils viennent pour faire leur mea culpa de leur gestion desastreuse? Depuis quand un budget deficitaire depuis 40 ans permet d’avoir des comptes equilibres?????

    Les philosophes : sans doutes auto-proclames. Ma concierge pourra sans doute venir participer, non?

    Les politiques ou acteurs de la société civile : ….no comment….. (inutile de mettre en marche la clim, avec tout l’air qui va etre brasse, on ne va pas creuver de chaud).

    PS : j’ai prefere ne pas commenter les termes « grands spécialistes et praticiens du sujets »,…. je suis trop gene pour vous.

  • BRAVO! Aux commentateurs je dirais: il est important de ne pas jeter toutes les critiques à la tête de l’organisateur AVANT même que le débat n’ait eu lieu. Le simple fait que Contrepoints en soit le producteur est un gage de qualité exceptionnelle à mes yeux. Je ne pourrai pas y assister mais je le regrette infiniment.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Rapport annuel Contrepoints
3
Sauvegarder cet article
Cher lecteur,

L'association qui édite Contrepoints publie aujourd'hui son rapport annuel.

C'est l'occasion pour nous d'être transparents sur nos comptes :

La publication d'articles sur Contrepoints représente 90 % de nos dépenses ; Les dons de moins de 500 euros représentent 78 % de nos dons et la très grande majorité de nos ressources.

[caption id="attachment_444986" align="aligncenter" width="274"] Rapport annuel Contrepoints[/caption]

Les frais d'infrastructure représentent 2 % car nous n'avons pas de local !... Poursuivre la lecture

Cher ami,

Depuis le lancement de sa campagne de dons, Contrepoints a récolté 20 000 euros sur sa cible de 115 000 euros. Avec cette somme, nous sommes assurés de pouvoir maintenir notre infrastructure technique, et c’est à peu près tout.

Avoir une infrastructure technique dédiée nous donne une forme d’indépendance vis-à-vis des grandes plateformes internet. Nous sommes seuls responsables de notre modération et de la ligne éditoriale de Contrepoints. Mais ce n’est pas suffisant : pour être certains de continuer à publier ... Poursuivre la lecture

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Cher ami,

Une nouvelle année difficile pour la liberté est sur le point de se terminer. Les nuages s'amoncellent sur des décennies d'impérities économiques. Les élites occidentales semblent de plus en plus oublier les idées libérales les plus basiques. L'apathie gagne la population.

Face à ce sombre tableau, il est plus que jamais nécessaire de faire entendre les voix libérales.[/vc_column_text][vc_btn title="Faire un don pour soutenir Contrepoints" style="classic" color="danger" align="center... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles