Cahuzac, les déclarations de patrimoine et le Cocker de Richard Nixon

Le déballage du patrimoine personnel sur les antennes de télévision est une tactique politique aussi vieille que la télévision elle-même.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Cahuzac, les déclarations de patrimoine et le Cocker de Richard Nixon

Publié le 12 avril 2013
- A +

La démarche du déballage du patrimoine personnel sur les antennes de télévision est une tactique politique aussi vieille que la télévision elle-même.

Par Acrithène.

Se souviendra-t-on du 8 avril 2013 comme l’on se souvient du 23 septembre 1952 ?

Sans doute avez-vous déjà oublié pourquoi vous devriez vous souvenir du 8 avril 2013 ? Ce lundi, un ancien premier ministre et peut-être prochain président de la République, François Fillon, a jugé utile de venir donner l’âge de ses deux voitures sur le plateau de la télévision d’État. N’en voulons pas trop à François Fillon, qui ne fait que suivre le mouvement de la gauche, avec l’intelligence d’émettre des réserves importantes.

Encore plus probablement peinez-vous à vous souvenir du 23 septembre 1952 ? Personnellement, je m’en souviens très bien, car j’étais dans les studios de la télévision américaine avec Audrey Pulvar. Richard Nixon, alors candidat à la vice-présidence des États-Unis, était accusé d’avoir détourné à son profit personnel des frais de campagne électorale. Comme Nixon était un exemple de probité, il prit l’initiative de se rendre dans les studios de télévision et consacra 30 minutes à un inventaire de l’ensemble de son patrimoine, incluant le manteau peu onéreux de son épouse. 60 millions d’américains regardèrent ou écoutèrent Nixon ce soir-là.

Mais le futur président admit tout de même une forme d’enrichissement personnel grâce à sa carrière politique. Un supporter avait offert à sa famille un cocker américain, que sa fille de 6 ans avait nommé Checkers. Mais le candidat républicain annonça que quoi qu’il lui en coûte, il refuserait de rendre le chien de ses filles.

Traduction :

Une autre chose que je devrais probablement vous dire, sans quoi ils l’évoqueront probablement aussi contre moi, c’est que nous avons obtenu quelque chose – un cadeau – après l’élection. Un homme au Texas avait entendu à la radio Pat mentionner que nos deux enfants aimeraient avoir un chien. Et, croyez-le ou non, le jour précédant notre départ pour cette tournée de campagne, nous avons reçu un message de l’Union Station de Baltimore disant qu’ils avaient un colis pour nous. Nous sommes allés le chercher tous ensemble. Vous savez ce que c’était ?

C’était un petit cocker spaniel dans une caisse qu’il nous avait envoyé depuis le Texas. Noir avec des taches blanches. Et notre petite fille – Tricia, qui a 6 ans – l’a appelé Checkers. Et vous savez, les enfants, comme tous les enfants, adorent le chien et je dois vous dire dès maintenant, que quoiqu’ils en diront, nous le garderons.

À l’issue de son intervention, Nixon, peut-être trop optimiste sur l’intelligence humaine, était convaincu de l’échec de sa performance. Et ce malgré les larmes du caméraman. Mais la convention républicaine reçut des millions de lettres et télégrammes de soutien, ce qui conduisit Eisenhower à maintenir le choix de son colistier, malgré les accusations de détournement.

La démarche de déballage du patrimoine personnel sur les antennes de télévision est donc une tactique politique aussi vieille que la télévision elle-même. Et si le Checkers Speech reste l’un des discours les plus célèbres de l’histoire américaine récente, Richard Nixon reste l’unique président des États-Unis à avoir été démissionné pour obstruction à la justice.

Morale de l’histoire ? Observez les politiciens en première ligne pour étaler leur moralité à la face du monde, les moins scrupuleux sont parmi eux.


Sur le web.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • Il suffisait de suivre l’émission Cdansl’air de ce lundi(?) consacrée à ce même thème = risible !
    Leurs panelists nous prennent pour qui ça ? Ah, ils jargonnent habilement (les Barbier, Weill et consorts). On ne sait toutefois s’ils le disent pour éviter d’embarrasser Jules ou Jim ou les autres ou s’ils le font pour occuper le temps d’antenne ! Ils font preuve d’une mémoire d’éléphant pour nous citer des faits & chiffres remontant à plusieurs décennies, mais l’usure d’argumentation les guette.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Pierre-Marie Meeringen.

On oublie parfois que le Parquet national financier (ou PNF), créé en 2013 en réponse à l’affaire Cahuzac n’a guère que sept années d’existence. Sept années qui semblent avoir été vécues comme une éternité par la classe politique.

Il est vrai que sur les centaines de procédures traitées par le PNF quelques-unes ont traumatisé le monde politique, habitué par le passé à une justice plus compréhensive à leur égard.

Ainsi, les peines d’emprisonnement prononcées contre les époux Balkany et François ... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Claude Robert.

Alors qu’avec Macron, l’économie, la sécurité et la santé des Français prennent l’eau de toutes parts, l’un des ténors de LR (Les Républicains) propose de s’allier avec lui pour 2022 ! Christian Estrosi n’est d’ailleurs pas le seul à soutenir l’héritier de Hollande. Que se passe-t-il donc qui justifie de telles postures ?

Donner les clés à un rival politique est un acte de bravoure lorsque ce rival vous est supérieurement efficace pour servir votre pays. A l’inverse, abdiquer devant un homme politique en situa... Poursuivre la lecture

Par Yannick Harrel.

Le présent texte raconte un périple de près de 2000 kilomètres parcourus en France. Une traversée effarante qui livre un pays sombrant inexorablement dans une politique d’enclavement des territoires, de naphtalinisation du patrimoine et de paupérisation des populations.

De l'Alsace à la Vendée, une France qui se vide

Prenant pour point de départ l’Alsace et pour point d’arrivée la Vendée avec un crochet par l’Auvergne, ce périple en automobile (et rendu uniquement possible par ce moyen de transport) permet de... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles