Chandeleur : faites sauter la crêpe, pas la pièce !

40 jours après Noël, les crêpes, comme les pièces d’or, rappellent le soleil qu’il est d’usage de fêter à cette période, car c’est le moment de l’année où les jours rallongent.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
stack of pancakes

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Chandeleur : faites sauter la crêpe, pas la pièce !

Publié le 2 février 2013
- A +

40 jours après Noël, les crêpes, comme les pièces d’or, rappellent le soleil qu’il est d’usage de fêter à cette période, car c’est le moment de l’année où les jours rallongent.

Par Charles Sannat.

Le 2 février, c’est la chandeleur. On va faire sauter les crêpes dans les chaumières ! La coutume veut que l’on fasse sauter la crêpe une pièce d’or dans la main pour porter bonheur. Mais d’où vient cette tradition ?

La pièce en or n’est pas sans évoquer la crêpe qui elle-même évoque le disque solaire. Pour nombre d’entre nous, la Chandeleur (autrefois appelée Chandeleuse, fête des chandelles ou Hypapante) est une tradition médiévale, qui en réalité retrouve ses origines dès la Rome antique. Cette fête qui célébrait le dieu Pan en agitant des flambeaux à minuit a ensuite été « christianisée ». Ce rite de passage à la sortie de l’hiver célébrait à la fois la fécondité et la purification.

La Chandeleur est alors devenue la fête de la présentation de Jésus au temple de Jérusalem, durant laquelle défilaient des processions de fidèles portant des chandelles (des cierges bénis) aux vertus protectrices. Quelles que soient les origines de la Chandeleur, la lumière et la purification sont au cœur de ce rite de passage de la sortie de l’hiver : on fête le retour du soleil.

On arrive à la forme contemporaine de la Chandeleur avec des crêpes, celle qui se fête le 2 février, soit 40 jours après Noël. Les crêpes, comme les pièces d’or, rappellent le soleil qu’il est d’usage de fêter à cette période, car c’est le moment de l’année où les jours rallongent. C’est sans doute pour cette raison que les deux sont indissociables de la Chandeleur puisqu’elles sont toutes les deux symboles de prospérité pour l’année à venir.

Pièce d’or et charité

La coutume veut que l’on fasse sauter la première crêpe de la main droite tout en gardant une pièce en or, un Louis d’or, dans la main gauche. Au Moyen-Age, les paysans accomplissaient un étrange rituel qui étaient supposé leur attirer richesse et prospérité pour toute l’année. La pièce en or était enroulée dans la première crêpe (souvent ratée il faut bien l’avouer), qui passait ensuite de main en main de chaque membre de la famille, puis était posée en haut d’une armoire jusqu’à l’année d’après. Cette pièce devait ensuite être offerte au premier pauvre venu.

N’est-ce finalement pas là le vrai sens caché de la Chandeleur ? L’or n’apporte-t-il pas la prospérité dès lors que l’on en possède un peu ? Et à l’instar des cierges bénis, l’or aussi recèle des qualités protectrices. Ne protège-t-il pas des crises monétaires, de l’inflation, l’épargne, n’assure-t-il pas la sauvegarde du patrimoine quand tout va à vau l’eau ? Alors ce weekend, pour vous prémunir des effets néfastes de la crise, n’oubliez pas de tenir dans votre main gauche, une pièce d’or pendant que vous faites sauter la crêpe (sans la faire tomber) !


Sur le web.

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)
  • La pièce d’or au Moyen-Age, oui, mais à la fin, à partir du XIV ème siècle, et le paysan ne devait pas en avoir beaucoup.

    Par chez moi , c’est une pièce d’argent qui est utilisée. et le paysan du MA devait plus utiliser le denier d’argent.

  • La chandeleur est soi disant un fête que la République voudrait interdire, car d’inspiration chrétienne, donc anti républicaine. Si si ! 🙂

  • Excellente recette !
    Pour d’autres bonnes recettes ou pour proposer vos idées, venez visiter la page dédiée : faistacrepe.fr !
    A bientôt !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Loin de nous l’idée d’être des profiteurs de guerre. La guerre en Ukraine est évidemment dramatique humainement. Mais elle a dans le même temps des répercussions économiques et financières. Aussi, de nombreux ménages s’inquiètent pour leur épargne et les valeurs refuge (or notamment) attirent de nouveau. Dans quoi investir dans ce contexte de crise ukrainienne ? Certains placements sont-ils meilleurs que d’autres pour investir son épargne en 2022 ?

L’or : toujours une valeur refuge ?

En période de crise, on pense tout de suite à l’or e... Poursuivre la lecture

Première partie ici.

Avant l’invasion de l’Ukraine par la Russie, la BCE avait prévu de relever ses taux et de mettre fin à ses rachats de dette tardivement et modestement. Le 7 février, Christine Lagarde déclarait devant la Commission des affaires économiques et monétaires du Parlement européen :

« Il n'est pas nécessaire de se précipiter vers une conclusion prématurée pour le moment […] Les chances ont augmenté que l'inflation se stabilise à notre objectif (2 %). Rien n'indique que l'inflation sera constamment et significative... Poursuivre la lecture

Par Jean-François Faure. Un article de L'Or et l'Argent.com

Cela fait plusieurs années que nous sommes prévenus : les caisses de retraite ne pourront certainement pas assurer des pensions confortables comme cela a été le cas pour les baby boomers.

Alors, même si on est encore jeune et que l’on ne pense pas à ses vieux jours, il est important d’investir petit à petit dans des placements qui pourraient se révéler indispensables pour profiter des années de retraite bien méritées.

Des investissements selon les opportunités

To... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles