100 000€ de dégats au Champ-de-Mars : Bertrand Delanoë se défend de toute visée politique

Accusé de mener un combat politique pour avoir adressé la facture des réparations à effectuer sur le Champ de Mars après la « Manif pour tous », Bertrand Delanoë s’en défend.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Bertrand Delanoë (Crédits Parti Socialiste, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

100 000€ de dégats au Champ-de-Mars : Bertrand Delanoë se défend de toute visée politique

Publié le 17 janvier 2013
- A +

Accusé de mener un combat politique pour avoir adressé la facture des réparations à effectuer sur le Champ-de-Mars après la « Manif pour tous », Bertrand Delanoë s’en défend.

Par Alexis Vintray.

Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, a déclenché la polémique cette semaine après l’envoi d’une facture de 100 000 € au ministère de l’Intérieur pour les dégradations des pelouses du Champ-de-Mars lors de la Manif pour tous, opposée au mariage gay et qui a rassemblé entre 340 000 et 1 million de personnes.

Il avait été accusé immédiatement à droite de le faire pour des raisons purement politiques, lui même étant un fervent défenseur du mariage gay pour lequel il avait manifesté en décembre 2012. Les organisateurs de la manifestation avaient quant à eux annoncé qu’ils ne comptaient pas payer la facture, d’autant plus qu’ils n’en avaient pas les moyens. Selon Frigide Barjot : « on appelle les manifestants à venir replanter, mais les 100.000 euros, on n’a pas les moyens ! ».

Dans un communiqué de presse, le maire de Paris se défend des accusations. Il explique en particulier avoir averti des coûts à choisir le Champ-de-Mars comme point de rassemblement final : « Lorsque la Préfecture de Police et les organisateurs réfléchissaient aux tracés, j’ai prévenu que les pelouses du Champ-de-Mars ne supporteraient pas une telle affluence. J’ai donc suggéré qu’un autre point d’arrivée soit recherché : je rappelle que lors de la manifestation de 1984 sur l’école privée, le cortège a défilé par exemple jusqu’à la place de la Bastille. »

Surtout, Bertrand Delanoë soutient qu’il ne s’agit pas d’une question de sujet de la manifestation : « Je n’ai ainsi fait qu’appliquer les règles qui ont toujours prévalu – envoi d’une facture liée au piétinement des pelouses – comme ce fut le cas par exemple lors du concert de Johnny Hallyday en 2009 ou de SOS racisme en 2011. » Et de conclure : « Les raisons qui m’ont conduit à mettre en garde la Préfecture de Police la semaine dernière m’avaient amené il y a un peu plus d’un an à refuser à François Hollande, alors candidat, son utilisation pour un meeting. Il est dès lors malvenu d’imaginer qu’une manœuvre politique ait présidé à une demande normale et légitime d’indemnisation au profit des Parisiens. »

Indépendamment de toute question politique, on ne peut que se réjouir du principe, qui veut que les organisateurs d’une manifestation doivent en assumer les conséquences financières en termes de dégradation du patrimoine public, volontaire ou involontaire.

Voir les commentaires (31)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (31)
  • Il faudrait faire le bilan de ce que coute les associations qui soutiennent la dégénérescence de notre société.Il faudrait se poser la question des conséquences financiéres et écologiques des 450.000 voitures incendiés par ces français qui sont la chance de la France.Est ce delanoé qui paye cela ou ceux qui ont défilés?
    Comment les Français peuvent-ils voter pour des choses qui veulent détruire et pourrir la France ou c’est truqué ou ils sont mal informé ou ils sont eux aussi dégénérés.

    • Bravo,
      Amerigo et l’art de cacher son racisme. Comme si les incendies de voitures ont un rapport avec la manif du mariage gay.
      Non mais sérieux, même si les politiques nous entubent tous, ce n’est pas en nous montant les uns sur les autres qu’on fera avancer le schmilblick! Si tu veux réagir, réagis alors sur les sujets qu’on te propose et arretes de mettre tout sur le dos de l’UMPS si on en est la c’est parce qu’ont les a laissés faire! Facile de dire que c’est les autres lorsque quelle que soit le bulletins mis dans l’urne c’est toujours la meme chose.

    • « la dégénérescence de notre société »
      En terme de dégénérescence vous devez en connaitre un rayon Amerigo surtout des cellules nerveuses.

      Je crois, il me semble, a mon humble avis, que si on retrouvait les responsables des incendies de voitures, on leur enverrait la facture majorée d`une amende et éventuellement assortie d`une condamnation. Mais je suis pas sure…

      Alors arretez de tout confondre et de jouer l`illusion « intellectuelle ».

      • Ce que je comprends c’est que bertrand aime bien planter des jeunes arabes au maroc… Délocalisons la Mairie de Paris – qui se croit la France cette conne !!!!! – en Tunisie par ex… 🙂 On verra si les tunisiens sont aussi pour le mariage pour tous…

    • je penche pour les trois..

    • je penche pour les trois.. en réponse à AMERIGO : Comment les Français peuvent-ils voter pour des choses qui veulent détruire et pourrir la France ou c’est truqué ou ils sont mal informé ou ils sont eux aussi dégénérés.

  • On peut la voir la facture envoyée à SOS Racisme en 2011?

  • Blablabla Blablabla…. Hypocrisie et cie.

  • D’après un proche qui a participé à la manifestation, les pelouses étaient déjà bien abîmées à leur arrivée.

  • Je viens de passer au champs de mars, les pelouses sont normales, comme on peut s’y attendre un mois de janvier, ni plus ni moins… RAS.

  • Surtout qu’il ne fasse rien replanter pour l’instant !
    Si le Président et son gouvernement continuent de nous mépriser, on va revenir !
    A force de la piétiner, là, il faudra effectivement la replanter la pelouse, M Delanoë.
    Et bien sur on vous croit lorsque vous nous dites qu’il n’y a aucune « arrière pensée ou raison politiques » qui justifient votre position… et la marmotte elle plie le papier…
    Il a bon dos le patrimoine.

  • L’entretien des espaces verts a coûté 103 765,31 € à la mairie du 7 ème pour l’exercice 2011. Dans les annexes-investissement local, il y a une ligne spéciale « Champs de Mars » à 55 513,57 €. (source labs.paris.fr). Il y a effectivement eu des travaux sur le Champs de Mars qui a priori concernaient plutôt la réfection du sous sol et des résaux d’après equipement.paris.fr.
    Il me semble qu’il y a donc une légère disproportion entre le montant réclamé par la maire et les dégâts occasionnés…
    Sur la conclusion de l’article, je suis d’accord, qui casse paye. Je suis d’ailleurs prêt à rembourser ma part de dégâts à condition naturellement qu’on établisse clairement ce qui a été endommagé ainsi que le coût réel de la remise en état.

    • La manif était en 2013, non? Donc comment auraient-ils pu effectuer des reparations pour 55K€? Je crois, a mon humble avis, de facon naive, mais logique, que les 100 000 euros de reparations seront effectués apres la manif et pas avant…

      Bref encore une illusion d`optique de la part des lecteurs.

      • 2011, travaux de refection du Champ de Mars ( travaux plutôt lourds), facture 55k€
        2013, semer/planter arbre/pelouse, facture : 100k€

        Qui se paye une cécité passagère ? Assia ou Raoul.

      • A mon humble avis, si l’entretien de l’ensemble des espaces verts de la mairie du 7 ème a coûté 100000 euros pour l’année 2011, demander la même somme pour réparer les dégâts occasionnés par 340 000 passants est un tantinet exagéré. Justifier cela en expliquant que des travaux importants (55 000 € en 2011, si les travaux sont faits par tranche, on peut supposer 55000 € en 2012 mais rien n’y oblige parce qu’aucun des amis du champs de mars et autres assos de défense du site n’y font référence) avait justement été réalisés et qu’ils faut recommencer à 0 alors que les dits travaux concernent la stabilisation du sous sol, c’est du grand moquage de visage.

      • Bref, désinformation manifeste…

  • non non c’est pas politique, ji vous jure….

  • OK Bertrand tu me files les 100 000 euros et moi, je te la refais ta pelouse.

    • Surtout que les pelouses du champ de Mars (comme l’ensemble du champ de Mars) est mal entretenue en permanence.
      Habitant dans le quartier, j’ai souvent eu des touristes qui m’ont abordé en me demandant ce qui c’est passé (sous entendu : pour que le parc soit dans cet état) alors qu’il était dans son état « normal »

  • Leur arrogance est sans limite..

    Quid des factures de nettoyages des camps de Roms une fois délaissés par leurs occupants ? Factures atteignants régulièrements bien plus de 200 000 €..

  • « on appelle les manifestants à venir replanter »

    on ne plante pas du gazon, on le sème.

    (je sais ce n’est pas de la plus haute importance, mais bon…)

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Au moins, les choses sont claires. Après la mort tragique, abominable, de la jeune iranienne Mahsa Amini, 22 ans, arrêtée et brutalisée par des agents de la police des mœurs de Téhéran parce que son voile islamique laissait entrevoir une mèche de cheveux, personne ne pourra plus prétendre sérieusement que le voile doit être systématiquement considéré un « simple bout de tissu ». Pour les mollahs de la République islamique d’Iran, c’est à l’évidence un précieux instrument politique d’oppression et de persécution des femmes et le fondement de l... Poursuivre la lecture

Dans ces colonnes, Frédéric Mas a développé comment Emmanuel Macron et Anne Hidalgo espèrent se refaire une santé politique avec les JO, alors que le coût stratosphérique de l’organisation et les retombées économiques sont loin d’être évidents. Nous allons voir que les conditions de sécurité des athlètes et du public ne sont également pas garanties. Il est à craindre que Paris 2024 soit au mieux un fiasco à l’image de l’organisation de la finale de la Ligue des Champions fin mai 2022. Mais l’État ayant... Poursuivre la lecture

Après la nomination de Laurent Nuñez à la tête de la préfecture de police de Paris en remplacement du charmant Didier Lallement, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin faisait de son mieux pour assurer le service après-vente avec le sourire dans un grand entretien accordé hier au Parisien. De son mieux et avec le sourire, car si l'on en croit le magazine L'Express, Nuñez n'est nullement son choix, mais celui imposé par Emmanuel Macron, soucieux d'avoir une bouche, des yeux et des oreilles d'une grande fidélité macroniste dans la capitale.... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles