Hyperinflation en Corée du Nord

Alors que Kim Jong-un s’enorgueillit du lancement de sa fusée, les bols de riz de ses citoyens deviennent de plus en plus difficiles à remplir.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Kim-Jong-Un

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Hyperinflation en Corée du Nord

Publié le 14 décembre 2012
- A +

Alors que Kim Jong-Un s’enorgueillit du lancement de sa fusée, les bols de riz de ses citoyens deviennent de plus en plus difficiles à remplir.

Par Steve H. Hanke, depuis les États-Unis.

Après la mort du dirigeant suprême Kim Jong-Il en décembre dernier, de nombreuses personnes dans le monde espéraient que son successeur (et fils), Kim Jong-Un, lancerait de grands changements politiques et économiques, pour le moins nécessaires. Malheureusement,  au cours des mois durant lesquels le nouveau dirigeant suprême a assuré le pouvoir, rien n’a changé pour les Coréens du Nord vivant hors de la classe supérieure communiste. L’État décadent communiste n’a pas statué sur ses réformes économiques annoncées.

Une seule promesse tenue, en revanche, est celle concernant les armes, qui ont afflué à travers ses tuyaux de trafics d’arme. Et comme si ça ne suffisait pas, la Corée du Nord avait planifié un autre tir de missile lancé mercredi 12 décembre 2012. Mais, vu la tournure, la seule chose qui va s’allumer est l’inflation.

Dans un de mes billets de blog récent, j’ai souligné le fait qu’un des héritages communistes de Corée du Nord était l’hyperinflation (en plus de la famine). Effectivement, l’hyperinflation menace à nouveau de frapper la Corée du Nord.

Du peu de données disponibles, il semblerait que, dans la durée de six mois, le prix du riz ait augmenté de près de 13%. C’est typique de la Corée du nord, où les prix du riz ont augmenté d’environ 28.500% sur les trois dernières années d’après le tableau ci-dessous.

Tandis que le gouvernement nord coréen s’inquiète des tirs de fusée, et sur la façon de fournir des armes à la Syrie, et alors que ses archéologues « découvrent » d’anciens refuges de licornes, les bols de riz de ses citoyens deviennent de plus en plus difficiles à remplir. Les priorités du dirigeant suprême, semble-t-il, sont royalement mal foutues.

—-
Article original titré North Korea’s Hyperinflation Legacy, Part II, publié le 07.12.2012 sur Cato@Liberty.
Traduction: Virginie Ngo pour Contrepoints.

Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)
  • Qui est son conseiller économique ? Jacques Généreux ??? 🙂

  • Attention ! la Corée du Nord est un régime stalinien et absolument pas un régime communiste. Ecoutez nos folliculaires… jamais un dérapage verbal, la peur du laogai peut être ?

  • Ils ont pleuré trop longtemps leur cher défunt, il a fallu financer cette perte. Pas de bol !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Il y a des rencontres que l’on n’oublie pas. Celle-ci en fera probablement partie. À l’occasion de son passage éclair à Paris, j’ai eu l’occasion de rencontrer Yeonmi Park à l'occasion de la parution de son livre témoignage. Un nom qui ne vous dira peut-être rien, mais qui rime avec liberté et Corée du Nord.

Cette jeune femme de 22 ans à peine est l'une des rares à avoir pu s'échapper de l'enfer nord coréen et à le dénoncer publiquement. Depuis 2014, c'est l'une des voix les plus virulentes contre le régime sanguinaire nord coréen, der... Poursuivre la lecture

Par Philippe Wodka-Gallien.[1. Philippe Wodka-Gallien. Institut Français d’analyse stratégique. Ancient auditeur de l’IHEDN (47è session nationale Armement - Économie de défense). Prix Vauban 2015 pour son livre Essai nucléaire, la force de frappe française au XXIe siècle édité chez Lavauzelle. Auteur du récent ouvrage, La dissuasion nucléaire française en action, dictionnaire d’un récit national Édité chez Deccopman]

Ce 24 février 2022, le jour où Vladimir Poutine lance son armée sur l’Ukraine marque une rupture de notre contemporain,... Poursuivre la lecture

Par Hans-Hermann Hoppe[1. Hans-Hermann Hoppe est un économiste de l’école autrichienne et un philosophe libertaire/anarcho-capitaliste. Il est le fondateur et le président de The Property and Freedom Society.]. Un article du Mises Institute

Imaginez que vous êtes aux commandes de l’État, défini comme une institution qui possède un monopole territorial de la prise de décision ultime dans tous les cas de conflit, y compris les conflits impliquant l’État lui-même et ses agents, et qui a par implication le droit de taxer, c’est-à-dire de d... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles