Le parti libertarien belge, officiellement lancé

Parti Libertarien

Ce dimanche 11 novembre, une cinquantaine de libertariens belges se sont assemblés à Namur pour fonder le Parti Libertarien.

Ce dimanche 11 novembre, une cinquantaine de libertariens belges se sont assemblés à Namur pour fonder le Parti Libertarien.

Un communiqué du Parti Libertarien belge.

Ce dimanche 11 novembre, une cinquantaine de libertariens belges se sont assemblés à Namur pour fonder le Parti Libertarien. Ils se préparent pour les élections de 2014 afin de porter un message sans concession en faveur de la liberté individuelle et de la réduction du rôle de l’État. Les deux années qui viennent seront l’occasion d’une importante activité militante, d’une interpellation régulière du gouvernement et d’un travail pédagogique autour des valeurs libertariennes.

Lors de ce congrès fondateur, les libertariens présents se sont dotés de statuts. Ils ont voté un programme en 10 points et ils ont élu le Bureau Fédéral de leur jeune parti. La présidence a été confiée à Patrick Smets, docteur en sociologie et militant de longue date. (En savoir plus sur Patrick Smets)

Article 1 des statuts du Parti Libertarien :

« Le Parti Libertarien est une association politique belge qui œuvre à la diffusion des idéaux libertariens et à la réalisation d’une société de pleine liberté fondée sur le respect des droits naturels, inaliénables et sacrés des individus. »

Voir la suite des statuts sur le site du Parti Libertarien.

Discours d’ouverture prononcé par Patrick Smets

Lors de son discours introductif, Patrick Smets a insisté sur 3 éléments essentiels de la démarche libertarienne.

1) Le Parti Libertarien entend participer activement à la vie politique belge et présenter des listes à chaque élections. Notre objectif premier reste cependant la pédagogie. Nous voulons faire percevoir à chacun qu’il existe une alternative à la sociale-démocratie et au tout-à-l’État. La campagne de Ron Paul a parfaitement montré que si on porte un message clair, on est entendu. Même si on sort du mainstream. Notre but est de suivre son exemple. Nous voulons faire sortir le libertarianisme de la semi-clandestinité dans laquelle il est maintenu jusqu’à aujourd’hui et lui offrir une tribune publique. Le programme du Parti Libertarien doit être au service de cet objectif et servir de porte d’entrée au différents thèmes que nous voulons promouvoir.

2) Le Parti Libertarien militera pour l’annulation de la dette publique belge. La dette publique est la fois immorale, anti-démocratique et destructrice de richesse. Elle est immorale parce que le contrat passé entre le créancier et le gouvernement porte sur le patrimoine future des contribuables et non sur celui des électeurs qui en ont bénéficié. Elle est anti-démocratique parce qu’elle bloque la possibilité d’une alternance réelle, chaque gouvernement étant tenu par les engagements pris par le précédent. La dette publique est une institution illégitime au service du statu quo. Enfin, il est matériellement impossible de rembourser cette dette. Si le gouvernement voulait s’engager dans la voie du remboursement, il ne devrait pas chercher 4 milliards pour le budget 2013, mais 30 milliards. Opération politiquement inconcevable. En conclusion, nous plaidons pour une annulation ordonnée de la dette avant de nous retrouver dans la situation grecque.

3) En nous réunissant le 11 novembre, nous ré-affirmons le pacifisme traditionnel du mouvement libertarien. Le Parti Libertarien est un parti de principe qui fonde sa pensée sur le principe de non-agression. Il est essentiel de faire correspondre notre politique étrangère à nos principes intérieurs. Nous profitons donc de ce jour de commémoration de l’armistice pour demander la restauration de la neutralité militaire de la Belgique.

Voir l’intégralité du discours sur le site du Parti Libertarien.

Programme en 10 points

Pour assurer la paix, la liberté et la richesse en Belgique, le Parti Libertarien s’engage à :
1° Restaurer la neutralité militaire de la Belgique
2° Recentrer résolument l’État sur ses fonctions essentielles
3° Supprimer tout impôt, taxe et accise autre que la TVA
4° Rétablir le respect absolu des libertés individuelles, civiles et économiques
5° Abolir les privilèges légaux des fonctionnaires, des syndicats et des associations patronales.
6° Favoriser les initiatives privées dans la lutte contre la pauvreté
7° Garantir la pleine liberté de circulation des biens et des personnes
8° Mettre fin à la prohibition des drogues et à l’hygiénisme forcé
9° Libérer et mettre en concurrence les monnaies
10° Annuler la dette publique belge

Élection du Bureau Fédéral

Président : Patrick Smets (Bruxelles)
Vice-Présidents : Yorick Cool (Bruxelles) et Youness El Mouhafidi (Charleroi)
Secrétaire général : Quentin Meunier (Mons)
Trésorier : Pierre-Yves Novalet (Rixensart)

Pour tout contact
Le site internet : www.parti-libertarien.be
Email : info@parti-libertarien.be
Gsm Patrick Smets : 0488.948.889

Les Libertariens : La Liberté ou rien !