Copie privée : dépêchez-vous de faire vos cadeaux !

La redevance sur copie privée qui touche les supports d’enregistrement (smartphones, disques durs, etc.) va augmenter dramatiquement.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Copie privée : dépêchez-vous de faire vos cadeaux !

Publié le 26 septembre 2012
- A +

La redevance sur la copie privée, qui touche l’ensemble des supports d’enregistrement susceptibles d’être utilisés pour copier des œuvres à usage privé, va augmenter de manière exponentielle.

Par Thibault Doidy de Kerguelen.

Voici un nouveau produit de spéculation à votre portée : la tablette et les smartphones !

Ne riez pas, ça va vous tomber dessus d’ici une petite quinzaine avec effet immédiat ! La redevance sur la copie privée, qui touche l’ensemble des supports d’enregistrement susceptibles d’être utilisés pour copier des œuvres à usage privé, va augmenter de manière exponentielle. Pour les tablettes de 64 Go, la redevance passerait de 12 euros actuellement à 51,20 euros. Pour les modèles de 32 Go, elle passerait de 10 à 25,60 euros. La redevance concernant les smartphones de 32 Go passerait de 10 à 24 euros et celle des 64 Go de 15 à 32 euros.

Quelques autres produits seront aussi touchés. La redevance des autoradios de 20 Go pourrait augmenter de 5 euros à 25 euros, celle des cartes mémoire de 64 Go de 3,78 à 8,96 euros.

Officiellement, ces nouveaux montants de la redevance sur la copie privée ne seront mis en place qu’après approbation de la commission idoine. Cette commission se réunit d’ici une quinzaine de jours et sa décision sera applicable immédiatement. L’affaire est quasiment entendue. Pourquoi ? Parce que ces nouveaux tarifs ont été élaborés « en concertation » avec les ayant-droits, que dans un premier temps le ministère de la culture les a approuvé et qu’il semble que Bercy ait aussi donné sa bénédiction. Il faut dire que, concernant Bercy, la TVA s’appliquant sur la redevance…

Pourquoi une telle précipitation ? Parce que le gros des ventes s’effectue lors de la période de fin d’année et que cette période approche. Il s’agit donc d’être prêts pour le racket de Noël.

—-
Sur le web

Voir les commentaires (6)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (6)
  • « Il faut examiner si la Loi accomplit, au profit d’un citoyen et au détriment des autres, un acte que ce citoyen ne pourrait accomplir lui-même sans crime. Hâtez-vous d’abroger cette Loi; elle n’est pas seulement une iniquité, elle est une source féconde d’iniquités; car elle appelle les représailles, et si vous n’y prenez garde, le fait exceptionnel s’étendra, se multipliera et deviendra systématique. Sans doute, le bénéficiaire jettera les hauts cris; il invoquera les droits acquis. Il dira que l’État doit Protection et Encouragement à son industrie; il alléguera qu’il est bon que l’État l’enrichisse, parce qu’étant plus riche il dépense davantage, et répand ainsi une pluie de salaires sur les pauvres ouvriers. Gardez-vous d’écouter ce sophiste, car c’est justement par la systématisation de ces arguments que se systématisera la spoliation légale.  »

    La Loi

    • J’ai commencé à lire ce livre … J’ai pris une claque monumentale ! Quel VERITE !!! extraordinaire Bastiat. Dans les dix premières pages il a décrit exactement la façon dont la France est en train de se désagréger ! ET il a écrit ce bouquin en 1850. Il faut le lire, le relire, l’offrir ! Ce livre « La loi » de Frédéric Bastiat est extraordinaire.

      • Celle que j’aime beaucoup:
        «Les abus iront toujours croissants et on en recalculera le redressement d’année en année, comme c’est l’usage jusqu’à ce que vienne le jour d’une explosion. Mais alors, on s’apercevra qu’on est réduit à compter avec une population qui ne sait plus agir par elle-même, qui attend tout d’un ministre ou d’un préfet, même la subsistance, et dont les idées sont perverties au point d’avoir perdu jusqu’à la notion du Droit, de la Propriété, de la Liberté et de la Justice »

  • On ira a l’étranger … Chez nos voisin, qui eux seront heureux de voir nos brouzoufs…

  • Il y avait eu un vague espoir d’abolition de ce racket odieux, mais je vois que désormais ce n’est plus à l’ordre du jour. J’imagine qu’il s’agit de compenser l’exonération des professionnels que ces mafieux, en dépit de toute leur mauvaise volonté, n’ont pas su éviter. Le timing est d’un cynisme absolu.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

par h16

Le scandale de la taxe inique pour la "copie privée" continue de plus belle en France et, youpi, veut maintenant s'étendre au recyclé.

Comme nous l'apprend Marc Rees, le rédacteur en chef de Nexinpact, le lobby Copie France vient ainsi d'adresser sans honte une lettre aux députés pour pousser leurs billes afin qu'ils étendent sur les supports recyclés les taxes déjà fort copieuses qui existent sur les supports informatiques neufs.

Eh oui : comme vous vous en doutez certainement et parce que tout ce qui peu... Poursuivre la lecture

Par Michel Negynas.

Le Sénat vient de rendre publiques ses 25 recommandations pour réduire « l’empreinte carbone » du numérique. C’est un ensemble de mesures incompréhensibles lorsqu’on lit leur introduction :

« Formidable outil de résilience de notre société et de notre économie durant la crise sanitaire, le numérique sera demain au cœur de la relance économique, avec la perspective d’accélérer la transition numérique et, à plus long terme, d’exploiter les perspectives ouvertes par le développement d... Poursuivre la lecture

Par Farid Guéham. Un article de Trop Libre

Dans son ouvrage La fabrique du crétin digital, Michel Desmurget nourrit sa réflexion de nombreuses études consacrées aux effets néfastes des écrans pour le développement intellectuel des jeunes publics. Ce titre est par ailleurs une référence à l’ouvrage de Jean Paul Brighelli,  La Fabrique du Crétin : la mort programmée de l’école. Pour l’auteur, l’exposition des plus jeunes aux écrans est une question de santé publique.

Michel Desmurget compare l’addiction aux écrans à celle au tabac... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles