Compétitivité française : un plus bas historique

La compétitivité française est en franche baisse selon le dernier classement du Forum économique mondial (WEF) de Davos, qui la place en 21e position. C’est la première fois en trente ans d’existence de ce palmarès que le pays ne figure pas dans le top 20.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Compétitivité française : un plus bas historique

Publié le 6 septembre 2012
- A +

La compétitivité française est en franche baisse selon le dernier classement du Forum économique mondial (WEF) de Davos, qui la place en 21e position.  C’est la première fois en trente ans d’existence de ce palmarès que le pays ne figure pas dans le top 20.

Par la rédaction de Contrepoints.

La Suisse est encore et toujours l’économie la plus compétitive au monde à en croire le rapport annuel du Forum Economique Mondial (WEF), publié à Genève hier. Singapour, la Finlande, la Suède et les Pays-Bas complètent ce palmarès des pays les plus compétitifs. C’est la quatrième fois à la suite que la Suisse remporte la palme de ce classement, calculé en prenant plus d’une centaine d’indicateurs divers. Elle l’emporte grâce à la qualité de son innovation, ses capacités technologiques ou encore l’efficacité de son marché du travail. Plus précisément, c’est « l’étroite coopération entre le monde académique et le secteur privé, combinée à des dépenses élevées en recherche et développement des entreprises et à une forte protection de la propriété intellectuelle » que le Forum de Davos a voulu souligner. Autre point à noter, la stabilité de son environnement macro-économique.

Suivent après ces cinq pays l’Allemagne en 6e place, les États-Unis et le Royaume-Uni. Confirmation des débuts de réforme du gouvernement Cameron, le Royaume-Uni gagne deux places cette année. Hong-Kong et le Japon prennent les 9e et 10e places.

Le rapport du Forum Economique Mondial souligne par ailleurs les divergences croissantes de compétitivité entre le nord et le sud de l’Europe. Le Danemark (12e), la Norvège (15e), l’Autriche (16e), la Belgique (17e) complètent le groupe leader d’Europe du Nord, alors que la France (21e), l’Espagne 36e, l’Italie 42e, le Portugal 49e ou la Grèce sont particulièrement mal classés pour des pays développés. Signe de mauvais augure, la France, qui a perdu un record de trois places cette année, est désormais plus proche du sud que du nord. Jamais depuis les débuts de ce classement il y a 30 ans la France n’avait-elle été aussi mal classée.

Les États-Unis connaissent eux-aussi des difficultés récurrentes de compétitivité selon le WEF. Leader en 2005, ils ont nettement chuté depuis, en particulier en raison de l’inefficacité de leur gouvernement selon l’organisation.

L’étude intégrale

Voir les commentaires (8)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (8)
  • La France n’est pas première ? C’est pas possible ? La France ne serait plus le phare de l’humanité avec son fabuleux modèle social que personne n’envie ? C’est encore une conspiration des libéraux turbocapitalistes apatrides mangeurs d’enfants communistes.

  • Avatar
    Frederic Georges-Tudo
    6 septembre 2012 at 11 h 15 min

    Il faut préciser une chose essentielle : en matière de flexibilité de l’emploi, la France occupe dans ce palmarès la… 141ème place sur 144 ! Ceci explique cela…

    • On peut aussi noter le rang de 128e pour les taxes sur les profits, 114e pour les importations, 130e pour la dette publique, 114e pour l’équilibre budgétaire, 137e pour le dialogue social… mais premier pour la qualité des routes, mais aussi premier pour l’impact de la malaria sur les affaires !

      Bref, une étude très riche qui devrait aider un gouvernement soucieux du bien public à corriger ses erreurs et les électeurs à mieux choisir leurs représentants (on peut toujours rêver).

    • d’où tenez vous cette information ? Ce serait en effet très très intéressant comme argument mais je n’ai jamais rien entendu de tel. Une petite vérification de votre affirmation serait souhaitable !

    • @Frederic Georges-Tudo

      Autant pour moi, je vous signale que ma question vous est destiné 🙂

  • Étonnant que Hong Kong soit aussi mal classé, étant aussi libre que singapour au niveau économique.

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

La compétitivité c’est la capacité, pour une entreprise, un secteur d'activité ou une économie, à faire face à la concurrence et gagner des parts de marché. Cette compétitivité est devenue une clé essentielle de la prospérité d’un pays avec l’accélération de la mondialisation des échanges depuis 40 ans. Entre 1980 et 2022, le commerce mondial a été multiplié par 7,8 (Source : FMI, World Economic Outlook, avril 2023).

Par Flavien Neuvy. Économiste, maire UDI de Cébazat, conseiller départemental du Puy-de-Dôme.

 

Lorsq... Poursuivre la lecture

Mercredi 17 janvier dernier, le président argentin Javier Milei a prononcé un discours enflammé et disruptif au Forum économique mondial de Davos. Son éloge de la croissance et des entrepreneurs, tout comme sa mise en garde contre les dangers du socialisme ont déjà fait couler beaucoup d'encre. En réalité, l'économiste n'a fait que reprendre, à quelques expressions près, le contenu d'une conférence TED donnée en 2019 à San Nicolás, au cours de laquelle il expliquait comment, tout au long de l'histoire, le capitalisme s'était avéré supérieur a... Poursuivre la lecture

L'auteur : Éric Pichet est professeur et directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier, Kedge Business School.

 

La dernière étude du cabinet de conseil EY sur l’attractivité des pays européens confirme la primauté de la France pour la quatrième année consécutive. En 2022, le pays comptait plus de 1250 projets d’investissements industriels ou technologiques annoncés, soit plus que le Royaume-Uni (900) et l’Allemagne (800), destinations longtemps privilégiées. Le journal Der Spiegel va même jusqu’à titrer en Une, da... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles