L’absence de publicité sur France 2 coûte 628M€ au contribuable

Selon un rapport du Sénat, le montant des recettes publicitaires perdues par France 2 depuis 2009 s’élève à 628 millions d’euros, compensé en partie par le budget de l’Etat, donc par les contribuables.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’absence de publicité sur France 2 coûte 628M€ au contribuable

Publié le 26 août 2012
- A +

Selon un rapport du Sénat, le montant des recettes publicitaires perdues par France 2 depuis 2009 s’élève à 628 millions d’euros, compensé en partie par le budget de l’Etat, donc par les contribuables.

Article publié en collaboration avec le Cri du Contribuable.

La publicité reviendrait sur la chaîne publique France 2. C’est ce que proposerait le gouvernement (dixit le Ministre délégué chargé du budget) si la Commission européenne condamnait la France pour la création de la taxe sur les fournisseurs d’accès Internet. En effet cette taxe finance en théorie le manque à gagner provoqué par la fin de la publicité sur France 2, voulue par Nicolas Sarkozy.

Selon un rapport du Sénat, cité par Economie Matin, le montant de recettes publicitaires perdues par la chaîne depuis 2009 s’élève à 628 millions d’euros, compensé en partie par le budget de l’Etat. Une bonne nouvelle ; la Pub au service du contribuable !

Sur le web

Voir les commentaires (5)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (5)
  • On apprécierait que Contrepoints ne reproduise pas ce genre de contre-vérité idiote dans ses colonnes, on en entend assez dans la bouche des socialistes. L’absence de publicité sur France 2 ne « coûte » rien au contribuable. C’est France 2 tout court qui coûte quelque chose au contribuable. Que l’Etait ait besoin de compenser en partie (donc pas à hauteur de 628 millions ?) ne fait que souligner le problème plus général qui est le fait que le concept même de télévision publique est aberrant.

  • Vous ne comprenez donc pas, nos journalistes subventionnés (étrangement tous étatistes) doivent rester indépendant des entreprises qu’ils dénoncent si bien.
    Indépendant face à l’État ?! Et C ki ki paye ?! Le consommateur ?! Fo vraiment être un ennemi du peuple pour avoir ce genre d’idée !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Patrick Carroll. Un article de la Foundation for Economic Education

La deuxième plus haute juridiction de l'UE s'est prononcée contre Google la semaine dernière après que la société a fait appel d'une amende de 2,8 milliards de dollars infligée dans le cadre d'une affaire antitrust en 2017.

Selon CNBC :

« Cette décision intervient après que la Commission européenne [...] a déclaré en 2017 que Google avait favorisé ses propres services de comparaison de prix et a infligé à la société une amende de 2,42 milliards d'euro... Poursuivre la lecture

Par Maria Mercanti-Guérin. Un article de The Conversation

L’impact de la crise liée à la pandémie de Covid-19 sur le marché publicitaire a été considérable. Quelques chiffres permettent de prendre conscience du cataclysme pour le secteur. Sur le premier semestre 2020, en France, selon le baromètre unifié du marché publicitaire (Bump), le marché a baissé de 28 %.

Dans le détail, les recettes de la publicité digitale ont enregistré une baisse relativement faible (-7,7 %) si on la compare aux résultats des autres médias : -26 % pou... Poursuivre la lecture

Par André Garcin.

Le papier a toujours eu mauvaise presse auprès des écologistes, mais le plus souvent pour de mauvaises raisons et sur la base de constats bien souvent erronés. Au-delà des conséquences sur les métiers de l’impression et de la conception graphique, c’est aussi l’avenir de la filière du recyclage qui se joue avec celui de la publicité papier en boîte aux lettres.

Tout le monde l’attendait au tournant, mais la déception a été à la hauteur des espoirs suscités : la Convention citoyenne sur le climat a accouché d’un... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles