La Finlande se prépare à une éventuelle sortie de l’euro

« Nous devons discuter ouvertement de la possibilité d’un démantèlement de la zone euro», a déclaré le ministre finlandais des Affaires étrangères.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

La Finlande se prépare à une éventuelle sortie de l’euro

Publié le 18 août 2012
- A +

« Nous devons discuter ouvertement de la possibilité d’un démantèlement de la zone Euro», a déclaré le ministre finlandais des Affaires Étrangères.

Article publié en collaboration avec le site L’Or et L’argent.

Sur le blog de l’or et l’argent, nous évoquons régulièrement le scénario – aujourd’hui plus que probable – de l’explosion de la zone euro.

Même si les analyses divergent sur l’avenir de la monnaie unique, force est de constater que les langues se délient et les lézardes se font de plus en plus apparentes.

Les pays qui n’osaient jusqu’à présent dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas ne cachent plus leur scepticisme, pour ne pas dire leur pessimisme, sur cette épineuse question.

Dernier coup de semonce en date : la déclaration du ministre des Affaires étrangères finlandais Erkki Tuomioja. Il a lancé un avertissement cinglant dans les colonnes du quotidien britannique le Daily Telegraph, aux autres pays de la zone euro. « Nous devons discuter ouvertement de la possibilité d’un démantèlement de la zone euro. La Finlande avait déjà plusieurs plans de sortie dans l’éventualité de cet événement ».

Pourquoi prendre cet avertissement au sérieux ? Car la Finlande, jusqu’ici bon élève de la zone euro, et toujours titulaire de son triple A, est peu à peu rattrapée par la crise. Et qu’en toile de fond se dessine de manière de plus en plus probable, la confirmation de la théorie des dominos, suite aux faillites redoutées de l’Espagne et de la Grèce, deux soldats de l’eurozone en pleine déconfiture.

Quel sera le prochain pays à briser la loi du silence ? À suivre.

Voir les commentaires (15)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (15)
  • Heureux que la langue de bois combinée avec des attitudes de pleutres cèdent la place à une forme nécessaire de réalisme.
    Seul celui-ci servira de pare-chocs à ce que toutes les autruches appréhendent de négatif, en particulier nos chers « fédéralistes U.E. » en tête desquels on recense tous les courants politiques adeptes de l’Internationale et du slogan « solidarité » (pour nous-mêmes, puis les autres, s’il en reste) .
    Evidemment, ça va accroître le chômage parmi des politiciens et bureaucrates vivant des rentes sur lesquelles ils comptaient ad vitam ! Snif …

  • Il y a plus. La Finlande c’est aussi le pays qui a souffert pour se plier aux critres de Maastricht. C’est la pays qui a supporte l’austerite pour mieux se relever.
    Fire tous ces efforts pour rentrer dans un groupe ou l’on triche ou les regles changent en fonction des desideratas des puissants, ou on pratique le quantitative easing a tour de bras, c’est pas tres tentants comme programme.

    La Finlande a bouffe sa part de vache enragee. A l’heure actuelle c’est dur pour les finlandais de voir que pour les grecs, l’europe se met en 4 alors qu’ils ont menti, alors que quand les finlandais l’ont jouee franc jeu, personne n’a assoupli les contraintes budgetaires du pays.

    Si les finlandais ne veulent pas payer pour les autres ce que les autres ont refuse de payer pour eux, ils doivent sortir de l’Euro.

    A leur place je feri mieux que sortir de l’Euro. Je declarerai la liberte monetaire totale: Droit d’accepter n’importe quelle monnaie, droit de creer de la monnaie, droit de refuser n’importe quelle monnaie.

    Voyons quelle monnaie s’impose quand personne ne choisit pour personne, ou que chacun choisit pour lui meme…

    • « A leur place je feri mieux que sortir de l’Euro. Je declarerai la liberte monetaire totale: Droit d’accepter n’importe quelle monnaie, droit de creer de la monnaie, droit de refuser n’importe quelle monnaie.

      Voyons quelle monnaie s’impose quand personne ne choisit pour personne, ou que chacun choisit pour lui meme… »
      – Le dollar.

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Le très court délai d’organisation des scrutins des 30 juin et 7 juillet prochains favorise indéniablement le Rassemblement national (RN) en forte dynamique aujourd’hui à la droite de l’échiquier politique face à une gauche minée par ses querelles intestines, malgré une unité de façade purement électorale, des Républicains en plein divorce et une majorité présidentielle victime entre autres du rejet de la réforme des retraites, et de l’inflation.

Toutes les études d’opinion soulignent que le vote RN est un vote de colère et de méconten... Poursuivre la lecture

Il y a bien un déclin de la France au niveau de l’Europe et du monde, et une tentative de contrôle toujours grandissant de la Commission européenne sur les politiques nationales.

Selon Georgina Wright, « il faudrait déplorer à la fois le déclin du poids de la France au sein de l’Union européenne et la mainmise de Bruxelles sur la politique menée par Paris ».

Dans un article publié par Le Monde, Georgina Wright, directrice à l’Institut Montaigne déplore que les Français considèrent, à tort, que l’Europe serait la cause du « d... Poursuivre la lecture

Lors de la visite du président Xi Jinping en Europe, le rôle des liens entre la Chine et la Russie dans les relations de l'UE est examiné à la loupe.

Article original du South China Morning Post.

Lors de la conférence de presse conjointe avec M. Macron à Paris, M. Xi s'oppose aux critiques formulées à l'encontre de son pays en raison de ses liens étroits avec la Russie. L'Europe est préoccupée par la guerre en cours en Ukraine, et les relations Chine-Russie créent des défis supplémentaires", déclare un analyste du groupe de réflex... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles