La Finlande se prépare à une éventuelle sortie de l’Euro

« Nous devons discuter ouvertement de la possibilité d’un démantèlement de la zone Euro», a déclaré le ministre finlandais des Affaires Étrangères.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La Finlande se prépare à une éventuelle sortie de l’Euro

Publié le 18 août 2012
- A +

« Nous devons discuter ouvertement de la possibilité d’un démantèlement de la zone Euro», a déclaré le ministre finlandais des Affaires Étrangères.

Article publié en collaboration avec le site L’Or et L’argent.

Sur le blog de l’or et l’argent, nous évoquons régulièrement le scénario – aujourd’hui plus que probable – de l’explosion de la zone euro.

Même si les analyses divergent sur l’avenir de la monnaie unique, force est de constater que les langues se délient, et les lézardes se font de plus en plus apparentes.

Les pays qui n’osaient jusqu’à présent « dire tout haut » ce que tout le monde pense « tout bas » ne cachent plus leur scepticisme, pour ne pas dire leur pessimisme, sur cette épineuse question.

Dernier coup de semonce en date : la déclaration du Ministre des affaires étrangères finlandais Erkki Tuomioja. Celui-ci a lancé un avertissement cinglant dans les colonnes du quotidien britannique le Daily Telegraph, aux autres pays de la zone Euro. « Nous devons discuter ouvertement de la possibilité d’un démantèlement de la zone Euro » a-t-il prévenu, avant d’ajouter que « la Finlande avait déjà plusieurs plans de sortie dans l’éventualité de cet événement ».

Pourquoi prendre cet avertissement au sérieux ? Car la Finlande, jusqu’ici bon élève de la zone Euro, et toujours titulaire de son triple A, est peu à peu rattrapée par la crise. Et qu’en toile de fond se dessine de manière de plus en plus probable, la confirmation de la « théorie des dominos », suite aux faillites redoutées de l’Espagne et de la Grèce, deux « soldats » de l’Eurozone en pleine déconfiture.

Quel sera le prochain pays à briser la loi du silence ? À suivre.

Voir les commentaires (15)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (15)
  • Heureux que la langue de bois combinée avec des attitudes de pleutres cèdent la place à une forme nécessaire de réalisme.
    Seul celui-ci servira de pare-chocs à ce que toutes les autruches appréhendent de négatif, en particulier nos chers « fédéralistes U.E. » en tête desquels on recense tous les courants politiques adeptes de l’Internationale et du slogan « solidarité » (pour nous-mêmes, puis les autres, s’il en reste) .
    Evidemment, ça va accroître le chômage parmi des politiciens et bureaucrates vivant des rentes sur lesquelles ils comptaient ad vitam ! Snif …

  • Il y a plus. La Finlande c’est aussi le pays qui a souffert pour se plier aux critres de Maastricht. C’est la pays qui a supporte l’austerite pour mieux se relever.
    Fire tous ces efforts pour rentrer dans un groupe ou l’on triche ou les regles changent en fonction des desideratas des puissants, ou on pratique le quantitative easing a tour de bras, c’est pas tres tentants comme programme.

    La Finlande a bouffe sa part de vache enragee. A l’heure actuelle c’est dur pour les finlandais de voir que pour les grecs, l’europe se met en 4 alors qu’ils ont menti, alors que quand les finlandais l’ont jouee franc jeu, personne n’a assoupli les contraintes budgetaires du pays.

    Si les finlandais ne veulent pas payer pour les autres ce que les autres ont refuse de payer pour eux, ils doivent sortir de l’Euro.

    A leur place je feri mieux que sortir de l’Euro. Je declarerai la liberte monetaire totale: Droit d’accepter n’importe quelle monnaie, droit de creer de la monnaie, droit de refuser n’importe quelle monnaie.

    Voyons quelle monnaie s’impose quand personne ne choisit pour personne, ou que chacun choisit pour lui meme…

    • « A leur place je feri mieux que sortir de l’Euro. Je declarerai la liberte monetaire totale: Droit d’accepter n’importe quelle monnaie, droit de creer de la monnaie, droit de refuser n’importe quelle monnaie.

      Voyons quelle monnaie s’impose quand personne ne choisit pour personne, ou que chacun choisit pour lui meme… »
      – Le dollar.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les décisions de la Finlande et de la Suède de solliciter leur adhésion à l'OTAN constituent une victoire majeure pour l'alliance militaire, mais une victoire bien plus douteuse pour ces deux pays. L'OTAN a grandement besoin d'un succès en ce moment, car ni la guerre économique contre la Russie ni le conflit en Ukraine ne semblent aller dans le sens de l'Occident. Reste à savoir si l'ajout officiel de deux autres pays nordiques constituerait un réel avantage militaire pour l'OTAN, mais au moins ce serait une victoire claire en termes de relat... Poursuivre la lecture

La guerre que mène Poutine aura eu plusieurs effets directs et indirects puissants qui ne sont pas tous, loin s'en faut, de bons signes.

Si l'on peut - avec ironie - présenter maintenant Poutine comme le meilleur VRP de l'OTAN pour l'année 2022, tant sont à présent affichées les velléités de la Finlande et de la Suède d'entrer dans l'organisation internationale, on peut aussi s'inquiéter des faiblesses énormes pour ne pas dire catastrophiques qu'il a dévoilées pour le reste du continent européen, à plusieurs niveaux.

Il apparaît... Poursuivre la lecture

Alors que la France et l’Allemagne avaient trouvé mi-janvier un consensus pour inscrire à la fois le gaz et le nucléaire comme énergies dites « de transition » dans la taxonomie verte européenne, Berlin vient de faire marche arrière. L’information est tombée ce mardi sur le média Contexte confirmée ensuite par Marianne : « l'énergie nucléaire n'est pas durable et ne doit donc pas faire partie de la taxonomie » a déclaré le porte-parole du ministère allemand de l'Économie et du Climat dirigé par le Vert Robert Habeck au sein de la coalition SP... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles