Ma Taubira

Un coupable est un innocent qui s’ignore !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Un coupable est un innocent qui s'ignore !

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ma Taubira

Publié le 6 août 2012
- A +

Taubira, Mère Thérésa des voyous, veut les libérer de différentes façons. Le côté positif, c’est qu’en libérant les détenus coupables, ça soulagera les prisons où ils sont injustement enfermés, ce qui leur donne de mauvaises idées. Mais en jouant les Ma’Dalton, Taubira renoue avec les pires errances gauchardistes qui ont fait la preuve de leur (absence) d’efficacité dans le monde entier. Sauf, peut-être, en Guyane, ce qui expliquerait la gentillesse des orpailleurs clandestins, sauvagement agressés par des représentants de l’Ordre Bourgeois.

ma'taubira
Un coupable est un innocent qui s’ignore !
Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Quand quelque chose fonctionne mal, ça fonctionne mal. Dans ce que j’ai lu de ce que disait Taubira je n’ai pas compris qu’il était question de ne plus punir personne ni de ne rien faire.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

"Ils osent tout, c'est même à cela qu'on les reconnaît !" Audiard ne parlait pas des socialistes (quoique...), mais la définition leur va si bien : Taubira décide de la réinstallation d'un TGI à Tulle ; le précédent avait été supprimé par la réforme de Dati. Bien entendu, aucun rapport avec Hollande, qui l'avait juste promis dans sa campagne : on ne saurait soupçonner la vertu du premier de nos élus, puisqu'il est socialiste.

C'est pour ça qu'ils osent.

... Poursuivre la lecture
0
Sauvegarder cet article

Cuba : de fidèles employés de ministères, de sociétés d’économie mixte et de firmes étrangères se sont convertis en délinquants "au col vert", en voleurs "encartés".

Par Yoani Sánchez, depuis La Havane, Cuba Une version de cet article a été publiée dans El Comercio, Pérou.

[caption id="attachment_49806" align="aligncenter" width="400" caption="Il y a quelques mois, l'arrivée du câble de fibre optique était annoncée en grande pompe à Cuba"][/caption]

Il travaille dans une société d’un genre nouveau, de celles qui occup... Poursuivre la lecture