Leur monde s’effondre et les eurocrates se réfugient dans le normal

Dans leur panique, les eurocrates et les eurodéputés s’en sont retournés à ce qui leur vient naturellement : proposer plus de règlementations.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Titanic - plus près de toi mon dieu

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Leur monde s’effondre et les eurocrates se réfugient dans le normal

Publié le 19 mai 2012
- A +

Dans leur panique, les eurocrates et les eurodéputés s’en sont retournés à ce qui leur vient naturellement : proposer plus de règlementations.

Un billet d’humeur de Daniel Hannan, depuis Oxford, Royaume-Uni.

Titanic - plus près de toi mon dieu

Les Grecs retirent 700 millions d’euros par jour de leurs banques. 16 banques espagnoles ont été dégradées par Moody’s, soulevant le prospect d’un bankrun à l’échelle de toute la Méditerranée. Barack Obama s’est joint à David Cameron pour plaider auprès des chefs de la zone euro qu’ils prennent des actions en proportion avec la gravité de leur situation.

Comment l’UE répond-elle ? Quels sont les problèmes qui sont au sommet de son ordre du jour cette semaine ? Une taxe sur les transactions financières, une définition commune de l’homophobie, de nouvelles règles sur la pèche au thon à aileron bleu, et des quotas pour les sexes dans les conseils d’administration.

Quand le monde se dérobe sous nos pieds, quand nos certitudes partent en miettes, nous nous retirons souvent dans ce qui nous est familier. Dans leur panique, les eurocrates et les eurodéputés s’en sont retournés à ce qui leur vient naturellement : proposer plus de règlementations.

À Southampton hier, dans le cadre de cette année du centenaire, j’ai été frappé par un parallèle irrésistible. Alors que le Titanic était en train de couler, nous dit-on, le chef d’orchestre, Wallace Hartley, a lancé le vieil hymne d’église « Plus près de toi mon Dieu ». C’était un morceau que son père, un maître de chœur méthodiste, avait introduit dans leur congrégation du Lancashire. On est en droit d’espérer que cet air, qu’il avait chanté en tant que petit garçon, a apaisé les derniers moments de Hartley. L’UE, hélas, ne fait pas montre d’une telle dignité.

—-
Sur le web.

Voir les commentaires (6)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (6)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La vague anti-russe continue. Elle déferle en Occident, punissant des citoyens russes dans des domaines n’ayant rien à voir avec la politique, tels que la culture et le sport. Les avoirs de citoyens russes, sans lien apparent avec le Kremlin, ont été gelés sans que cela ne semble déranger personne.

Maintenant, même l’achat de biens immobiliers en Europe pourrait bientôt être interdit aux Russes. En effet, le sixième paquet de sanctions poussé par l’Union européenne a aussi pour objectif d’interdire à la plupart des Russes d’acheter ou ... Poursuivre la lecture

Bien sûr, il est question ici d’énergie et non d’armes nucléaires, domaine dans lequel je n’ai aucune expertise. Mais dans le domaine de l’énergie nucléaire, l’Union européenne (UE) paie certainement un lourd tribut à son désarmement nucléaire unilatéral.

Le traité Euratom a peu à peu été détruit

Dans quelques jours, les 1er et 2 juin, cela fera 67 ans que les fondateurs de l’UE ont lancé le concept du traité Euratom, qui était destiné à promouvoir — promouvoir ! — l’utilisation pacifique de l’énergie atomique ; l’idée sous-jacente éta... Poursuivre la lecture

Davantage de centralisation continentale et une « communauté politique » pour « doubler » l’Union. Le discours d’Emmanuel Macron devant le Parlement européen ce lundi a permis de dévoiler les intentions du président français vis-à-vis de l’Union européenne. Les propos ont été particulièrement français : des idées très générales sur un fond vaguement dirigiste. D’un côté, Emmanuel Macron propose une révision générale des traités, de l’autre, il envisage la création d’une « communauté politique » européenne visant à faire coopérer des nations d... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles