Guide pratique pour un internet libre, sans Hadopi et autres filtres et contrôles

hadopiofthedead-225x3001.jpg

Dans un monde où les libertés réelles comme virtuelles semblent chaque jour menacées par des politiciens n’ayant jamais touché un ordinateur, il semble nécessaire de se former à la liberté. C’est le but de ce guide, à diffuser largement.

Dans un monde où les libertés réelles comme virtuelles semblent chaque jour plus menacées par des politiciens n’ayant jamais touché un ordinateur, il semble nécessaire de se former à la liberté. C’est le but de ce guide, à diffuser largement.

L’auteur de cet article a choisi de rester anonyme.

Dans un monde où les libertés réelles comme virtuelles semblent chaque jour davantage menacées par des politiciens n’ayant jamais touché un ordinateur, il semble nécessaire de se former à la liberté. En effet, l’Union Européenne, la France elle-même, les USA et bien d’autres pays qui se prétendent libres et démocratiques aspirent à contrôler étroitement le web. Le web est un outil libre, international, qui joue avec les différentes législations et donc qui échappe de fait au contrôle de l’Etat… Forcément ça ne plaît pas à tout le monde. On pourra aller chercher des preuves sur le site de Reporter Sans Frontière qui classifie la France dans un des pays les moins libres en matière d’Internet. Heureusement, le web est mondialisé, vous pouvez être anonyme, passer par des pays libres comme le Liechtenstein, Panama afin de naviguer sans censure.

On vous à annoncé la fin du Direct Download avec la fin de MegaUpload ? Rassurez vous le web regorge de ressources, de Clouds. Il faut juste connaitre les bons endroits. Dans ce petit manuel, vous trouverez de quoi comprendre et utiliser l’aspect International du Web facilement.

Un Internet libre…

Free Your Mind

La première partie de ce manuel vous indique comment télécharger, la seconde les erreurs à éviter, la troisième comment devenir anonyme grâce aux proxys, avant une brève présentation d’Anonymous. Pour télécharger Mozilla Firefox, utilisé tout au long des divers tutoriaux, cliquez ici.

1. Téléchargement

  • Direct download (DDL)

Le DDL consiste à trouver un lien direct avec le fichier à télécharger un peu comme Megaupload. Il existe beaucoup de sites de DDL. Cela permet que l’on ne puisse pas vous surveiller dans vos téléchargements. En effet, le fichier passe par votre navigateur (Firefox, etc.). En surveillant votre internet, on croit que vous naviguez purement et simplement. Il est conseillé de trouver un forum de partage pour avoir plus de fichiers.

http://www.series-ddl.com

https://rapidshare.com/

http://ddl-downparadise.blogspot.com/

  • Bittorent

Bittorent est un protocole permettant un échange de données, un partage. Plus il y a de monde qui partage (une personne en train de partager est appellée seed) plus le téléchargement est rapide. Pour utiliser ce protocole de téléchargement, il vous faut télécharger le logiciel : http://download.bittorrent.com/dl/BitTorrent-7.1.exe

Une fois installé, vous devez chercher les fichiers de type torrent qui vont vous permettre le partage. Il y a des sites spécialisés dans le recensement des fichiers torrent. Par exemple :

www.t411.me/

http://thepiratebay.se/

T411 pour les fichiers francais, obligation de s’inscrire

TPB pour les fichiers autres

L’avantage majeur de Bittorent par rapport au Direct Download est que vous pouvez interrompre et reprendre un téléchargement quand vous voulez.

  • Musique

Téléchargez le logiciel Free Youtube To MP3 ici : http://dvdvideosoft.com/download/FreeYouTubeToMp3Converter.exe

Ensuite allez sur youtube, choississez la chanson que vous voulez télécharger, copiez l’adresse internet (EX : http://www.youtube.com/watch?v=24pUKRQt7fk ) vous la collez dans le logiciel.

Une autre méthode consiste à installer DownloadHelper dans Firefox : https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/video-downloadhelper/

Un module de Firefox qui vous aidera pour vos divers téléchargement. DownloadHelper vous permet également de télécharger des vidéos à partir de Youtube.

Sites adaptés à DownloadHelper :

http://www.mp3s.pl/

http://www.wrzuta.pl/

2. Ce qu’il ne faut pas faire!

En tout premier lieu, il ne faut jamais télécharger via Emule ou Kazaa, ces logiciels sont périmés ! En plus de virus, l’Etat surveille ces vieux logiciels.

Ne pas télécharger en France : Pour savoir si c’est en France, naviguez sous Firefox, et installez ceci : https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/worldip-flag-and-datacenter-pi/

Le drapeau s’affiche maintenant à droite de l’adresse. Passez votre souris dessus pour obtenir du détail.

3. Être anonyme sur Internet

L’Etat, si vous êtes français, surveille chacun des flux internet ainsi que toutes vos communications téléphoniques. Les données internet sont conservées pendant un an selon la Loi.

Hadopi à été cassée par l’Union Européenne, mais n’en doutez pas, une autre loi suivra bientôt. (ACTA est en cours… et ce sera bien pire).

  • Proxy direct

Pour être anonyme en surfant il existe plusieurs techniques, la plus utilisée, une technique efficace est la méthode de proxy. Un proxy est un ordianateur par lequel va transiter votre connexion, en somme c’est un intermédiaire entre internet et vous. Lorsqu’on regarde votre connexion, on voit alors que vous etes connecté à ce proxy mais pas les pages que vous visualisez.

Proxy direct par le UK : http://ultimateunblock.info/

Ici vous devez rentrez l’adresse (Ex : http://google.fr dans le champ et le proxy vous y emmène)

  • Pour un proxy plus élaboré (dans Firefox)

Tous les pays avec classement : http://www.freeproxylists.net/fr/

Un autre site : http://hidemyass.com/proxy-list/

Outil (En haut à gauche dans votre navigateur)=> Option => Avancé => Réseau =>Paramètre , puis cliquez sur configuration manuelle du proxy, copiez l’IP donnée ainsi que le ports dans les champs réservés à cet effet : (Proxy HTTP et Port).

Choisissez un proxy dans un pays libre de préférence. Par libre il faut comprendre libertaire au niveau d’Internet. Les plus libertaires sont souvent les paradis fiscaux (Plus l’Islande & Russie & Ukraine). Choisissez des proxys disponibles et avec un transfert et une réponse élevée (VERT). Plus c’est vert mieux c’est.

Pour quitter le mode proxy cochez Détection automatique des paramètres de proxy pour ce réseau (cf image plus haut).

4. Anonymous

Anonymous est un groupe de personnes comme vous et moi, n’ayant pas forcément d’immenses connaissances en informatique. Ce sont des gens qui promeuvent une liberté absolue de l’Internet et qui donc s’oppose aux Etats censeurs comme la France, les USA, etc.

Ce groupe est totalement désorganisé, il n’existe pas de dirigeant, c’est une nébuleuse. Tout le monde peut participer. Anonymous mène des attaques contre les censeurs du web (Etats, FBI, etc.) .

Pour rejoindre Anonymous, vous devez simplement venir dans un salon de discussion appelé IRC hébergé dans un pays libre, à savoir le Liechtenstein. Les pays libres sont très souvent les paradis fiscaux. L’OCDE et le G20 font d’ailleurs une chasse de ces pays chaque année…

Installer l’IRC Xchat (un msn basique sécurisé) sur lequel vous retrouverez les réseaux Anonymous sur un canal bien précis, là où sont coordonnées les attaques, notamment sur le salon Anonymous Francophone.

Pour vous protéger en vous rendant anonyme sur le réseau, vous devez configurer votre IRC (Xchat) afin qu’il utilise un Vhost.

Procédures

I. Installez le client Xchat

1. Téléchargez XChat : http://xchat.org/files/binary/win32/xchat-2.8.9.exe
2. Installez-le.
3. Lancez XChat, un menu s’ouvre avec plusieurs options.

II. Configurez le client XChat
1. Entrez le pseudo de votre choix dans les cases « Pseudonyme » et « Second choix« . Remplissez le reste avec des pseudos strictement anonymes.
2. Sélectionnez « Ajouter » et entrez un nom pour le réseau IRC d’Anon (par exemple : AnonIRC).
3. Sélectionnez le nouveau réseau créé et sélectionnez « Editer ».
4. Sélectionnez « newserver/6667 » et cliquez sur « Editer ».
5. Remplacez par : irc.anonops.li/6697 (validez avec la touche Entrée).
6. Cochez les cases suivantes :
Ne se connecter qu’aux serveurs sélectionnés.
Utiliser SSL pour tous les serveurs de ce réseau.
Accepter un certificat SSL non valable.
7. Cliquez sur »Fermer » et ensuite sur « Connecter ».
8. Cliquez sur le bouton « Fermer ».

Si votre pare feu demande une autorisation, autorisez tout.

Rejoindre un salon

La fenêtre ci-dessous apparait : #francophone est le nom du salon. Tous les noms de salons commencent par « # » sur IRC.

III. S’enregistrer sur l’IRC (XChat)  (Facultatif la plupart du temps)
Enregistrer votre pseudo.

Enregistrer son pseudo, ce n’est ni plus ni moins que se créer un compte sur le serveur AnonOps. Votre pseudo n’appartiendra qu’à vous et personne d’autre ne pourra l’utiliser.

Pour enregistrer le pseudo que vous utilisez, tapez :

Exemple :
/msg nickserv register excalibur8722 superexcalibur@gmail.com
N.B. : ne pas utiliser ce mot de passe puisque maintenant tout le monde le connaît =)

Désormais, il faudra vous identifier avec votre pseudo et votre mot de passe à chaque fois que vous vous connecterez. Mais ce n’est pas grave car cela signifie que personne d’autre ne peut utiliser votre pseudo.

IV. Comment vous rendre anonyme (Facultatif)
Il faut configurer IRC pour qu’il utilise un vhost.  Vhost, qui signifie « virtual host » ou « hôte virtuel », est un masque qui permet de cacher certaines de vos données personnelles d’identification comme votre FAI (Fournisseur d’Accès Internet).
Lorsqu’un utilisateur rejoint un salon, les autres utilisateurs voient quelque chose de ce genre :
francophone119 [francophone@ty-F6F6B29A.dhcp.embarqhsd.net] has joined #francophone
La partie entre crochets contient bien trop d’information concernant la géolocalisation de votre connexion Internet. Un vhost masque ceci et le remplace par le texte de votre choix.

Configurer un vhost

Pour obtenir un vhost, il faut rejoindre le salon #vhost (attention car au préalable un enregistrement de votre pseudo est nécessaire – voir ci-dessus le paragraphe intitulé Comment s’enregistrer
une fois dans le salon #vhost,, tapez ce qui suit :
!vhost your@vhost.here

Exemples variés (un seul suffira) :
!vhost debutant@dore.ce.guide
!vhost on@peut.utiliser.pleins.de.mots
!vhost ou@juste.deux
Si tout se passe correctement, et avec un tel guide il serait étonnant qu’il en soit autrement, vous devriez être « kické » (éjecté brutalement) du salon immédiatement après avoir tapé la commande en question. C’est normal. Vous pourrez répéter l’opération afin de demander un nouveau hôte virtuel seulement après 6 heures écoulées (pour ne pas monopoliser les ressources du serveur).

Dorénavant, en rejoignant ou en quittant un salon, la même personne de l’exemple vhost du début apparaîtra comme suit:
Debutant [debutant@dore.ce.guide] has joined #opAlgeria

V- Accéder aux salons sur IRC Anonymous
Après identification, vous trouverez des canaux sur lesquels communiquer.