EURO 2012 : les Polonais paieront 12.000 zlotys pour chaque billet

L’EURO 2012 est un gouffre financier. Les grands bénéficiaires sont en réalité l’UEFA et la Fédération polonaise de football.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Logo EURO 2012 (Tous droits réservés)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

EURO 2012 : les Polonais paieront 12.000 zlotys pour chaque billet

Publié le 2 avril 2012
- A +

Pologne – Les contribuables donneront autour de 12.000 zlotys (environ 3000 euros) pour chaque billet de l’EURO 2012, y compris ceux qui ne s’intéressent pas au football, d’après un rapport de l’Institut pour l’étude de la globalisation. Trouver un billet pour l’EURO 2012 relève du miracle, ceux qui sont sûrs d’avoir une entrée sont les sponsors et leurs affidés.

Les supporters polonais vivront leurs émotions, comme d’habitude, devant leur téléviseur tout en supportant les coûts de l’organisation, qu’ils le veuillent ou non.

Il ressort du dernier rapport de l’Institut pour l’étude de la globalisation que l’organisation de l’EURO sera un désastre financier. Les contribuables polonais donneront pour chaque billet de 11 à 13,5 milliers de zloty, en prenant en compte uniquement les coûts de construction des stades déclare M. Łangalis, l’auteur du rapport. Si nous comptions tous les investissements réalisés pour le compte de l’EURO, l’apport avoisinerait 250.000 zł, ajoute-t-il.

Les auteurs du rapport sur les aspects économiques du Championnat d’Europe de football comparent également leurs estimations avec celles du Ministère des Sports et du Tourisme. Selon ce dernier, l’activité économique liée à l’EURO va générer 115 milliards de zlotys. Marek Łangalis commente cependant :

C’est un chiffre sorti de nulle part et la simple manifestation d’un souhait.

Selon les experts de l’Institut pour l’étude de la globalisation, l’organisation d’une telle épreuve mène inévitablement à une perte financière. Comme le démontre le cas allemand, l’organisateur de la Coupe du Monde a subi, malgré des investissements existants, une perte de 10 milliards d’euros ; on peut encore citer le cas du Portugal qui a donné en 2004 pour l’organisation de l’EURO près de 10 fois plus que ce qui était planifié et a fait une perte de 700 millions d’euros.

Logo EURO 2012

Avec une probabilité proche de la certitude, l’EURO 2012 sera une catastrophe financière, sachant que les rentrées liées au tourisme ne couvriront pas les frais engagés, même sur du long terme. D’après les calculs de l’Institut pour l’étude de la globalisation, la Pologne peut s’attendre à des recettes de 200 millions de zlotys à un milliard maximum, ce qui par rapport à un investissement de 90 milliards de zlotys est un très mauvais résultat.

Dans cette épreuve, qui est en vérité sponsorisée par le contribuable polonais, les grands bénéficiaires sont l’UEFA et la Fédération polonaise de football.

—-
D’après CZAS, traduction par Serge pour Contrepoints

Voir les commentaires (5)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (5)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Olivier Sibony.

De la débâcle du PSG au Camp Nou, on peut tirer toutes les leçons de leadership et de management des hommes. Et la presse ne s’en prive pas (pour en obtenir un résumé rapide, lisez à haute voix la première partie du titre de ce post, sans les virgules).

Mais il peut être amusant d’y voir aussi un bel exemple de prévision probabiliste. On se souvient que Luis Enrique, l’entraîneur de Barcelone, a eu, la veille du match, des propos prémonitoires : « S’ils en ont marqué quatre, on peut en mettre six ». Ce qui pa... Poursuivre la lecture

Il y a 250 ans, la Pologne subissait le premier partage de son territoire, prélude à sa disparition en tant qu'État. En effet, le 5 août 1772, Autrichiens, Prussiens et Russes officialisaient leurs actes de brigandages étatiques. Cet épisode lointain prend aujourd'hui une autre tonalité avec le conflit ukrainien. En effet la « Pologne » historique englobait les territoires des actuelles Pologne, Ukraine, Biélorussie, Lituanie. Comment cet État longtemps si impressionnant a-t-il pu disparaître ? Ne jouissait-il pas d'une « liberté dorée » qui ... Poursuivre la lecture

Que pensent les Polonais du dernier discours de Viktor Orban ? Le Premier ministre hongrois a créé la polémique chez les médias occidentaux avec son discours en Roumanie du 23 juillet. Outre ses propos sur la politique étrangère de la Hongrie, il a rejeté l’idée d’une Europe peuplée de mélanges raciaux (mixed-race). Cette partie du discours a provoqué une polémique (et des condamnations médiatiques) à l’Ouest. De fait, la dimension identitaire du discours semble même avoir éclipsé la partie géopolitique en rapport avec l’Ukraine et la Russie.... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles