La grande pauvreté recule nettement dans le monde

L’accélération de la mondialisation va de pair avec une baisse marquée de la pauvreté, comme le montre les dernières statistiques rendues publiques par la Banque Mondiale la semaine dernière.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

La grande pauvreté recule nettement dans le monde

Publié le 6 mars 2012
- A +

L’accélération de la mondialisation va de pair avec une baisse marquée de la pauvreté, comme le montrent les dernières statistiques rendues publiques par la Banque Mondiale la semaine dernière.

Par Alexis Vintray.

Une nouvelle étude de la banque mondiale a révélé une baisse marquée de la pauvreté dans le monde entier. Sur la période 2005-2008, ce sont toutes les régions du monde en développement qui ont vu la pauvreté reculer. Une première depuis le début des mesures de la Banque mondiale.

Le Development Research Group de la Banque mondiale a annoncé le 29 février les résultats préliminaires de ses études sur cette période. Ils montrent que 22 % des habitants des pays en développement vivaient avec moins d’1,25 dollars par jour en 2008, contre 43 % en 1990 et 52 % en 1981. Cela signifie que les pays en développement ont atteint, en avance, les Objectifs du Millénaire pour le développement de l’ONU. Ceux-ci étaient de diminuer de moitié la grande pauvreté d’ici à 2015.

Les progrès ont été plus marqués dans certaines zones géographiques : en Asie de l’Est, le taux est ainsi passé de 77 % en 1981 à 14 % en 2008. En particulier, 663 millions de personnes sont sortis de la grande pauvreté en Chine depuis 1981, qui correspond approximativement aux débuts des réformes de libéralisation (relative) de l’économie du pays. En Afrique sub-saharienne, le taux est tombé pour la première fois depuis le début des mesures sous les 50 %, avec 47 % en 2008. Surtout, la tendance récente est positive, avec une baisse marquée depuis 2005 qui contraste avec la hausse qui perdurait depuis le début des années 1980.

Les chiffres des populations avec moins de 2 dollars par jour sont également encourageants : entre 1999 et 2008, le nombre de personnes sous ce seuil est passé de 2,94 milliards à 2,59 milliards, alors que la population mondiale augmentait toujours. Entre 1981 et 1999, la tendance avait été inverse, avec une hausse de 470 millions du nombre de personnes sous le seuil des 2dollars par jour. L’accélération de la mondialisation semble donc avoir un effet positif sur la pauvreté mondiale.

Les seuils sont évidemment calculés en parité de pouvoir d’achat. Voir le site de la Banque mondiale pour plus de détails.

Voir les commentaires (16)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (16)

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

« Il y a des professionnels du malheur et une conjuration des esprits tristes auxquels nous devons faire face », a déclaré ce mercredi matin Emmanuel Macron en Conseil des ministres. La phrase est importante : elle mérite qu’on l’étudie à la loupe.

Que nous dit-elle ? Qu’il existe un complot des Français de mauvaise humeur. Qu’ils se sont ligués contre le pouvoir. Qu’ils sont dangereux et doivent être stoppés dans leur élan pervers.

 

La pauvreté sur le banc des accusés

Mais qui sont donc ces pessimistes secrètement ... Poursuivre la lecture

Au lendemain d’une demi-finale attendue de la Coupe du monde de football, la défaite (par 2 buts à 0) de l’équipe du Maroc n’est pas plus celle de l’Afrique que la victoire des « pays du Nord », d’Europe, sur les « pays du Sud ».

On ne s’étendra pas ici sur les allégations soutenues de corruption dans le processus d’organisation des championnats internationaux de football, y compris de cette Coupe du monde exotique et controversée au Qatar, que renforcent les scandales actuels de conflits d’intérêts, de trafic d’influence et d’enrichis... Poursuivre la lecture

Montréal ville francophone
1
Sauvegarder cet article

Début 2015, dans La langue française : une arme d’équilibre de la mondialisation je dressais un panorama de la situation du français dans le monde, point d’appui pour les militants de la langue française et avec l’espoir de les multiplier.

Sept années ont passé, voyons comment la situation a évolué.

 

Les Français ont l’impression que leur langue est en recul

Ils constatent l’invasion des mots anglais dans leur environnement et l’usage de l’anglais à Bruxelles malgré le Brexit.

À l’inverse les études de l’OIF ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles