SeaFrance ou les emplois électoraux

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

SeaFrance ou les emplois électoraux

Publié le 28 janvier 2012
- A +

Elie Cohen revient sur l’affaire SeaFrance dans un texte paru sur le site de Telos. Extrait :

Un président-candidat qui finance, avec l’argent de la SNCF, le rachat de Seafrance par une SCOP de marins.

Une candidate écologiste déterminée à sauver une raffinerie de pétrole sans débouchés, Petroplus Petit-Couronne.

Une ministre qui veut arracher à la liquidation Photowatt, un producteur de panneaux solaires dont le marché a été tari par son propre gouvernement.

L’approche des élections conduit le gouvernement à faire feu de tout bois pour éviter les licenciements dans les entreprises qui font la Une des médias.

Mieux encore, le président-candidat, dans un accès d’hyper-volontarisme, entend apporter des solutions durables à ces faillites industrielles et faire ainsi la preuve que contrairement à ce qu’affirmait Lionel Jospin, « l’Etat peut tout faire ».

Pour les salariés des entreprises les plus en vue, c’est une bonne nouvelle. Un répit de quelques mois est bon à prendre dans un marché de l’emploi très dégradé. Mais pour l’économie française c’est un pur exercice d’anti-pédagogie.

Lire le reste de l’article sur le site Internet de Telos.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Jadis, la France, bénéficiant d'une situation géographique honteusement favorable, pouvait s'enorgueillir de ports de commerce puissants, bien outillés et répondant à une demande croissante. Mais ça, c'était avant.

[caption id="attachment_208689" align="aligncenter" width="660"] Ferry SeaFrance - Andreas Dantz - CC BY 20[/caption]

Pour illustrer la dégringolade du pays dans la gestion de ses ports, on pourrait revenir en détail sur la passionnante (et triste) histoire de la SNCM comme je l'ai déjà fait dans ces colonnes (ici ou ... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Adina Revol publie sur Telos une analyse des manifestations ayant lieu en ce moment en Roumanie. Extrait :

Depuis maintenant dix jours, des Roumains sortent chaque soir dans la rue pour exprimer leur mécontentement vis-à-vis du régime, de la classe politique, de la corruption et de l’austérité.

Ce sont les manifestations les plus importantes depuis la Révolution de décembre 1989 qui a mené à la chute du communisme.

Ces événements, assez peu couverts par la presse occidentale, méritent que nous nous arrêtions davantage sur... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

J'ai hésité plusieurs minutes à écrire quelques lignes sur le Cas SeaFrance tant il est caricatural : il est en effet difficile de ne pas voir, dans l'ensemble de l'affaire, les ravages du syndicalisme à la française et de l'interventionnisme étatique débridé. Cette histoire est tellement grotesque que si l'on en faisait un film, personne n'y croirait.

Tout a commencé lorsque le Tunnel sous la Manche a fini par ouvrir, et que le trafic passager s'est rapidement établi entre le Bisounoursland et la perfide Albion. Et comme il ét... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles