Comprendre l’évolution du cours de l’argent

Lingot d'argent (Crédits (Mick Baker)rooster, licence Creative Commons)

Il n’y a aucune raison pour que l’argent reste à ce point sous évalué par rapport à l’or. Comment expliquer que le cours de l’argent soit si bas aujourd’hui ?

Il n’y a aucune raison pour que l’argent reste à ce point sous évalué par rapport à l’or. Comment expliquer que le cours de l’argent soit si bas aujourd’hui ?

Par Fabrice Drouin Ristori

Suite à la correction du cours de l’argent depuis son sommet d’Avril 2011, beaucoup ont annoncé la fin du marché haussier. La performance de l’argent depuis début Janvier 2012 leur donne tort et je vais en expliquer les raisons.

Comme c’est également le cas pour l’or, dans ces analyses « grand public », aucun travail sérieux n’est effectué, on se base simplement sur la valorisation de l’or ou de l’argent en euros pour tirer des conclusions sans analyser les ratios de long terme qui eux seuls permettent de rester confiant même lorsque des phases de correction se produisent.

Une des bases dans l’analyse de la valeur réelle d’un actif est d’éliminer le facteur monétaire, et de mesurer les actifs entre eux plutôt qu’en termes de monnaie, puisque dans l’état actuel des choses le pouvoir d’achat des monnaies « papier » est détruit par les politiques inflationnistes. La croissance d’un actif mesuré en euros ne veut pas forcément dire qu’on gagne réellement en valeur.

Une progression d’un actif en euros peut être trompeuse si dans le même temps le pouvoir d’achat de la monnaie est détruit en raison de l’inflation. C’est la raison pour laquelle beaucoup ont cru s’enrichir avec l’immobilier ces dernières années alors que l’immobilier n’a fait que répliquer l’inflation gigantesque rendue possible par la plus grosse bulle du crédit de l’histoire.

La cas de l’argent : mise à jour

Le ratio Or/argent

Ce ratio permet de déterminer comment est valorisé l’argent par rapport à l’or. Aujourd’hui il se situe aux environs de 1/40, autrement dit une pièce d’or permet d’acheter 40 pièces d’argent. Historiquement, le ratio s’est situé à 1/16 pendant 873 ans (de l’an 1000 à 1873), une pièce d’or permettait d’acheter 16 pièces d’argent. Dans les 100 dernières années, ce ratio a touché deux fois le niveau de 1/16.

L’argent est donc aujourd’hui sous-évalué par rapport à l’or et il se rapprochera des 1/16, voire certainement des 1/10 dans les 10 années à venir car la quantité d’argent produite depuis dans toute l’histoire est à peine 10 fois supérieure aux quantités d’or extraites. Il serait donc parfaitement logique que le ratio atteigne le niveau de 1/10.

Il n’y a aucune raison pour que l’argent reste à ce point sous évalué par rapport à l’or (l’or étant lui même un actif sous évalué par rapport à la quantité de monnaie papier en circulation).

Le cours de l’agent ajusté du niveau d’inflation réel

En 1980, le cours de l’argent a atteint un somment historique à 50 dollars l’once. Ajusté du taux d’inflation réel depuis 1980, le cours de l’argent devrait aujourd’hui se situer à 400 dollars l’once étant donné l’augmentation de la masse monétaire depuis cette date.

Pénurie d’argent physique

Il y a un manque important d’argent physique pour satisfaire la demande industrielle. Presque toute la production d’argent physique est consommée au niveau industriel, n’en laissant que très peu pour satisfaire la demande dite d’investissement.

L’argent est utilisé dans des milliers de produits (ordinateurs, appareils photos, panneaux solaires, etc), il n’est pas recyclé (car utilisé en petite quantité dans chacun de ces produits) et donc disparaît.

La liste des fondamentaux permettant de justifier un cours de l’argent beaucoup plus élevé est importante, je pourrais avancer d’autres arguments, mais elle ne suffit pas à expliquer pourquoi le cours se situe aujourd’hui à 30 dollars l’once.

Étant donné ces éléments fondamentaux qui plaident pour un cours beaucoup plus élevé, pourquoi le cours de l’argent est-il si bas aujourd’hui ?

De mon point de vue on ne peut pas comprendre le marché de l’argent (et donc supporter une volatilité aussi importante sur ce marché) sans prendre conscience que c’est un marché manipulé par certaines banques et des intérêts financiers puissants via des positions « short » qui viennent créer une offre virtuelle colossale d’argent « papier » que des investisseurs achètent en pensant qu’ils détiennent réellement de l’argent physique.

Deuxièmement il faut comprendre que l’argent, tout comme l’or, sont les ennemis déclarés du système monétaire actuel basé sur des monnaies « papier » non convertibles en actif tangibles. (Lire mon précédent article sur le rôle stratégique/politique de l’or pour comprendre mon point de vue).

La banque JPM Morgan a une position dite « naked short » (ou position vendeuse à découvert), équivalente a 122,5 Million d’onces d’argent. La banque a vendu à découvert des millions d’onces d’argent qu’elle ne possède pas et qu’elle devra racheter un jour sur les marchés quand ses clients en demanderont la livraison physique, faisant exploser les cours.

Ces positions « short » créent une offre virtuelle d’argent qui vient déprimer les cours car l’offre devient supérieure à la demande. Tant que les investisseurs acceptent d’acheter des certificats « papier », il n’y a pas de pénurie d’argent et les fondamentaux cités plus haut ne peuvent s’imposer dans la détermination du cours de l’argent.

Le cas des ETF et des certificats Argent est aussi suspicieux à mon sens car ces instruments financiers permettent également de créer une offre d’argent « papier » supplémentaire mais virtuelle, qui contribue à détourner la demande massive des investisseurs de l’argent « physique ».

Il n’y a pas de preuve irréfutable prouvant que ces ETF et émetteurs de certificats « argent » possèdent réellement les quantités d’argent physique qu’ils prétendent avoir. Il suffit de lire en détail les contrats de ces émetteurs d’ETF et certificats pour s’apercevoir qu’en cas de « problème » ils se réservent le droit de rembourser leurs clients en euros ou dollars, bref en monnaie « papier ».

Si tous les détenteurs de parts, titres, certificats demandaient la livraison physique de l’argent qu’ils possèdent, je doute que tous les investisseurs puissent récupérer de l’argent physique.

Or à mesure que les investisseurs et individus perdent confiance dans le système monétaire actuel (destruction du pouvoir d’achat des monnaies, plans de renflouement, faillites bancaires, cas MF Global etc) le mouvement vers les actifs tangibles s’accélère et se matérialise par une ruée vers l’or, l’argent physique et d’autres actifs tangibles.

Le cas récent de la faillite de MF Global, un des plus gros broker US, est révélateur. Tous les clients de cette société qui pensaient avoir investi dans l’or et l’argent via l’achat de certificats ou contrats futures (pour les convertir en livraison physique à terme) ont tout perdu. S’ils avaient détenu directement des quantités physique d’or et d’argent en nom propre, ils n’auraient pas subi ce risque de défaut de contrepartie.

C’est cette tendance d’une défiance globale envers tout ce qui n’est pas tangible, qui fera exploser les cours à la hausse.

Quand plus personne ne voudra investir dans l’argent via des certificats, ETF, ou comptes métaux, qui ne garantissent pas la détention directe d’argent physique, alors la hausse exponentielle de l’argent (et de l’or) débutera. Car rappelez vous, la situation sur le marché de l’argent physique est extrêmement tendue.

Cette analyse est aussi valable pour le marché de l’or physique, le cours de l’or ajusté de l’inflation (et compte tenu des différentes formes de manipulations qu’il subit également) devrait être beaucoup plus élevé qu’il ne l’est aujourd’hui.

—-
Sur le web

Achat d’or sur Goldbroker en partenariat avec Contrepoints.