Programme du Front National : la distribution d’argent gratuit continue

Le programme du Front National, maintenant chiffré, laisse songeur. On dirait du socialisme.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Programme du Front National : la distribution d’argent gratuit continue

Publié le 16 janvier 2012
- A +

Alors qu’on attend toujours un programme un peu concret et chiffré du PS, et un candidat un peu concret et chiffrable de l’UMP, le Front National de Gauche (qui est, rappelons-le, le frère ennemi du Front de Gauche National) nous gratifie d’un programme concret et n’hésite même pas à nous le chiffrer devant nos yeux gourmands. Et ça tombe bien, les chiffres, j’aime bien.

Question timing, c’est un peu raté pour Marine Le Pen, mais ce n’est pour une fois pas la faute de la principale intéressée : elle ne pouvait pas prévoir qu’une agence de notation (méchante, méchante agence) choisisse précisément cette semaine pour dégrader la France et, en conséquence, faire passer la présentation chiffrée de son programme en troisième plan de l’actualité, derrière Free (méchant, méchant opérateur télécom) et cette dégradation scandaleuse…

Avant d’analyser, regardons rapidement les grands ensembles proposés par la dirigeante du FN.

L’ensemble des calculs se base sur une hypothèse de croissance jugée « tout à fait réaliste » par la candidate allant de 0% en 2012 à 2,8% en 2017. Pour ma part, j’aurais tendance à considérer que ce 0% est un chouilla optimiste, mais bon, soit. Cependant, cette hypothèse s’additionne d’une sortie de l’euro dont on peine à voir comment elle sera menée, tant le chemin est étroit pour un retrait ordonné de la monnaie unique sans catastrophe.

Et avec ces deux hypothèses, la Marine nous gratifie donc d’une augmentation des dépenses dans la Justice, la Sécurité, la Santé, pour un coquet total de 25 milliards d’euros pardon de FN-Francs (remplaçant putatif de l’euro, hein, puisqu’on en sort, n’oubliez pas). Auxquels on ajoutera dans la même foulée une exonération des charges sociales des entreprises histoire, de 20 milliards d’euros, soit-disant compensée par une taxe à l’import. En tout cas, dans le meilleur des cas, ça nous fait une ardoise de 25 milliards supplémentaires. Et dans le pire, on explose largement les 45 milliards.

Heureusement, la candidate veut aussi tailler dans le gras en coupant de vilaines dépenses inutiles. Par exemple, la suppression de la participation de la France à l’Union Européenne économise 11.7 milliards d’euros. Là, c’est facile, puisqu’on sait assez bien ce qui sort. Elle propose aussi de limiter l’immigration et passer le quotas d’immigrés de 200.000 à 10.000, ce qui lui permet d’afficher une quarantaine de milliards d’euros d’économies avec ce poste.

Ici, je dis stop.

Réaction violente

Oui, effectivement, elle peut bien supprimer les quotas d’immigration, mais ça ne fera pas tarir, instantanément, le flux d’immigrés qui arrivent en France. Surtout des immigrants illégaux, puisque, par définition, ils se foutent des quotas comme de l’an 40. On m’objectera qu’avec tous les nouveaux milliards dédiés à la sécurité, le problème sera vite réglé. On pourra alors remarquer que jamais, nulle part, l’augmentation des moyens de l’Etat pour la sécurité n’ont abouti à une meilleure sécurité du citoyen honnête. En revanche, cela s’est toujours traduit par une augmentation notable des dérives totalitaires (c’en est même une caractéristique).

Mais le pompon de l’économie vient, d’après notre candidate, de la sortie de l’euro elle-même puisqu’elle devrait procurer, d’après des calculs dont on ne voit pas comment ils peuvent tomber même approximativement à côté de la réponse, la somme assez extraordinaire de 87 milliards d’euros.

Je le refais en plus court : vous biffez le « € » des billets de banques, vous remplacez par « FNF » par exemple, et hop, la France gagne 87 milliards d’euros (ou de FNF, on ne sait pas trop). En cinq ans. C’est démentiel. Mais il suffisait d’y penser.

Non, sérieusement, c’est bluffant. C’est au-delà du bluffant. C’est extraordinaire. Non, plus que ça. C’est … c’est … oui, voilà, c’est magique puisqu’au final, ce que veut dire Mme Le Pen, là, avec ce calcul, c’est que l’Euro coûterait à la France la somme tout de même assez fabuleuse de 87 milliards d’euros par quinquennat, soit plus de 17 milliards par an, qui passeraient donc, actuellement, dans l’utilisation de cette monnaie.

Moui, ok, soit.

Mais où ?

Dans la compétitivité perdue ? Comme les Allemands, qui ont la même monnaie et sont plus compétitifs et exportent partout dans le monde ? Ah non, zut, ce ne doit pas être ça. Dans un taux de change défavorable ? Ah bah non, nos importations et nos exportations étant en grande partie vers l’Europe, l’argument ne tient pas (en tout cas, pas à hauteur de 17 milliards). Dans l’inflation ? Heu, je ne vois pas non plus comment (mais je veux bien écouter les idées que vous, ami lecteur, vous pourriez avoir).

En revanche, on voit assez bien ce qu’une sortie de l’Euro pourrait nous coûter (en frais de change, par exemple, ou en dévaluation). Ici, peu importe le montant, il s’agit juste de montrer qu’on voit assez bien ce qu’on perd, mais pas du tout ce qu’on gagne. N’oubliez pas que la liberté d’imprimer du FNF à volonté n’est pas réellement un gain, contrairement à ce que certains gogos veulent nous faire croire (inflation, anyone ?)…

Enfin, encore une fois, le projet prône un retour à l’équilibre budgétaire pour … 2018, c’est-à-dire, encore une fois, après la fin du quinquennat. Encore une fois, il s’agit bel et bien de l’étalon en or massif qui permet de déterminer à coup sûr que ce programme est un Foutage de Gueule : aucun programme ne prétend revenir à l’équilibre aussi vite que possible, pendant l’exercice présidentiel du candidat. À chaque fois, ce dernier semble préparer le terrain pour le second quinquennat, toujours placé sous le signe du bonheur compact et complet atteint grâce à un premier quinquennat finement calculé. Et à chaque fois, l’équilibre n’est jamais atteint dans les quatre, trois ou deux ans (sans parler de la première année).

Evidemment, quelques remarques fusent déjà sur ce programme, mais la candidate s’est déjà habilement préparée :

« J’entends déjà la horde d’économistes et d’experts, vous savez les experts patentés du système, qui n’ont d’ailleurs jamais prévu la crise et contrairement aux miens d’experts, et contrairement à ceux que je consulte, venir m’expliquer que ce plan de désendettement est impossible, absurde, isolationniste, fou. »

Ce qui tombe bien, c’est que je ne suis pas économiste ni même expert, j’ai prévu la crise (comme d’autres d’ailleurs), j’ai prévu que le triple A de la France ferait un double-salto arrière carpé avec éclatage des ratiches au sol, et que ce pays avait déjà passé le point de non retour qui rend, dès lors, caduques les tentatives de rattraper le biniou avant son dégonflement définitif.

enjoy socialism

Cela me met donc dans une position confortable pour dire clairement que ce plan vaut celui du Front de Gauche National, celui du Parti Officiellement Socialiste et celui de l’Union pour un Mouvement Socialiste, ou celui du Mouvement des Étatistes Démocrates, c’est à dire rien.

C’est encore un plan qui vise à accroître le rôle de l’Etat, de la redistribution.

C’est encore un plan qui n’équilibre rien sur toute sa durée d’application.

C’est encore un plan qui oublie les fondamentaux de l’économie puisqu’il taxe à qui mieux-mieux en croyant créer ainsi des ressources alors qu’il ne fait que déplacer des sommes qui s’amoindrissent d’autant que les taxes sont lourdes.

Bref, c’est un plan voué à l’échec puisque basé sur des idées déjà testées (le protectionnisme, l’interventionnisme, le socialisme) et qu’elles ont, toujours, en tous lieux, en tous temps, foiré.

Une seule conclusion : ce programme est foutu.
—-
Sur le web

Voir les commentaires (20)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (20)
  • Eh oui. Même combat. Et dire qu’on nous la présente comme le trublion de la classe politique, la Marine… Affligeant

  • « Je le refais en plus court : vous biffez le « € » des billets de banques, vous remplacez par « FNF » par exemple, et hop, la France gagne 87 milliards d’euros (ou de FNF, on ne sait pas trop). En cinq ans. C’est démentiel. Mais il suffisait d’y penser. »
    ben oui vous oubliez le fait que la France n empruntera plus du tout sur les marché donc pas d intérêts a rembourser donc grosse économie ! c simple pour comprendre il suffit d avoir un cerveau et de savoir écouter sans s affoler comme un dégénéré !

    « On pourra alors remarquer que jamais, nulle part, l’augmentation des moyens de l’Etat pour la sécurité n’ont abouti à une meilleure sécurité du citoyen honnête. »
    donc d après vous nous sommes condamnés a l insécurité grandissante et l on ne doit surtout rien faire contre !
    et ben vous êtes vraiment doué vous !
    sinon j ai mieux comme systeme : on prend tout les débiles comme vous on les massacres on en garde une partie comme esclaves on prend leur ressources et voili voilou ! ça comme système ça a toujours très bien marché !

    • « sinon j ai mieux comme systeme : on prend tout les débiles comme vous on les massacres on en garde une partie comme esclaves on prend leur ressources et voili voilou ! »

      Pas mal comme résumé du socialisme.

    • Merci de l’excellente démonstration.

      I rest my case.

  • Marine sait très bien qu’elle ne sera pas élue en 2012, elle vise l’explosion de l’UMP, et de récupérer ainsi une partie de cet électorat. Il faut qu’elle soit devant Sarko au 1er tour.
    C’est un bon programme pour attirer suffisamment de voix, vu les mauvaises années que l’on pressent tous, elle aura le temps de le modifier pour les élections de 2017.
    Entretemps, si l’euro explose…

  • Pas mal d’idées du Front National sont très bonnes à mon goût, mais j’ai un certain scepticisme tout de même. Qu’importe le chiffrage, ya pas mal de point que je trouve flou, et qui font que pour le moment, ca sera vote blanc.

    Je pense que je suis dans le cas de pas mal de français. A attendre des avis, d’experts ou pas, qui puissent nous aider à nous faire une opinion plus claire. Et là, c’est le drame.

    Quand je lis des articles avec absolument aucun recul, aucun argument… Quand je vois des gens qui parle de racisme, de haine à propos du FN, de manière pas forcément très subtil… Et bien ca me rend haineux ! Et là aussi, je crois que je suis comme énormement de français (je n’ose pas parler de majorité, mais à mon avis, on est pas loin). J’en ai marre de voir des articles, avec des journalistes normalement objectifs se contenter de dire « le FN, c’est de la merde ». En gros…

    En lisant votre article, même s’il y a énormement de travail à faire, j’aurais au moins aperçu une amélioration dans le bon sens.

    Encore un peu plus de profondeur dans les arguments (exemple : « taxe à qui mieux-mieux », taxer les importations chinoises, c’est juste du « qui mieux-mieux », ca n’aide pas à emmerder les entreprises qui dénigrent la France (et l’Europe entière)? Bref…), et d’objectivité comme je le disais, on sent clairement un dégoût pour le FN qui inspire juste le même dégoût pour les électeurs FN, et ceux qui partagent certaines idées comme moi.

    Tant que les « médias » fonctionneront comme ca, je pense sincèrement (d’après ce que j’ai pu lire, observer et partager) que ce genre d’article créera plus de voix pour le FN qu’il n’en supprimera.

    • Les derniers à donner dans la bien-pensance molle sont bien les libéraux puisque on tape indifféremment sur tout les camps qui proposent ou appliquent des absurdités.

      Si vous avez envie de croire qu’en imprimant d’autres billets on gagne 87 milliard et qu’il suffit de fermer les frontières pour que par magie le ciel redevienne radieux c’est très bien mais le fait est que ces recettes n’ont jamais marché nul part dans la réalité.

      Un petit exemple:
      Vous taxez à mort les iPhones chinois, parfait, la part chinoise dans la construction est de 6.40 euro, en gros ils s’en foutent, ils ont le reste du monde, par contre la population française va subir de plein fouet le prix des nouveau « iPhone » français construit localement c’est à dire cinq à dix fois plus cher.

      Fringues, électroniques, matière première essayez de trouver comment fabriquer, extraire, traiter tout ces produits à bas cout pour la population tout en payant les ouvriers qui les fabriquent au salaire français.

      … qui ne suffira plus puisque ce vêtir, communiquer, consommer lui couteront 5 à dix fois plus cher.

      Si vous avez un exemple dans l’histoire de pays économiquement fermé qui marche bien on est preneur. (La Corée du nord ? Cuba ?)

      De notre coté on constate que PAS UN candidat propose la seule recette qui marcherait: lâcher la grappe aux gens, les laisser produire de la richesse, ne pas les pomper à mort pour arroser tout le monde.

      La liberté il n’y a que ça de vrais pour produire de la richesse. Regardez qui est en haut et qui est en bas:

      Classement de la liberté économique:
      http://www.heritage.org/index/Ranking

    • Disons qu’il y a une ENORME différence entre les libéraux et le reste concernant la vision que l’on a du FN. Là où l’ensemble des partis politiques classiques, médias inféodés, pseudo-intellectuels désignés et imposés critiquent le FN avec des arguments vaseux et emplis de mauvaise foi (le racisme, ma bonne dame, le RACISME j’vous dis !),
      Les libéraux que nous sommes ne taxons pas le FN de parti « raciste » spécialement, en tout cas pas plus ni moins que les autres partis.

      En revanche, nous constatons dans le discours et le programme de Marine Le Pen une forte opinion illibérale et socialisante, ce qui, au final, nous fait ranger le FN au rang de parti politique socialiste, au même titre que l’UMPS, le MODEM ou le PCF, ni plus, ni moins et par conséquent nous n’avons pas plus ni moins foi en les propositions de Marine Le Pen qu’en celles d’aucun autre candidat.

      Mais ce qui est sûr est que nous ne diabolisons pas spécialement le FN et ne rentrons pas dans ce « délire » organisé anti-FN, délire dont nous sommes également victimes, de façon cependant moins démonstrative (la perception du mot « libéral » par le français moyen est extrêmement péjorative grâce à un travail politique et médiatique à peine subliminal depuis des années).

  • 2 ans qu’elle travaille avec des experts économistes d’ailleurs que l’on entend jamais. Moi je lui fais entière confiance. Son programme d’après un économiste de votre bord a dit que son programme économique était très bien ficelé. Mais quand on veut tuer son chien on lui trouve la rage.

    • Et d’une, Marine Le Pen n’est pas mon chien ; et de deux, si Marine Le Pen avait proposé une diminution conséquente des dépenses publiques, là oui, j’aurais adhéré à son programme.

      Et c’est en cela qu’hélas elle ne se démarque en rien des autres politicards à deux balles.

    • Hou la, oui, elle lui a mis une sacrée déculottée.
      Hu hu, vers la fin de l’échange, elle ne peut s’empêcher d’avoir un petit sourire quand elle voit que la Marine se mélange totalement les pinceaux, jusqu’à cet excellent « Merci pour la leçon d’économie » ! 😆

  • Mais si vous êtes si contents il faut continuer avec tous ceux qui nous ont mis dans le pétrain depuis 30 ans avec aucune solution pour nous en sortir. Bon courage à tous. Au moins elle elle veut changer le système et elle est la seule à se le permettre car elle n’a jamais fait parti de ce système assassin pour les Français. La crise n’est pas venue toute seule ils l’ont créée et tout cela au nom de leur diabolique euro.

    • « Mais si vous êtes si contents il faut continuer avec tous ceux qui nous ont mis dans le pétrain  »

      Justement elle propose exactement la même chose en pire : plus de taxes, plus de dépenses, moins de libertés économiques , plus de machins étatique (faut contrôler vos frontières, les millions de choses qui rentrent, changer toute la paperasse pour la monnaie, tout les textes officiels, établir un contrôle serré des entreprises)

      Et je vous dis même pas les couts de reconversion d’une production mondialisée en production locale. Rien que les processeurs par exemple, il n’y a pas de terre rare en France ça vient de chine.

      Et que croyez vous que vont faire les autres pays ? On leurs interdit de vendre librement chez nous mais on veux bien acheter leurs matière première pas cher ? Vous rêvez !

      C’est la ruine à court terme, comme en Corée comme partout ou l’état a voulu dicter au gens quoi acheter et ou.

      Évidemment comme partout les gens vont frauder à mort pour tenter de sauver les meubles et là c’est soit la fuite dans le contrôle policier et la dictature, sois l’échec couteux à coté duquel la dette fait figure d’aimable plaisanterie.

      • « La crise n’est pas venue toute seule ils l’ont créée et tout cela au nom de leur diabolique euro. »

        AH AH AH AH AH !!!!

        38 ans de budget déficitaire sans UNE SEULE année positive MÊME dans les années faste ça vous suffit pas ?

        Vous croyez qu’un pays, une personne ou n’importe quel entité peut dépenser ou manger plus qu’elle ne gagne/chasse pendant TRENTE-HUIT ANS sans que ça ne cause d’énormes problèmes comme par exemple une dette ubuesque ?

        Regardez vous même, pas un seul budget positif en TRENTE-HUIT ANS !!!!

        http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9ficit_public_de_la_France

  • Oui tu as bien résumé la chose : tu n’es ni expert ni économiste, donc je te prie d’être un peu plus modeste dans ta démonstration car ton petit air condescendant donne sérieusement au lecteur une envie de cliquer sur la petite croix en haut à droite de l’écran avant même d’avoir fini de lire l’article.

    Permets-moi d’être sceptique sur la qualité de ta démonstration. Tu balances quelques poncifs bien essouflés sur l’impossibilité de sortir de l’€ ou encore sur le non sens d’un envisageable retour de la croissance.

    Je te dirais en premier lieu que si à ton âge (tu dois être jeune comme moi^^) tu ne crois plus en la possibilité pour le pouvoir politique de reprendre l’avantage sur la logique financiariste à la mode en ces temps, que vas-tu devenir dans 20 ans ? Je n’ose me projeter…
    Ensuite, le rôle d’un Etat n’est pas de décréter le retour à la croissance ou de décréter que les gens soient heureux, il est de mettre en oeuvre les conditions favorables à la création d’emplois et d’un retour à la prospérité.

    Le taux de change ne plombe pas nos importations ? Va le dire à M. Serge Dassault (un horrible socialiste protectionniste sans doute), il sera ravi d’écouter ton analyse d’expert. Comment peux-tu affirmer sans sourciller que le fait de produire une même marchandise dans les mêmes conditions coûtant 30% plus cher en France qu’aux Etats-Unis du fait de la disparité des monnaies (1€=1,30$), ne constitue pas un boulet pour notre compétitivité ?

    L’instauration des droits de douanes entraînerait des mesures de rétorsion de la part de nos concurrents chinois ou autre ? La belle aubaine. Depuis que les obstacles à la libre concurrence ont été totalement supprimés, l’industrie textile en France a disparu, hormis les petits îlots de la haute couture de luxe. Comment lutter face à des pays où les coûts de production et les exigences du droit social sont sans équivalent par rapport à nous ? C’est peut-être idiot, mais en temps de crise un ménage va privilégier un pull adidas fabriqué par des petits esclaves du Xinjiang car bien moins cher qu’un pull fabriqué deux fois plus cher en Lozère, et comment leur reprocher cela ?
    -> Donc rétablir des droits de douanes ne peux pas entraîner de handicap sur des secteurs qui ont déjà disparus, mais au contraire de rétablir un certain équilibre loyal et de permettre à un savoir-faire toujours exisant de pouvoir s’exercer sereinement. Toi qui est libéral, ça devrait te plaire la création d’emplois hors fonction publique.

    Sur la question de la sortie de l’€, ce sera sûrement délicat d’en sortir, mais il fallait peut-être y réfléchir avant. La Suède a refusé la monnaie unique en 2003 (par référendum tiens tiens), et aujourd’hui a un taux de croissance de 4% et une balance commerciale excédentaire.
    De même, il faut savoir ce que l’on veut, soit on décide de rester un pays indépendant et souverain, et auquel cas le pouvoir de battre monnaie doit revenir à l’Etat seul (c’est un pouvoir régalien élémentaire), soit on décide d’être une province secondaire d’un empire qui ne connaît pas son nom. Tout est question de point de vue.

    Tu n’es pas économiste et tu souhaites en savoir plus sur le sujet ? Tu peux contacter le professeur Jean-Richatd Sulzer, agrégé d’économie à Paris-Dauphine, ou Bruno Lemaire, professeur émérite à HEC et à Harvard, ils seront ravi de t’enseigner les rudiments de la matière.
    Ah j’oubliais, ce sont eux qui ont conçu le programme économique de Marine Le Pen.

  • Balèze les gars… Définir l’UMP comme un mouvement socialiste, fallait oser. Mais zut alors, moi qui lit chaque soir un chapitre de Lénine, je suis quoi? Faut inventer des termes!
    Non, sérieusement, le programme du FN est assez proche du programme que Casimir aurait s’il se mettait à la politique. Pas besoin d’être un ultra-libéral (qui n’a pas de taches de cambouis sur son bleu de chauffe et n’a sans doute pas les mains calleuses) pour le savoir.

    Par contre une question me torture: vous êtes un ultra-libéral, mais que savez-vous de la souffrance et du mal-être que votre idéologie folle impose aux basses classes? (Vous savez, celles qui se lèvent à heures pour aller pointer, celles que vous licenciez à tour de bras…) Vous êtes-vous déjà enrichi de votre sueur et pas de celle des autres?

  • Je trouve que dans se site vous faites une mauvaise analyse du libéralisme. Vous dites que la sorti de l’euro . Vous dites aussi que le fédéralisme est la meilleur solution. C’est une très mauvaise analyse. L’UE est une manière de remplacé l’Etat nationale par un Etat fédéral encore plus étatiste.Et très honnêtement je préfère de l’étatisme nationale que européen. Ensuite sur la question de l’euro je pense qu’il faut en sortir pour retrouver notre LIBERTÉ monétaire et j’insiste sur le mot liberté. Cela permettra de rendre nos produits compétitif. Ensuite sur la question du protectionnisme vous dites que personne ne l’a fait. Pourtant je rappelle que pendant les trente glorieuses c’est cela que l’on fesait et cela se fait dans un grand nombre de pays. Mais il ne s’agit pas de mettre des droits de douanes sur tous les produits mais là ou nous devons protéger nos entreprises. Donc les consommateur ne seront pas plombé par la hausse des pix vue qu’il y a des productions française pou compenser; Cela permettra aussi de permettre le ré industrialisation. Le procédé est simple: on annonce que l’on va mettre de droits de douanes. Un certains nombre d’entreprises vont donc venir vers nous pour échapper à ce droit de douane. Il ne s’agit en aucun cas de frapper les pays industrialiser comme le notre. Et pour l’argument de rétorsion oui il y en aura mais c’est nous qui les mettrons en place car les autres le font déjà. Je conclus en disant que je ne comprend pas votre critique sur la proposition qui consiste à baisser les cotisations salariales. Cela va pourtant dans le bon sens vue qu’elle baisse la pression fiscale sur les salariés.

    • Vous êtes du front antinational pour salir notre belle langue de la sorte ? On devrait expulser du pays toutes les racailles comme vous qui ne respectent pas sa culture, dont la langue de Molière est le plus beau pilier. Dehors.

  • Encore de jolies idées bolcheviques, avec un zeste de biniou et produits du terroir, et une pluie d’argent public dont Margaret Thatcher expliquait pourtant clairement qu’il n’existe pas : l’argent public, c’est celui du contribuable !
    On va donc prendre l’argent aux gens pour le leur ristourner ? Pas vraiment, enfin, pas aux mêmes …
    Et puis, avec la sortie de l’euro, que vaudra encore le FFN après un mois ? La moitié ?
    Le bateau coule, et nous perdons notre temps avec ces idioties …

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ainsi s’achève une saison 2021-2022 particulièrement confuse, pour ne pas dire pénible, sur le plan des idées politiques et économiques.

À une campagne présidentielle au cours de laquelle le candidat sortant n’a été challengé que par des concurrents pressés de mettre fin à son ultra-libéralisme, aussi fantasmé ce dernier soit-il, s’est ajouté un round législatif certes original puisque le président réélu a été privé de la majorité absolue, mais dont le résultat concret nous offre surtout le spectacle affligeant de partis politiques s’i... Poursuivre la lecture

Par Jesse Gill.

Si vous mettez un crabe dans un seau, il en sortira en rampant. Cependant, si vous mettez plusieurs crabes dans un seau, ils resteront tous à l'intérieur du seau. Si un crabe décide de sortir du seau, il sera ramené à l'intérieur par ses camarades.

 

La mentalité du crabe

On pense que le raisonnement des crabes qui ne laissent pas les autres s'échapper du seau peut être décrit comme "si je ne peux pas l'avoir, vous non plus". Même si cela a pour conséquence de les transformer en soupe de crabes, ils r... Poursuivre la lecture

Par Lawrence Reed. Un article de The Foundation for Economic Education

Cet automne marquera le trentième anniversaire du départ du 10 Downing Street de Margaret Thatcher, première femme à la tête du gouvernement britannique et Premier ministre qui sera resté le plus longtemps à ce poste au XXe siècle. Quels mandats stupéfiants !

 

De la dépendance à l’autonomie

En 1979, la Dame de fer est devenue Premier ministre d’un pays tourmenté par des conflits sociaux, bloqué par la stagflation et ruiné par des décennies d’État... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles