Commerce sino-américain : +17% depuis janvier

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Chine (Image libre de droits)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Commerce sino-américain : +17% depuis janvier

Publié le 3 décembre 2011
- A +

Le volume du commerce sino-américain a augmenté de 17% en glissement annuel pour atteindre $363 milliards au cours des dix premiers mois de cette année.

La Chine est désormais le deuxième partenaire commercial des États-Unis et inversement. Le commerce entre les deux pays dépassera très probablement les $400 milliards en 2011, et ce chiffre devrait continuer à augmenter en 2012, selon les prévisions du ministère du Commerce et des départements douaniers.

Le taux de croissance économique en Chine demeurera supérieur à 9% en 2011. La croissance du PIB de la Chine a reculé à 9,1% au cours du troisième trimestre de l’année – le taux le plus bas en deux ans – contre 9,5% au deuxième trimestre et 9,7% au premier trimestre.

Le ministre chinois du Commerce Chen Deming a fait savoir que la Chine s’efforcera d’augmenter ses importations en provenance des Etats-Unis, en espérant que ces derniers relâchent leurs restrictions concernant les exportations de hautes technologies vers la Chine. La Chine va continuer à promouvoir les investissements américains en Chine et souhaite voir les États-Unis créer un environnement juste et transparent pour les investisseurs chinois. Selon le ministre, les deux pays doivent rechercher de nouvelles opportunités de coopération dans les domaines tels que l’économie d’énergie, la protection environnementale, les technologies de l’information et la biomédecine, et doivent renforcer leur coopération dans le secteur de la construction d’infrastructures.

Chen Deming a également annoncé que la Chine était prête à transformer les dettes américaines qu’elle détient en investissements aux Etats-Unis, ce qui contribuera à résoudre la question du chômage dans le pays. Les États-Unis ont investi un total de $2,57 milliards en Chine au cours des dix premiers mois, en baisse de 18,13% en base annuelle.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Jean-Éric Branaa.

Depuis le 6 janvier 2021, se pose la question de la place de Donald Trump dans le débat public, notamment en vue des prochaines échéances électorales. Cette interrogation relance en même temps la question de la survivance de ce que l’on a appelé le « trumpisme ». Après quelques mois de sidération face à une victoire qui n’avait pas été anticipée, en 2016, on a vu se multiplier l’utilisation de ce terme, régulièrement invoqué dans les articles ou les reportages les plus dramatiques sur l’état du pays de Lincoln.Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Ce qui m’a frappé au cours de cette année 2021, ce n’est pas le virus, mais l’extension de l’autoritarisme sous sa forme dramatique comme sous sa forme rampante et bureaucratique. J’ai remarqué également la numérisation et le retour en force des marchés qui « se vengent » des dictatures notamment par l’inflation. Bien sûr, le virus a joué son rôle, mais il a plutôt été l’occasion que la raison de fond.

La violence autoritaire

Cette violence a gagné une grande partie du monde, et s’il fallait donner un premier prix, il reviendrait au My... Poursuivre la lecture

Malgré de nombreuses et ardues négociations, les démocrates ne pourront pas adopter leur fameux projet Build Back Better (BBB) pour l’instant. L’un des leurs, le sénateur de la Virginie occidentale Joe Manchin, a annoncé qu’il s’opposerait au titanesque projet de loi de trois billions (12 zéros) de dollars.

Évidemment, les réactions négatives ont été presque instantanées. Chez les démocrates, on doute de la loyauté de Manchin envers son parti. Joe Biden a même promis « de lui parler » et ne semble pas regretter ce message agressif. Mai... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles