Commerce sino-américain : +17% depuis janvier

La Chine est désormais le deuxième partenaire commercial des USA.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Chine (Image libre de droits)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Commerce sino-américain : +17% depuis janvier

Publié le 3 décembre 2011
- A +

Le volume du commerce sino-américain a augmenté de 17% en glissement annuel pour atteindre $363 milliards au cours des dix premiers mois de cette année.

La Chine est désormais le deuxième partenaire commercial des États-Unis et inversement. Le commerce entre les deux pays dépassera très probablement les $400 milliards en 2011, et ce chiffre devrait continuer à augmenter en 2012, selon les prévisions du ministère du Commerce et des départements douaniers.

Le taux de croissance économique en Chine demeurera supérieur à 9% en 2011. La croissance du PIB de la Chine a reculé à 9,1% au cours du troisième trimestre de l’année – le taux le plus bas en deux ans – contre 9,5% au deuxième trimestre et 9,7% au premier trimestre.

Le ministre chinois du Commerce Chen Deming a fait savoir que la Chine s’efforcera d’augmenter ses importations en provenance des Etats-Unis, en espérant que ces derniers relâchent leurs restrictions concernant les exportations de hautes technologies vers la Chine. La Chine va continuer à promouvoir les investissements américains en Chine et souhaite voir les États-Unis créer un environnement juste et transparent pour les investisseurs chinois. Selon le ministre, les deux pays doivent rechercher de nouvelles opportunités de coopération dans les domaines tels que l’économie d’énergie, la protection environnementale, les technologies de l’information et la biomédecine, et doivent renforcer leur coopération dans le secteur de la construction d’infrastructures.

Chen Deming a également annoncé que la Chine était prête à transformer les dettes américaines qu’elle détient en investissements aux Etats-Unis, ce qui contribuera à résoudre la question du chômage dans le pays. Les États-Unis ont investi un total de $2,57 milliards en Chine au cours des dix premiers mois, en baisse de 18,13% en base annuelle.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Il y a un an, j’exposais dans un article les données de l’invasion possible de Taïwan par la Chine, ce qui a malheureusement été confirmé par l’actualité récente.

En effet, le voyage de Nancy Pelosi, troisième personnalité politique des États-Unis, après le président et la vice-présidente, a été considéré comme une insulte par Pékin et a déclenché des manœuvres militaires ainsi que d’autres représailles.

Commençons par exposer les fondements de cette situation telle qu’elle se présentait dans un calme relatif il y a un an dans c... Poursuivre la lecture

Le ministre brésilien de l’Économie, Paulo Guedes, a tenu des propos durs envers la France lors d’une réunion des entrepreneurs à Brasilia mardi. En réponse aux critiques de Paris sur la déforestation de l’Amazonie, il a affirmé que l’économie française devient « insignifante » et a déclaré :

« Vous avez intérêt à bien nous traiter, sinon on va vous envoyer vous faire foutre ».

Des propos peu poétiques et diplomatiques, mais qui sont le symptôme d’un problème plus grave : le Brésil se détourne de l’Occident en faveur de la Chine... Poursuivre la lecture

Taïwan
0
Sauvegarder cet article

La Chine répète de plus en plus fortement qu’elle est décidée à « réunifier » le pays en annexant Taïwan. Et tout le monde remarque que le terme « pacifiquement » a disparu. Comme il semble que Taïwan ne puisse pas se défendre sans les États-Unis, une guerre à grande échelle est tout à fait possible si ce soutien se matérialise.

Cela me rappelle des souvenirs historiques désagréables.

 

De nombreux précédents de mauvais augure

L’argument « c’est le même peuple, et il doit donc être rassemblé sous notre autorité », a ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles