Tout impôt il est beau, tout impôt il est gentil

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints347 - Fillon

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Tout impôt il est beau, tout impôt il est gentil

Publié le 22 novembre 2011
- A +

Par Vincent Benard

À chaque nouvelle rasade de Plan Fillon, nous découvrons que le génie créatif fiscal Français, déjà vanté dans ces colonnes (voir liens en bas de page), n’est pas mort. Je pourrais m’en offusquer, mais n’est-il pas temps d’en rire ? Après tout, au moment où j’écris ces lignes c’est dimanche, je n’ai rien écrit de sérieux (comprendre: « chiant ») depuis une semaine, et parfois, la dérision aide à tenir le coup.

Comme aurait dit Desproges, vivons heureux en attendant la mort, et par avance, pardon à tous les fans du regretté Jean Yanne, dont le texte ci dessous revisite un très grand classique de 1972, « Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ».

Pour nos plus jeunes lecteurs, voici la vidéo originale tirée du générique de fin de ce film cultissime:

Et maintenant, le Remix 2011:

TOUT IMPÔT IL EST BEAU, TOUT IMPÔT IL EST GENTIL

Quand les taxes volent, comme de grands oiseaux gris,
En plein dans la gueule des contribuables aigris.
Quand ça met à sac, et que partout on entend
Le fisc qui qui matraque les producteurs intelligents.

… Dans le silence de la nuit,
Je me sens tout appauvri
Et je pense à Sarkozy
Celui qu’à dit:

« Tout impôt il est beau, tout impôt il est gentil »

REFRAIN : « Tout impôt il est beau, tout impôt il est gentil » {x4}

Quand dans le ciel calme, le gabelou tout puissant,
Envoie tout feu tout flamme, un avis de redressement.
Quand pour gagner moins, il faut travailler plus longtemps,
Et que dans les beaux quartiers, les ministres sont contents

… Dans la fraîcheur de la nuit, vers la Suisse je m’enfuis,
Car je pense à Sarkozy, celui qu’a dit :
« Tout impôt il est beau, tout impôt il est gentil »

REFRAIN : « Tout impôt il est beau, tout impôt il est gentil » {x4}

Quand ça socialise, et que l’électeur moyen
Copie par bêtise la prose à monsieur Jospin.
Quand l’allocataire ne songe qu’à sa subvention,
Après s’être fait soustraire, la moitié de son pognon,

… Dans la tiédeur de la nuit, Vaduz est mon paradis,
En pensant à Sarkozy, celui qu’a dit :
« Tout impôt il est beau, tout impôt il est gentil »

REFRAIN: « Tout impôt il est beau, tout impôt il est gentil » {x4}

—-

Lire également :

Au bonheur des taxes (le génie taxatif, c’est laxatif)
Santé, sécu, et génie Français
Taxe carbone mon amour

Desproges 1 | Desproges 2

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • J’avais des vagues souvenirs de Jean Yann qd ses films passaient à la télé, j’ai acheté sa compil,  » les chinois à Paris » est génial.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
1
Sauvegarder cet article

Par Arnaud Pineau-Valencienne. Un article de l'IREF Europe.

En quatre décennies, le déficit public du pays devient vertigineux. Son origine remonte à la première alternance de la Ve République. La France subit par dogmatisme un chambardement en matière de gestion de ses finances publiques. Nos partenaires américains et anglais nous le ferons comprendre lors d’un somptueux dîner à Versailles par leur silence éloquent.

Les promesses démagogiques fleurissent, « flattent les mouvements d’option » et l’addition se paie immédiatement

Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Francis Richard.

Ce recueil de contributions n'a pas l'ambition d'être un manuel de la gestion parfaite d'une crise. Mais il souhaite apporter un éclairage nouveau sur les mois que nous venons de vivre et les temps à venir. Les analyses des prochaines pages ont pour trait commun de se fonder sur des faits et de faire confiance davantage aux individus qu'aux gouvernements au moment de gérer les conséquences de la crise. En espérant que cet ouvrage puisse contribuer à la discussion et faire du "monde d'après", un monde de libertés !<... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Elie Blanc.

Ce vendredi 5 novembre à 19 heures, Radio libertarien a le plaisir d’accueillir Simone Wapler (que les lecteurs de Contrepoints connaissent déjà) ainsi que Thibault Laurentjoye, membre du collectif des Économistes atterrés. Nos deux intervenants présentent l’avantage d’être tous les deux particulièrement intéressés par les questions relatives à la fiscalité et à la politique monétaire. Ils devront répondre à une question simple : les impôts sont-ils un fardeau ?

La fiscalité étant un thème qui suscite la controve... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles