La Caravane de la liberté

La Caravane de la Liberté est une série de conférences qui aura lieu du 14 au 18 novembre dans les plus importantes villes universitaires belges

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La Caravane de la liberté

Publié le 14 novembre 2011
- A +

Cette semaine, la caravane de la liberté, un cycle de conférences organisé en Belgique, passera par Hasselt, Anvers, Gand (en anglais), Bruxelles et Mons (en français). L’occasion de s’informer et d’échanger sur la crise actuelle et le printemps arabe.

La Caravane de la Liberté est une série de conférences qui aura lieu du 14 au 18 novembre dans les plus importantes villes universitaires belges.

Le monde vit en 2011 des changements d’une ampleur historique. Dans les pays du Sud de la Méditerranée, le printemps arabe semble avoir changé la donne en faveur d’une évolution vers la démocratie et la liberté. Dans les pays occidentaux, de Athènes à New York, c’est la démocratie qui est en crise et la liberté qui est remise en cause. Cette coïncidence donne à réfléchir.

Alors que la démocratie bat de l’aile en occident, quel modèle démocratique choisir dans les nations qui ont lutté pour leur révolution démocratique ? Quel sera le poids de leur héritage dictatorial dans la transition ? Comment y remédier ? Quel type de démocratie pour le développement ? Le transplant institutionnel est-il aussi simple ? Ces questions seront abordées dans les conférences portant sur le développement et la liberté.

La démocratie occidentale est-elle un modèle limité ? Ne nous faut-il pas repenser le phénomène démocratique et son rôle dans la préservation de la liberté ? Pourquoi la démocratie est-elle mise à mal par les marchés ? Le capitalisme touche-t-il à sa fin ? Quelle sortie de crise pour l’occident ?

Ces deux séries de questions seront traitées et débattues lors des étapes de cette caravane de la liberté, qui s’arrêtera à Hasselt, Anvers, Gand, Bruxelles et Mons. Elle propose ainsi un cycle de conférences tenues en français (Bruxelles et Mons) et en anglais (Hasselt, Anvers, Gand, Bruxelles) pour ouvrir le débat sur des perspectives parfois insoupçonnées des thèmes proposés.

Les intervenants principaux seront le Professeur Pierre Garello de l’Université Paul Cézanne, le Dr. Tom Palmer de la fondation Atlas pour la recherche économique et le Dr. Emmanuel Martin du projet www.UnMondeLibre.org.

Ces conférences sont ouvertes à tous les étudiants, enseignants et personnes désireuses – peu importe leur origine, leur opinion politique ou leur croyance – de discuter et dialoguer sur ces problématiques liées à la liberté, à la démocratie et au développement. Pour en savoir plus sur le programme, cliquez ici.

Plus d’infos sur http://www.lacaravane.cjb.net/.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Un article de la Revue Politique et Parlementaire.

 

Selon les Marcheurs du parti LREM, le traditionnel clivage gauche/droite appartiendrait au passé, dans la mesure où les Français se moqueraient de savoir si une idée censée être salutaire pour eux relève de la gauche ou de la droite, du moment qu’elle donne de bons résultats. Si l’on peut en effet remettre en question la pertinence de catégories politiques figées comme droite et gauche - le grand penseur et économiste libéral du XIXe siècle, député des Landes sous la IIe ... Poursuivre la lecture

Vladimir Poutine
1
Sauvegarder cet article

Décidément, on n’en finira jamais avec la liberté. Le monde se partage entre ses partisans et ses adversaires. Nous autres Occidentaux avions cru un instant, après la chute de l’URSS, à la fin de l’Histoire (Francis Fukuyama). Finie la guerre froide, fini le conflit de plusieurs siècles entre la démocratie et l’autocratie. Les fascistes, les nazis, les communistes avaient été vaincus et la démocratie libérale allait conquérir le monde. Eh bien non ! Les ennemis de la liberté résistent par tous les moyens mais la guerre en Ukraine nous montre ... Poursuivre la lecture

La liberté est la valeur suprême. Elle ne peut se diviser, ni se fractionner. Elle ne peut être vendue en morceaux à l’encan, dans les foires à l’achat de voix que sont en France les élections.

La liberté ne peut pas servir à justifier une atteinte à la liberté. La destruction d’une liberté ne peut pas servir à justifier une autre destruction de liberté.

La liberté doit exister dans la vie privée comme dans la vie professionnelle ou publique. Elle doit se manifester dans tous les domaines, économique, politique, social, culturel... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles