La bonne blague

Vache_folle_de_toi

Pourquoi faut-il flatter la vache avant de la traire? Le Maître du monde vous répond

Depuis quelques semaines, Contrepoints vous propose L’humour du samedi. Vous y retrouvez des articles amusants, décapants même parfois, mais aussi, nous l’espérons, propices à la réflexion. Parmi nos meilleurs bretteurs délirants, le Maître du Monde est un as de la satire et de l’humour décalé.

J’ai reçu récemment dans ma boîte mail une blague assez connue, qui compare les différents systèmes politiques connus à ce jour, comme suit :

Socialisme : Tu as 2 vaches et tu en donnes une à ton voisin qui n’en a pas.
Communisme : Tu as 2 vaches, le gouvernement les réquisitionne toutes les 2 et te donne un peu de lait.
Fascisme : Tu as 2 vaches, le gouvernement les réquisitionne toutes les 2 et te vend le lait.
Nazisme : Tu as 2 vaches, le gouvernement les réquisitionne toutes les 2 et ensuite te fusille.

Et cetera, et cetera.

Cette blague se moque ainsi d’une liste impressionnante de régimes politiques sauf du premier de la liste, le SOCIALISME, présenté dans toute sa splendeur (purement théorique) où celui qui possède deux vaches en donne une à celui qui n’en a pas.

Si le rédacteur de la blague avait respecté l’esprit de celle-ci également pour la description du socialisme, il aurait dû écrire quelque chose comme ceci :

Socialisme : Tu as 2 vaches. Le gouvernement en réquisitionne une, prétextant que c’est pour la donner à celui qui n’en a pas. Mais en chemin, le gouvernement loue la vache, encule la vache, bouffe des morceaux de la vache, et finalement perd la carcasse. Le gouvernement t’explique alors qu’il va bien falloir réquisitionner ton autre vache, mais que cette fois-ci ils feront plus attention. Aux élections suivantes, excédé, tu votes pour un autre gouvernement, qui, lui, a promis – juré craché – qu’il s’occuperait bien des vaches, c’est d’ailleurs marqué dans son « contrat moral avec le citoyen ».