Aujourd’hui, c’est la quille !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Aujourd’hui, c’est la quille !

Publié le 22 juillet 2011
- A +

Aujourd’hui, c’est la quille !

Amis contribuables, vous êtes aujourd’hui enfin libres! Aujourd’hui 22 juillet est le premier jour de l’année 2011 où vous commencez à travailler pour vous, et non plus pour l’État, selon le calcul des spécialistes de Contribuables Associés, la première association française de défense des contribuables.

Entre 1999 et 2009, il avait oscillé entre le 10 et le 17 juillet : « C’était déjà accablant pour le contribuable ! Cette année, c’est le 22 ! » estime Contribuables associés qui note que « cette fois, l’État nous aura ponctionné 202 jours ! ». En 2010, on était monté jusqu’au 28 juillet, l’amélioration est donc légère cette année. Contribuables Associés souligne par ailleurs que l’amélioration est « factice, puisqu’elle résulte de la fin des plans de relance » qui étaient des dépenses purement temporaires. La dépense structurelle continue à progresser.

L’amélioration est encore plus légère cependant si on compare à la situation des autres européens : les Suisses ont, eux, été libérés fiscalement le 2 mai dernier, les Allemands le 16 juin.

Alarmante, cette dépense galopante est financée par de la dette publique toujours croissante. Ce qui fait dire à l’association :

La France galope vers une catastrophe «à la grecque». Demain, la faillite menacera la France, comme la Grèce aujourd’hui. Il faut diminuer très fortement la dépense publique afin d’éviter le recours à l’emprunt pour boucher les trous des finances de l’État. Ce sont toujours les contribuables qui paient la dette publique, tôt ou tard !

Lire la présentation de Contribuables Associés (pdf) :

 

Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)
  • Cet article est navrant. Ce genre de calculs aussi. S’il est vrai que les tuyaux de la redistributions sont percés et ne mènent pas forcément aux bons endroits, il est absurde de dire que cela ne profite a personne.
    A la limite, il serait intéressant de calculer le montant des fuites, c’est à dire l’argent réellement gaspiller, par exemple en retirant à ces journées de travail volé par le fisc les journées de travail économisées par l’utilisation des routes gratuites (enfin, disons plutot mutualisées) l’école (conventionnée) et, je suppose, pour arriver a ce genre de chiffre, la santé et les retraites.
    Il y a suffisamment de politiciens en France, de menteurs, de manipulateurs, la chance des libéraux c’est justement de ne pas avoir a utiliser ces méthodes pathétiques.
    Franchement, c’est pas avec ce genre d’édito que je conseillerais a mes amis, socialistes par habitude comme la plupart des français, de venir lire ce superbe site.

    • Je partage cet avis.

      idée gadget :
      Vous avez déjà pensé à un compteur +/- (à la Agoravox par exemple), afin d’avoir un autre moyen d’interaction avec vos lecteurs que les commentaires?
      pour permettre à un visiteur de ce faire un feeling de la pertinence ressentie pour un article donné par les visiteurs du site, et donc avoir au final une mesure du niveau de consensus ou débat inhérent à cet article…

    • Je ne le partage pas du tout votre raisonnement est même complètement absurde,

      C’est la dose qui fait le poison. (4eme année de collège)
      Sur 20 grammes d’aspirines les 3 premiers sont bénéfiques, les suivants gaspillé voir néfaste les dernier mortels.

      Cette différence entre le Mai des Suisses et le Juillet de la France est très exactement le révélateur de ce qui va la tuer. Quand à l’efficacité de la fonction publique elle est du même ordre. Je ne vous poste même pas les stats entre les deux pays je ne voudrais pas gâcher votre journée.

      Article à conseiller au contraire, tout le monde à bien une idée du service rendu ils ont le droit de savoir combien ça coute en plus.

      Juste un chiffre pour rire, 700 préavis de grèves à la SNCF 400 grèves par année, c’est un auto-goal de libération:
      http://www.liberation.fr/politiques/0101315522-greves-le-faux-bilan-d-hortefeux

  • « il est absurde de dire que cela ne profite a personne. »
    Il est absurde de prétendre que cela a été dit. Aussi, un système qui prélèverait 100% de tous les bénéfices, salaires, etc.. utiliserait probablement cette somme pour « des routes gratuites […], l’école (conventionnée) et, […] la santé et les retraites » et TOUT le reste. Ce qui ne change rien au fait que cet État foncerait droit dans le mur en plus de priver ses citoyens d’une très grande partie de leur liberté. Nous vivons dans un système communiste à 50%, loin de l’ultra-libéralisme tant décrié…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
travail chomage
4
Sauvegarder cet article

Par Jacques Garello

Même si le mois de septembre a enregistré une baisse importante du taux de chômage, ce qui a enthousiasmé les médias et le gouvernement, le chômage reste un problème endémique pour la France et un échec de la politique menée par François Hollande : depuis son élection en mai 2012, le ministère du Travail a recensé 617 000 chômeurs supplémentaires en catégorie A.

Alors qu'approche l'année électorale 2017, la question du chômage, qu'il monte ou qu'il baisse selon les catégories dont on parle ou qu'on ignore, se... Poursuivre la lecture

L'inflation s'est accélérée en juillet pour atteindre 6,1 % sur un an, selon l'Insee.

 

L’inflation est de retour

C’est une erreur de penser que ce que l’on appelle communément « inflation » se résume simplement à l’augmentation des prix à la consommation.

L’inflation ne doit pas se définir comme une augmentation des prix à la consommation, mais comme une augmentation de la masse monétaire. L’augmentation des prix à la consommation n’est que l’un des symptômes de l’inflation, tout comme l’est l’augme... Poursuivre la lecture

Rien n’est plus naturel que de souhaiter transmettre librement les biens que l’on possède. Si le droit de propriété n’est pas une fiction, ce principe de base est essentiel. En général, la transmission se fait vers les enfants, mais toute liberté doit exister dans ce domaine. Il appartient à chaque individu de choisir ses légataires ou ses donataires.

L’impopularité des droits de succession et de donation dans tous les pays confirme ce principe, qui semble relever de ce que les anciens appelaient le droit naturel. Pourtant, certains Ét... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles