Indice de bonheur à la nord coréenne

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Indice de Bonheur Mondial Corée du Nord

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Indice de bonheur à la nord coréenne

Publié le 1 juin 2011
- A +

Les autorités de Corée du Nord, le dernier régime stalinien au monde, se sont mis en tête de mesurer quels étaient les pays dont les habitants étaient les plus heureux dans le monde. Son indice du bonheur mondial révèle bien des surprises

A en croire les auteurs de l’étude, la Chine obtient un 100/100 parfait pour le bonheur de ses habitants. Respectueux envers le grand frère chinois, ils ne classent la Corée du Nord qu’en deuxième place, avec 98/100.  Cuba est 3e avec 93/100, suivi de l’Iran (88/100) et du Venezuela (85/100).

A l’inverse, le rival sud coréen est classé 152e pays, tandis que les Etats-Unis, appelés pour l’occasion Empire Américain, sont bons derniers, avec 3/100.

Les critères du classement n’ont pas été diffusés, mais manifestement la démocratie n’en faisait pas partie. Il a été réalisé par la télévision nationale Chosun. 203 pays sont classés sur cet indice. On savait que le « bonheur national brut » était un concept creux auquel on pouvait faire dire n’importe quoi, mais à ce point…

La Corée du Nord est un des derniers régimes communistes au monde, le dernier à se revendiquer du stalinisme. En 2005, le Programme alimentaire mondial (PAM) estimait que la moitié de la population était sous-alimentée et que plus du tiers des habitants souffraient de malnutrition chronique. Toujours selon le PAM, le taux de malnutrition aiguë, qui s’établit à 16% à la fin des années 1990, est estimé en 2005 à 7%. Près de 40% des enfants présentaient des retards de croissance biologique. Environ 70% de la population n’aurait accès qu’au système public de distribution (Wikipedia). Plusieurs centaines de milliers de personnes sont mortes des famines causées, directement ou indirectement, par le régime au pouvoir.

 

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
1
Sauvegarder cet article

Il y a des rencontres que l’on n’oublie pas. Celle-ci en fera probablement partie. À l’occasion de son passage éclair à Paris, j’ai eu l’occasion de rencontrer Yeonmi Park à l'occasion de la parution de son livre témoignage. Un nom qui ne vous dira peut-être rien, mais qui rime avec liberté et Corée du Nord.

Cette jeune femme de 22 ans à peine est l'une des rares à avoir pu s'échapper de l'enfer nord coréen et à le dénoncer publiquement. Depuis 2014, c'est l'une des voix les plus virulentes contre le régime sanguinaire nord coréen, der... Poursuivre la lecture

Par Frank Shostak.

La statistique du PIB reflète l'idée que le facteur clé de la croissance économique n'est pas la production de richesses mais plutôt leur consommation. Il s'agit plutôt d'un calcul de la valeur des biens et services finaux produits pendant un intervalle de temps donné, généralement un trimestre ou une année. Comme les dépenses de consommation représentent la plus grande partie de la demande globale, de nombreux commentateurs estiment que les dépenses de consommation sont le principal moteur de la croissance économiqu... Poursuivre la lecture

Le pouvoir d’achat, qui a été au cœur de la campagne présidentielle, est-il un indicateur statistique fiable ? Deux auteurs, l’un plutôt inspiré par Marx et l’autre par Bastiat, se rejoignent pour critiquer la manière dont l’Insee calcule le niveau de vie des Français. Dans son essai sur la Lutte des classes en France au XXIe siècle Emmanuel Todd reprend la critique adressée par l’économiste libéral Philippe Herlin au mode de calcul du pouvoir d’achat des Français formulé par le célèbre institut étatique[1. Philippe Herlin, Pouvoir d’achat, L... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles