Besoin possible d’un nouveau bail-out selon un ministre irlandais

Après la Grèce, l’Irlande en faillite?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Ireland Bust

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Besoin possible d’un nouveau bail-out selon un ministre irlandais

Publié le 30 mai 2011
- A +

Alors que la Grèce n’a pas encore fait faillite mais s’en rapproche dangereusement, c’est l’Irlande qui envoie des signaux alarmants. Dans un entretien paru ce dimanche dans le Sunday Times (Irlande), le ministre irlandais des transports Leo Varadkar a estimé que le pays pourrait avoir besoin d’un nouveau plan de sauvetage.

Le ministre a ainsi déclaré au journal irlandais: « I think it’s very unlikely we’ll be able to go back next year. I think it might take a bit longer … 2013 might be possible but who knows? » (« Je pense qu’il est très improbable que nous revenions sur les marchés financiers l’an prochain. Je pense que cela pourra prendre un peu plus de temps… 2013 probablement mais qui sait? »).

Le ministre a explicitement envisagé la possibilité d’un nouveau plan de sauvetage ou d’un élargissement du premier. L’Union Européenne et le Fonds Monétaire International (FMI) ont apporté 85 milliards € pour secourir l’Irlande, au bord de la faillite. Le gouvernement espère utiliser moins que les 35 milliards € prévus pour recapitaliser les banques irlandaises, dégageant 10 milliards pour le financement de la dette souveraine du pays.

Les marchés anticipent une restructuration partielle de la dette irlandaise, avec des taux demandés pour des prêts à 2 ou 5 ans qui avoisinent les 12%.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

716 : c’est le nombre de biens immobiliers disponibles à la location au premier août en Irlande, contre 2500 l’an dernier. Même pour un pays d’un peu plus de 5 millions d’habitants, le chiffre est ridiculement bas. Cela se traduit par des files d’attentes gigantesques, notamment à Dublin, pour visiter un appartement à louer et plus tristement encore, par l’augmentation du nombre de personnes sans abris et d’exils.

This is what a house viewing now consists of in Dublin. Over 100 people waiting in line for a rental p... Poursuivre la lecture

4
Sauvegarder cet article

Décidément, les politiciens sont des super-humains capables de prouesses impossibles au commun des mortels ! La semaine dernière, l'actualité nous fournissait une nouvelle preuve qu'ils peuvent très habilement transformer de l'énergie en pénurie. On découvre qu'ils sont aussi capables de transformer une ressource mondiale et unificatrice en source de dissensions et de séparations : avec un peu d'obstination et grâce à leur intervention acharnée, il se pourrait bien que l'Internet de 2023 ne soit vraiment plus comme l'internet que vous connais... Poursuivre la lecture

Par James Murphy. Un article du Mises Institute

Ce qui suit est un exemple concret (et malheureusement pas une parabole) de ce qui se passe lorsque les périls de la théorie monétaire moderne et du contrôle des prix sont tous deux ignorés.

David McWilliams, écrivain économique irlandais, est un grand fan de la théorie monétaire moderne et confond souvent épargne et impression de monnaie. Dans un article récent, il s'est exprimé sur le marché immobilier irlandais, l'augmentation des coûts de construction et la nécessité d'augmente... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles