Chute des bourses sur fond de craintes sur la dette publique

Le CAC 40 a terminé en baisse de 2,1 % à son plus bas niveau depuis le 19 avril

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Baisse des cours

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Chute des bourses sur fond de craintes sur la dette publique

Publié le 24 mai 2011
- A +

Le retour au premier plan des craintes sur la dette publique des pays de la zone euro a ramené les marchés européens à un plus bas niveau depuis cinq semaines. Le CAC 40 a terminé en baisse de 2,1 % à son plus bas niveau depuis le 19 avril. Le Footsie à Londres a perdu 1,89 % et le DAX à Francfort 2 %. Dans la lignée des marchés européens, le Dow Jones perdait 1,05% à New York hier. L’euro, à moins d’1,40 $, cotait à son plus bas depuis deux mois.

La chute marquée des marchés actions a été nourrie par une suite de dégradations récentes sur la notation des dettes souveraines (Italie, Belgique, Grèce, etc.). L’annonce par des régions espagnoles de déficits plus élevés que prévus a par ailleurs renforcé les inquiétudes sur le déficit public du pays. Le gouvernement espagnol doit désormais payer 5,5% d’intérêts pour emprunter à 10 ans. Enfin, les différends à la tête de l’Eurozone sur une éventuelle restructuration de la dette grecque ont contribué à aggraver la situation.

Suite à la dégradation par Standard & Poor’s de la perspective sur la dette italienne, le gouvernement de Silvio Berlusconi a laissé entendre qu’il lancerait un plan de rigueur de 35 à 40 milliards € dès juin 2011. S&P écrivait vendredi que « les perspectives de croissance actuelles de l’Italie sont faibles, et la détermination politique pour des réformes améliorant la productivité semble défaillante. »

Lire aussi :

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don
spirale
2
Sauvegarder cet article

Nombreux sont ceux qui essaient de comprendre le sens du mot inflation.

L’inflation va-t-elle impacter notre façon de vivre ? Représente-t-elle un danger ? Les solutions existent-elles ? Est-il judicieux d’être résilient ou d’être résistant ?

Il semble évident que cette crise touche d’abord les populations les plus fragilisées et nous sommes face à une situation pour laquelle nous nous devons de trouver des solutions.

Le pourcentage de la dette mondiale par rapport au PIB est passé de 200 % en 1999 à 350 % en 2021.

Poursuivre la lecture

Le gouvernement doit chaque année résoudre un problème récurrent : le budget.

Il consiste à faire correspondre une liste de dépenses prévues, ordinairement classées dans l’ordre des ministères qui les présentent à l’approbation des parlementaires, avec une liste d’impôts et de taxes. Les gouvernements n’ont en effet aucun autre moyen que ces deux instruments pour se procurer de l’argent.

Depuis plus de 40 ans néanmoins, devant la difficulté d’équilibrer ses comptes, le gouvernement a fait appel au crédit. Comme chacun le sait, c... Poursuivre la lecture

Par Eddie Willers.

Pour l'économiste Thomas Porcher, la dette française ne serait pas un problème car la France disposerait en face de 1,5 fois la valeur de cette dette en actifs. Il suffirait alors de vendre ces actifs pour payer la dette de la France.

Donc si la dette n’est plus un problème, nous pouvons continuer à nous endetter et à financer les programmes les plus dispendieux de notre État social-démocrate. Magnifique théorie Thomas, mais regardons d’un peu plus près ce qu’il se passe lorsque la dette d’une entreprise est é... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles