Chute des bourses sur fond de craintes sur la dette publique

Le CAC 40 a terminé en baisse de 2,1 % à son plus bas niveau depuis le 19 avril

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Baisse des cours

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Chute des bourses sur fond de craintes sur la dette publique

Publié le 24 mai 2011
- A +

Le retour au premier plan des craintes sur la dette publique des pays de la zone euro a ramené les marchés européens à un plus bas niveau depuis cinq semaines. Le CAC 40 a terminé en baisse de 2,1 % à son plus bas niveau depuis le 19 avril. Le Footsie à Londres a perdu 1,89 % et le DAX à Francfort 2 %. Dans la lignée des marchés européens, le Dow Jones perdait 1,05% à New York hier. L’euro, à moins d’1,40 $, cotait à son plus bas depuis deux mois.

La chute marquée des marchés actions a été nourrie par une suite de dégradations récentes sur la notation des dettes souveraines (Italie, Belgique, Grèce, etc.). L’annonce par des régions espagnoles de déficits plus élevés que prévus a par ailleurs renforcé les inquiétudes sur le déficit public du pays. Le gouvernement espagnol doit désormais payer 5,5% d’intérêts pour emprunter à 10 ans. Enfin, les différends à la tête de l’Eurozone sur une éventuelle restructuration de la dette grecque ont contribué à aggraver la situation.

Suite à la dégradation par Standard & Poor’s de la perspective sur la dette italienne, le gouvernement de Silvio Berlusconi a laissé entendre qu’il lancerait un plan de rigueur de 35 à 40 milliards € dès juin 2011. S&P écrivait vendredi que « les perspectives de croissance actuelles de l’Italie sont faibles, et la détermination politique pour des réformes améliorant la productivité semble défaillante. »

Lire aussi :

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

La dérive du budget de l’État français en 2024 est l’aboutissement d’une évolution historique : l’immixtion de la puissance publique dans tous les domaines de la vie. Le politique est partout, conformément à la formule simpliste de la gauche radicale depuis environ un siècle : « tout est politique ».

La liberté individuelle ne peut que s’amenuiser si le pouvoir politique réglemente toute action sociale. Le risque ultime est donc la disparition de la démocratie libérale, caractérisée par la place importante qu’elle accorde aux initiativ... Poursuivre la lecture

Alors que la France se prépare à accueillir prochainement les épreuves des Jeux Olympiques en distribuant de plus en plus largement l’argent gratuit des autres, notamment à ceux qui lui font des clés de bras, on apprend que Total, le groupe pétrolier français, envisage de déplacer sa cotation principale de la Bourse de Paris à celle de Wall Street, à New York.

Il apparaît en effet que Patrick Pouyanné, l’actuel patron du groupe, a récemment confié à Bloomberg que la question d’un changement du lieu principal de la cotation était légiti... Poursuivre la lecture

Par Alexis Vintray.

Alors que depuis 2000 le CAC 40 évoluait sous son record historique, il bat record sur record et est aujourd'hui 14 décembre pour la première fois au-dessus des 7600 points. Même si l'économie mondiale résiste bien malgré l'inflation, on peut s'interroger sur le fait que la bourse soit ainsi au plus haut dans un contexte qui reste anxiogène.

Alors faut-il prendre ses bénéfices ? Pas si simple...

 

Le CAC 40, un indice sans dividendes

Le premier point à garder à l'esprit est que le rendemen... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles