Chute des bourses sur fond de craintes sur la dette publique

Baisse des cours

Le CAC 40 a terminé en baisse de 2,1 % à son plus bas niveau depuis le 19 avril

Le retour au premier plan des craintes sur la dette publique des pays de la zone euro a ramené les marchés européens à un plus bas niveau depuis cinq semaines. Le CAC 40 a terminé en baisse de 2,1 % à son plus bas niveau depuis le 19 avril. Le Footsie à Londres a perdu 1,89 % et le DAX à Francfort 2 %. Dans la lignée des marchés européens, le Dow Jones perdait 1,05% à New York hier. L’euro, à moins d’1,40 $, cotait à son plus bas depuis deux mois.

La chute marquée des marchés actions a été nourrie par une suite de dégradations récentes sur la notation des dettes souveraines (Italie, Belgique, Grèce, etc.). L’annonce par des régions espagnoles de déficits plus élevés que prévus a par ailleurs renforcé les inquiétudes sur le déficit public du pays. Le gouvernement espagnol doit désormais payer 5,5% d’intérêts pour emprunter à 10 ans. Enfin, les différends à la tête de l’Eurozone sur une éventuelle restructuration de la dette grecque ont contribué à aggraver la situation.

Suite à la dégradation par Standard & Poor’s de la perspective sur la dette italienne, le gouvernement de Silvio Berlusconi a laissé entendre qu’il lancerait un plan de rigueur de 35 à 40 milliards € dès juin 2011. S&P écrivait vendredi que « les perspectives de croissance actuelles de l’Italie sont faibles, et la détermination politique pour des réformes améliorant la productivité semble défaillante. »

Lire aussi :