DSK : Gone In 60 Seconds

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

DSK : Gone In 60 Seconds

Publié le 15 mai 2011
- A +

Finalement, peu importe que DSK soit ou non le propriétaire de la Porsche. Avec ce qui vient de lui arriver, pour la présidentielle, on sent que c’est mal parti.

On me susurre qu’il ne lui aura pas fallu plus de 60 secondes pour en arriver là…


—-
Sur le web

Voir les commentaires (7)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (7)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Charles Boyer.

Contrepoints a traité le sujet des viols ignobles commis à une échelle industrielle à Rotherham en 2014. La presse, dont les titres interrogent les journaux qui ne l'ont pas fait, aurait surtout dû le faire elle-même.

Il est des affaires qui, même si le gros de la presse les ignore, sont simplement trop importantes et trop graves pour ne jamais sortir.

Ainsi, en 2014 en Angleterre, à Rotherham, l'actualité a porté sur une organisation criminelle asiatique ayant organisé le viol de centaines d'enfants, a... Poursuivre la lecture

Par Frédéric Mas.

Qui n’a jamais été agacé par les néoféministes sur les réseaux sociaux ? Ce n’est pas par hasard qu’elles sont devenues au fil des années un sujet universel de plaisanteries et de détestation quand elles se confondent avec les Social justice warriors, ces cybermilitants moralistes et paranoïaques qui semblent tuer le temps en dénonçant à tort et à travers l’ignoble patriarcat et ses séides réactionnaires, voire fascistes.

Seulement, derrière les caricatures qu’elles ont parfois elles-mêmes contribué à propager,... Poursuivre la lecture

Heinrich Böll, auteur du célèbre L'Honneur perdu de Katharina Blum, a sous-titré ainsi sa dénonciation des médias de son pays lors des années de plomb, la décennie 1970 : Comment peut naître la violence et où elle peut conduire.

Or, en Tunisie, on a appris qu'un jeune accusé de détournement ou viol d'une mineure de 14 ans l'aurait retenue chez lui de force se considérant légalement son époux, la justice ayant autorisé le mariage selon un article controversé. Assisterait-on au remake tunisien du chef-d'œuvre du prix Nobel allemand ? Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles