La synergogologie

Pseudoscience au programme de M6

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La synergogologie

Publié le 5 mai 2011
- A +

Par Anton Suwałki

Un reportage totalement acritique sur la synergologie a été diffusé le 3 mai sur M6 dans l’émission « 100% Mag ». Point de départ de cette pseudoscience, le fait banal qu’il existe des formes non verbales de communication : Nous sommes plus ou moins capables de reconnaitre chez autrui des signaux pouvant exprimer des sentiments – colère, peur, agressivité, désir, gène, défiance, tristesse – qu’il n’exprime pas oralement.

(Dessin de presse : René Le Honzec)

Qu’est-ce que la synergologie ?

Comme souvent, de banalités acceptables par tous, émergent des théories parfaitement fumeuses : la synergologie « est une discipline dont l’objet est de mieux comprendre le fonctionnement de l’esprit humain à partir de la structure de son langage corporel » dit Philippe Turchet, l’inventeur proclamé de cette « discipline » [1], qui n’est en fait qu’une resucée des théories de la programmation neurolinguistique (PNL) [2], dont Turchet affirme de manière risible : « La synergologie dans ses objectifs retrouve la P.N.L. En revanche elle est en profond désaccord avec nombreuses des théories issues de la P.N.L simplement parce qu’elles ne sont pas corroborées par les faits. »

Certes, elles ne sont pas corroborées par les faits ! Mais c’est l’hôpital qui se moque de la charité ! Car le système d’interprétation de notre gestuelle de la synergologie ne repose que sur l’imagination de son gourou, et non sur une quelconque base neurobiologique permettant de décrypter les liens entre une attitude corporelle et l’émotion qui en serait à l’origine. Philippe Turchet n’a à son actif aucune publication scientifique, et il se considère le seul juge du bien-fondé de ses assertions. Et s’il se paye le luxe de citer Karl Popper, un comble pour un charlatan, il n’a visiblement aucune idée de ce qu’est un protocole scientifique ou une proposition réfutable. Ce qui ne l’empêche pas d’affirmer que toutes ses découvertes (vous avez bien lu, toutes) étaient validées.

Tout ce que propose la synergologie a été validé, notamment par l’observation. Au début de mon travail, j’ai fait passer à peu près 350 entretiens vidéo à des personnes à qui je demandais : qu’ attendez-vous de la vie ? Elles parlaient une minute devant la caméra et je leur disais que si elles avaient mal formulé leurs réponses, on pouvait tout effacer et recommencer. Les personnes s’ouvraient, se détendaient. Je me suis aperçu que lorsqu’on est en situation de bien-être et qu’on se laisse aller, on montre par exemple davantage l’œil gauche, on penche plus la tête à gauche. [3]

Il n’est pas indiqué quels sont les signes collectés qui témoignaient de cette ouverture (un terme qui n’est pas défini) ou de cette détente. Mais les lecteurs apprécieront particulièrement que les personnes détendues « montrent davantage l ’œil gauche » . Un protocole d’observation sans doute très rigoureux…

De fait, les thèses de Turchet ne sont rien d’autres qu’une nième tentative de faire parler un autre « moi », le vrai moi perverti par la société et travesti derrière le langage : un aperçu de la philosophie sous-jacente :

L’être humain est bon mais à force de se cacher, il perd sa pureté originelle pour devenir « efficace ». Des filtres sociaux masquent sa pensée ,la transforment à l’insu des autres le plus souvent, à son propre insu parfois. L’être humain se cache en falsifiant son apparence. Pourtant dans son for intérieur, la réalité de ses désirs subsiste. Ses doutes et ses envies s’expriment à plein dans son cerveau. Au-delà de ses conditionnements, l’être de désir enfoui au cœur de chacun d’entre nous exprime par tous les pores de sa peau ce qu’il met tant d’ingéniosité à masquer avec les mots. [4]

C’est tout naturellement que le charlatan a mis au point une méthode d’interprétation sauvage de n’importe quel geste parfaitement anodin pour permettre à tout un chacun d’identifier, et de résoudre ses «conflits ». Ça ne vous rappelle rien ?

Un coup d’œil sur les exemples d’interprétation gestuelle qu’il donne [5], qui vont de la symbolique la plus puérile aux affirmations les plus saugrenues :

Dépêchons-nous.
Sur le tibia gauche la microdémangeaison indique notre désir de voir le mouvement physique hâté.
Cette microdémangeaison est sans ambiguïté. [sic]

On me demande trop de flexibilité
Lorsque la zone microdémangée est la zone de la malléole, tout est question de flexibilité.
Cette zone est très souvent sur le corps la correspondance psychique de réflexions de nature sexuée.

J’aurais mieux aimé ne pas entendre cela
Les mots maladroits ou déplacés produisent des picotements dans l’oreille.
Les mots sont entrés dans mon oreille et j’essaie très inconsciemment de les en extirper. Mais c’est trop tard ils sont là et j’ai entendu quelque chose qui ne me convient pas vraiment.

Ça me reste en travers de la gorge
L’index sur la glotte, je brûle de dire ce que j’ai sur le cœur. Les choses vont d’ailleurs ne pas tarder à sortir. Mon index dressé, face à mon interlocuteur, montre que je suis capable de dire « Je » et à faire preuve d’autorité, puisque cela semble nécessaire.

Est-il nécessaire de poursuivre l’inventaire de ces loufoqueries ?

On peut citer pour terminer :

Bill Clinton […], devant le Congrès, pendant le procès de l’affaire Monica Lewinsky, s’est gratté trois fois le nez… Et lorsqu’on ment, on a tendance à se gratter le nez…

Fort heureusement, Philippe Turchet nous épargne une « microdémangeaison » localisée beaucoup plus bas qui déboucherait sur une interprétation plus triviale… Les interprétations de ces démangeaisons du nez avancées sur le site de la synergologie étant toutes différentes de celle-ci, on peut supposer que la connaissance du mensonge de Clinton a précédé cette réinterprétation du soi-disant signe du mensonge. Avec ces méthodes, la pseudoscience gagne à tous les coups…

Retour sur « 100% Mag »

On pourrait après tout se contenter de sourire de ces élucubrations, se dire qu’après tout « 100% Mag » n’est pas un magasine à vocation scientifique. On regrettera tout de même l’absence totale de distance des journalistes qui couvrent le sujet, au risque de faire apparaître ces niaiseries comme des vérités révélées.

Le mérite involontaire de ce documentaire est de faire apparaître que des personnes fragiles, en situation d’échec (par exemple dans la recherche d’un emploi), font appel à des « coachs » synergologues, ce qui peut au moins nuire à leur portefeuille. Plus inquiétant, le reportage montre une équipe de pompiers formés à la synergologie pour détecter grâce la « science » de la communication non verbale des potentiels pyromanes parmi la foule présente sur les lieux d’un incendie. Outre que cela ne relève pas de la compétence des pompiers, on imagine le genre de dérives auxquelles ces pratiques pourraient aboutir. Le voisin d’un appartement incendié se gratte le nez en témoignant de ce qu’il a vu, le voici transformé en suspect ?

À notre connaissance, la police et les tribunaux ne sont pas encore contaminés par la synergologie. Mais ces derniers sont loin d’être imperméables aux théories fumeuses et aux pseudo-expertises. Qu’on se souvienne d’Outreau.

Publié avec l’autorisation de l’auteur.

Notes et sources :

[1] La synergologie : le site officiel
[2] « La programmation neurolinguistique ou l’art de manipuler ses semblables » par Christian Balicco
[3] « On ne doit pas avoir peur de faire des gestes » (entretien avec Philippe Turchet)
[4] « La synergologie » par Philippe Turchet
[5]  La synergologie, « Généralités sur les exemples« 

Voir les commentaires (20)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (20)
  • Désolé j’ai pas tout lu, des références plus « validées » me sont venues assez rapidement en tête, parce que là tout ce qui sort d’une script-room à Hollywood c’est validé, non ? Pour ceux qui ont du temps voici les fameuses références, « le mentaliste » sur la première chaîne ou « lie to me » sur la tout aussi commerciale 6éme.

    D’ailleurs pourquoi lui faire une page de pub gratuite ?
    Qu’on en parle en bien, ou mal, mais qu’on en parle ! Léon Zitrone,
    ce n’est pas ça vrai citation, mais cela suffira pour le moment.

    Et quand je me gratte les boules ça veut dire quoi pour ce mosieur ?

    Raid.neck

    • Ça veut dire que tu as besoin de t’affirmer, de démontrer ton savoir et surtout, par besoin de prendre ta place…à l’image de ton message quoi!!!!

  • C’est très bien d’être critique, mais désolé, j’ai l’impression de lire un « preacher » démolir une religion concurrente seulement pour être iconoclaste, à contre culture ou simplement par besoin de démontrer qu’on sait. Comme quoi on entre en relation avec la psychologie comme on entre en relation avec la religion….avec nos croyances, nos valeurs et nos prémisses.

  • Le comportementalisme est une facette de la biologie animale et de l’éthologie.

    Le premier a travaillé sur cet aspect de la biologie était Darwin. Il a montré que chez les primates (et l »homme est un primate) des réactions communes étaient discernables en fonction de stimuli identiques.
    La Peur, l’effroie, la honte, l’envie, le dégout causaient chez l’homme commes chez les grands singes des réactions de postures, ou des expressions faciales caractéristiques.
    D’autres auteurs ont travaillé sur cette aspect du comportement animale (Konrad Lorenz (1903-1989) et Nikolaas Tinbergen (1907-1988) John Broadus Watson … qui développeront la science de l’éthologie et le behaviorisme.

    A partir de ces sciences, des charlatans ont commencé à étendre la relation comportements / sentiments à une relation Comportements / Personnalité.
    Et donc à chercher , a postériori des relations entre un mouvement, une posture et des facettes de notre personnalité.
    Là nous sommes tombés dans le pur charlatanisme.

    Un exemple moderne, souvent présenté sur les plateaux télé est Mr George Chétochine.
    http://desencyclopedie.wikia.com/wiki/Comportementalisme

    Pour finir:
    Avoir une microdémangeaison à la malléole, quand on doit se hâté est un vrai signe de « flexibilité »…. Parce qu’il faut vraiment être flexible pour se gratter la malléole en courant sans ce casser la gueule!!!!

    • C’est dans votre dernière phrase qu’on peut constater votre étroitesse d’esprit et/ou votre difficulté à cerner l’horizon de sens (lire ne pas prendre les choses au pied de la lettre)…à moins que cela soit de l’ironie. Sinon, retourner à vos sciences pures et absolues.

      • Désolé, je ne connais pas vos sources, mais JAMAIS Turchet n’a parlé de 100% au niveau des prédictions. Bien au contraire, il nuance et ne cherche pas l’absolue…voici un exemple venant de son blogue:

        Elles renvoient aux compétences de l’hémisphère droit en matière de lien. (2) Les gens qui s’abandonnent l’un à l’autre regardent davantage la partie gauche du visage de l’autre que sa partie droite. Les mères tiennent davantage leurs bébés sur le bras gauche que sur le bras droit , gauchères comme droitières, et dans la même veine les amoureux s’embrassent davantage de partie gauche du visage à partie gauche du visage (c’est le cas de 83 % des baisers) . Évidemment ce type de réalité factuelle avait de quoi amuser et les gens qui s’amusent de la Synergologie s’en amusèrent un peu.

        Mais depuis que nos observations ont été faites par d’autres équipes, (3) et que les mêmes observations ont été faites dans la célèbre revue Nature, puis dans un certain nombre de revues dites scientifiques elles sont regardées avec davantage de considération. Il semble clair que cela n’a rien à voir avec la latéralité, ce que nous disions il y a prés de dix ans (4)

        Les plus observateurs d’entre vous pourront décoder les baisers de cinéma. Les acteurs lorsqu’ils commencent à s’embrasser collent leur visage l’un contre l’autre comme Charles et Diana l’ont fait, puis à mesure que le baiser dure, leurs axes de tête prennent la configuration des mouvements de Kate et William et ce, dans une proportion supérieure à 2 sur 3.

        ***Vous pouvez remarquer toutes les nuances apportés telles: davantage, c’est le cas de 83 % des baisers, dans une proportion supérieure à 2 sur 3. Je crois qu’a l’image des religions, certains acteurs déforment les idées et les concepts de ceux qui les ont créés et la Synergologie n’y échappe pas…RIGUEUR SVP.

        • Trop facile…amène des arguments qui tiennent, on est sur un site sérieux ici!!!!

        • À court d’arguments l’ami ? C’est vrai que c’est plus facile de s’en remettre aux autres lorsqu’on à atteint notre limite intellectuelle. C’est beaucoup plus ardu d’assumer nos positions sans le grand frère!

        • « Les mères tiennent davantage leurs bébés sur le bras gauche que sur le bras droit , »
          Aucune compétences en lien avec l’hémisphère droit….
          Les pédiatres disent de porter le bébé sur le coté gauche car les battements du cœur apaise l’enfant. Puisque c’est le seul bruit qu’il a connu durant les 9 mois de la grossesse.

          En outre, la théorie de votre Turchet n’est absolument pas de son cru, mais une reprise de divers articles publiés dans des revues médicales (« Maternal stress and depression and the lateralisation of infant cradling » par Nadja Reissland, Brian Hopkins, Peter Helms et Bob Williams dans The Journal of child psychology and psychiatry, Aout 2007).

          « les amoureux s’embrassent davantage de partie gauche du visage à partie gauche du visage (c’est le cas de 83 % des baisers) .  »

          A moins d’avoir une fixation sur la gauche… c’est clairement non. Je vous invite à faire l’expérience… C’est sur la droite majoritairement. Simplement parce que c’est un acte de respect mutuel et de confiance. En s’embrassant sur la droite, on exposera volontairement notre coté le plus fragile (le gauche, là ou est le cœur) à la main droite de la personne en face.
          Dire que les gens s’embrassent par la gauche dans 83% des cas devrait être démontré par des tableaux et des tests statistiques. Le dire simplement ne prouve rien.
          Vous pourrez dire autant de fois que vous voulez que la gravité n’existe pas, il faudra la prouver!!!

          « Vous pouvez remarquer toutes les nuances apportés telles: davantage, c’est le cas de 83 % des baisers, dans une proportion supérieure à 2 sur 3. Je crois qu’a l’image des religions, certains acteurs déforment les idées et les concepts de ceux qui les ont créés et la Synergologie n’y échappe pas »
          Ce que vous écrivez n’est absolument pas des nuances, au contraire. Ce sont des « certitudes », des assertions considérer comme vraies et sures. Davantage sous entend que c’est plus de la moitié (mais sans donner de valeurs calculer); « 2 sur 3 » renvoi à une absolue certitude qu’en dessous de cette proportion le phénomène ne peut exister…
          Des nuances seraient plutôt: Une mesure d’écart-type, de dispersion, un encadrement des valeurs de calculs…

      • En passant, vos jeux de mots méprisant envers la synergo et les synergos sont probablement, dans une proportion de 83%, relié à votre faible estime de soi!!!loll!!!!!Trop facile, mais vous m’avez ouvert une porte …sans rancune. ;-D

        • Pas besoin de la synergo pour comprendre que celui qui méprise a le besoin de se sentir au dessus de la mêlée, à Trucmuche, on appelle ca le discernement !!!!!

        • Bon, le chat sort du sac….j’avais donc raison de dire que tu avais le besoin de te mettre au-dessus de la mêlé afin de te rassurer dans ton estime.

      • Etroitesse d’esprit….

        Je pense que cela vous décrit très bien. Il aura fallut le temps d’écrire 3 lignes pour comprendre l’ironie de ma « conclusion ».

        Et si les sciences « dures » vous déplaisent, il y a surement deux possibilité à cela (comme j’ai pus le constater si souvent):
        1) vous n’avez pas pu faire d’études sérieuses du fait des aléas de la vie. Mais cela ne devrait pas vous empêcher de vous instruire par la suite.
        2) vous n’aviez strictement pas les capacités intellectuelles pour faire des études en sciences vraies…

        Au vu de vos posts particulièrement vide de sens, et relativement agressif envers la réalité des faits scientifiques, il apparait que la deuxième option soit la bonne.

        En effet, il semble bien que vous ne sachiez pas, comme beaucoup de pseudo-scientifiques et vrais charlatans, ce que veut dire une science.

        • EH OH, j’jamais dis que les sciences dures me déplaisent, au contraire. Mon point est qu’on ne peut, instantanément, valider des hypothèses en sciences humaine, que ce n’est pas une science où l’on peut avancer à 100%. Comme l’écrit un des intervenants, certains utilisent des données de 1996 pour dire que la synergo ne vaut rien. Imaginez, la Nasa vient de confirmer la théorie de la relativité d’Einstein qui date de 1931….et on est en 2011. Alors même avec une science pure, il faut du temps pour développer et valider une théorie….et lorsqu’on veut des résultats instantanés, et bien il est préférable d’aller en science pure et lâcher de frapper sur les sciences humaines. C’est pas parce certains déforment les recherches de Darwin que tout le monde est charlatan. C’n’est pas tout noir ou tout blanc. Lorsqu’on utilise seulement notre hémisphère gauche et notre capacité de raisonnement, il est difficile de comprendre les « tons de gris ». En science vraie, il n’existe qu’une seule réalité…il est tout là votre problème, avec la synergo, vous avez affaire à une science humaine…

          • Écoute cher Lucichose, amène des citations, de liens qui démontrent tes affirmations, « practice what you preach » pis arrête de te fier à ta grand-mère pour avancer des trucs qui ne tiennent pas la route. J’ai l’impression de lire le National Inquirer avec des « je ne veux pas faire ma langue sale, mais y parait que… », fait tes devoirs jusqu’au bout…au pire, va chercher son bouquin à la blibliothèque car là tu parles au travers de ton chapeau pis t’as l’air fou, tu n’y croiras probablement pas plus, mais au moins tu sauras de quoi tu parle… moi je décroche, j’ai déjà mes enfants à éduquer….

  • Le reportage de M6,

    Ne vous est-il pas venu à l’esprit que peut-etre ce n’était pas des synergologues qui étaient filmés. C’est le cas de la première personne. Ce n’était pas une synergologue, et ce qu’elle a dit c’était du grand n’importe quoi.

    Quant à la synergologie, vous la critiquez à partir de l’article d’un chercheur quiva chercher ses références dans le livre la synergologie, écrit en 1996, deux ans aprés la naissance de la synergologie (!). Soyons sérieux …
    Allez-voir l’onglet « méthodologie » du site synergologie.org et essayez de voir ce qui n’est pas d’esprit scientifique.
    Par rapport aux microdémangeaisons ne vous est-il pas venu à l’esprit que des images vidéos pourraient attester de ce qui est dit…

    Et de grâce parlez pas de religion lorsque vous parlez de synergologie, vous trouverez difficilement plus sceptique qu’un synergologue, li ne croit qu’en ce qu’il voit, observe..

    A bientôt

    De vous à moi le reportage de M6 c’était vraiment de la merde, c’est sûr encore 2 ou 3 reportages comme ca et la synergologie ne s’en remettra pas !

  • Merci, Richard d’élever le débat ! Bon, ce que je voulais dire c’est que le mosieur n’a rien inventer c’est tout, que tout un tas de coachs s’en servent depuis un moment et pas besoin de l’alambiquer avec de la PNL. Quand j’étais gamin on parlait déjà de « physionomiste ».

    En suite la réponse à l’emporte pièce du type « prendre ma place et bla et bla » du premier post, qu’est-ce que vous en savez? Que savez-vous de mes origines culturelles ?
    Dans certaines contrée de cette belle planète, se toucher le boule c’est une insulte qui pourrait équivaloir à un doigt d’honneur en occident. C’est dommage j’ai pas le bouquin de décryptage des gestes sous la main…
    Les gestes servent à bien des choses, mais s’ils sont mal interprétés, et bien tans pis pour toi…
    Sans parler que cela puisse être une manie, un toc ou que sait-je encore.

    Et là, en effet, j’étale ma confiture sur des tartines…

    Raid.neck

  • le site que vous donnez en référence montre plusieurs points:

    « Les 344 propositions à partir desquelles la synergologie s’est trouvée fondée »
    Aucune science n’est fondée sur des « propositions »; mais sur des faits; des axiomes, théorème en mathématiques, sur des expériences reproductibles qui donnent des résultats équivalents dans une marge d’erreur de 5%.

    « Ces propositions sont présentées en six classes. »
    Aucune science ne classe ses fondements, puisqu’ils ne sont jamais que des phénomènes naturels que l’on cherche à expliquer.

    Je ne ferais pas les 344 proposition ici, seulement quelques unes:
    « Proposition 1: La science se trouve en face d’un vide heuristique lorsqu’il s’agit d’appréhender l’objet non verbal »
    Belle idiotie. un objet non verbal c’est tout le champs des sciences. Et les mathématiques par exemple ont parfaitement appréhender des champs abstraits comme les calculs matriciels, multidimensionnels… En biologie, comme la cellule, ou l’ADN…

    « Mise en oeuvre d’une classification générale des observations élaborée à partir de l’observation nécessaire de cinq types de réalités.  »
    En science vraie, Il n’existe qu’une seule réalité. Et personne ne classifie les observations. Elles sont toutes une source d’information. pondérer une observation c’est être subjectif, et donc modifier ipso facto les résultats. Et bien sur dans le sens que l’on souhaite.

    « Distinction des spécificités universelles et culturelles dans la dynamique corporelle »
    Ou comment dire que la culture va influer sur notre comportement. Alors que la base de la synergologie est de dire que le comportement humain est pour tous le même….

    « Prise en compte de la théorie de l’esprit plaçant le concept de conscience de soi comme mode d’appropriation corporel de l’environnement : dimension cérébrale  »
    Pas besoin d’expliquer: c’est de la religion pure et dure matinée de freudisme !!!

    « Fabrication de classifications descriptives [ des gestes des membres] »
    Chaque catégories de gestes d’un membres traduirait une pensée, une personnalité. Mais il faut pondérer cela par les autres gestes des autres membres, et aussi par la culture….
    En fait chaque individu aurait une traduction unique de sa gestuelle, puisque chaque individus n’a pas la même éducation, culture….
    Il est impossible de dégager des schémas répétitifs et reproductibles.

    Bref, la synergologie n’a rien d’une science.
    Elle est incapable de proposer un cadre expérimental, reproductible, et assoir ces « découvertes » sur des calculs mathématiques rigoureux.
    Elle n’est qu’un énième avatar des théories de Franz Joseph Gall, qui inventa la « Phrénologie »…

  • synergologie…….Regardez le blog de turchet suivant et comment il se fait ridiculiser. Si sa science est faite comme ça il y a de quoi s’inquièter…..

    http://philippeturchet.blogspot.com/2011/05/le-terrain-de-jeu-des-baisers.html

  • désormais en bonne synergologue je mettrai une prise au popotin de mon ami pour éclairer le salon/rire
    merci pour ces articles et bonne fin de journée

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don